Epiphanie

forum de la communauté des joueurs du jdra epiphanie
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 parole de joueur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aegis

avatar

Messages : 325
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: parole de joueur   Ven 27 Mar - 3:29

voici une reflexion sur le jeu auquel nous jouons,
et de la facon dont les choses évoluent ...


le début de la découverte, puis la prise en main et la création collegiale des conceptes ont été pour moi la meilleur partie ...
le fait créer et d'apporter ca touche au monde été très porteur et très motivant !

mais depuis quelques volets de chronnique, quelques chose me gène profondement, au point que le jeu en perd parfois sa saveur !

le fait d'altérer l'authenticité de l'experience jouer, en la reformulant et la réécrivant pour coller a une version idéalisé ...
le fait de minimiser l'impacte direct des personnages de part leurs action sous pretexte que le récit s'emballe ! cette pratique régulatrice au bénéfice d'un certain récit ne m'enchante guere ...

l'effet direct, est la perte de prise sur le monde, la perte de prise du personnage, qui glisse de "acteur" a "spectateur"
hors, je considère personnellement (comme beaucoup d'autre joueur j'imagine) que mon personnage m'appartient et que ces actes inscrit dans l'instantanéité du roleplay ont une force et une authenticité .

Peut être est-ce la une résultante du "dice less" malencontreuse ... peut-être est-ce l'imperfection de ce mode de jeu, a savoir être dépendant d'un arbitraire du MJ...

ce sentiment de perte de prise sur le personnage et le monde, coincide avec le sentiment de ne pas être libre des choix et de leurs résultante puisque in finé, le récit décide de tout, le récit décide a la place du personnage, comme une résultante logique dans son propre schéma ... des lors c'est comme qui dirai "l'instrumentalité" qui tire les ficelles, reflet méta-game du MJ !

vous me direz ... c'est comme ca dans tout les jeux de rôles ! oui peut-être ...mais pas forcement a cette dose la.. ca n'en demeure pas moins un problème .

Ce qui contrebalancé cet aspect était justement l'effet "joueur-conteur"
Le fait de pouvoir écrire des choses des parts de l'histoire et du récit ... tres vite il s'est avéré plusieur chose :
ce qui est crée est tres souvent minimisé (le perso imagine un dragon vénérable, il devient un dragon miniature... )des l'hors qu'il sort de la sphere d'influence du perso, il prend une allure démesuré .
peut être la volonté d'éviter tout débordement ... ou une soupape pour ne pas déséquilibrer le monde j'imagine ...

voir ignoré, ex: le background initiale de Vincent avait une vrai assise historique,avec un némésis, l'inquisiteur, une légende etc ... celui ci n'a jamais été exploité (bien dommage ) pourtant cela avait été jouer, mais ce que j'ai inscrit dans le récit personnellement, n'a pas été repris par la suite ...

cette exemple n'est qu'un des nombreux exemple d'effort et de contribution d'écriture et d'apport au récit qui même si plaisant a lire, n'ont pas pris le quart de l'ampleur de ce que j'imaginai, certain on meme connu l'obliteration pure et simple .

EX : avant de partir en pelerinage, j'avai posé par écrit qu Aegis faisait en sorte de reformé les 10 premiers ouroboros en leurs séparant la flamme et legué a PRIMUS tout les corps des ouroboros tombé, ainsi qu'un trésor de guerre. (en gros la voie royale vers l'autonomie)

Résultat : ozric a fait ce que J'avai décrit anterieurement avoir fait, et comble, l'état du récit actuelle est dit on, uniquement du a mes choix personnel ! comment puis - je accepter d'endosser des choix, si les actions du personnage ne sont prise qu'a moitié en compte ?

J'en revient donc a ce sentiment d'être un spectateur et non un acteur, celui de ne pas avoir le control sur mes actes et être tributaire des interets du récits, meme si pour cela, ont doit retoucher quelques scene en arrière .


bref

tout cela exprime une certaine frustration, qui a force de se cumuler pèse sur le joueur, et donc sur son plaisir a jouer .

sur la table, cette frustration de joueur s'est manifesté en partie par un rejet du monde de la part des personnage .




peut être que d'autre joueur ayant croisé notre table ont eu le même sentiments ... je n'en sais rien ...



ce post fait un peu vidage de sac, je l'accorde, mais audela des considèration perso, il y a aussi des problèmes de soulevé ...
ces problèmes existent, il serai intéréssant d'y réfléchir pour y pallier .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 1214
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 44
Localisation : Proxima du centaure

MessageSujet: Re: parole de joueur   Ven 27 Mar - 21:16

tout d'abord merci pour ta franchise : ce genre de discussion, outre l'aspect un peu polémique d'un "bureau des doléances" soulève d'interressantes questions de métajeu

J'y répondrai donc dans le même esprit que le tien...avec franchise

Tout d'abord un certain nombre de considérations générales :

Dans les priorités (même si je n'y parviens pas forcément toujours )

1 - le palisir des participants

2 - le plaisir de raconter une histoire à plusieurs

3 - une recherche un peu artisanale pour sortir des sentiers battus et expérimenter de nouvelles approches des jdrs

Tu remarqueras que l'histoire passe après les participants ...

Le problème du point 1 c'est que je suis moi aussi un joueur comme les autres et donc je recherche AUSSI à me faire plaisir
Ce qui est aux antipodes de ma conception du jdr par contre c'est la "prestation ludique" et la prise d'ascendant sur le récit d'un joueur au détriment des autres

Donc tout le monde doit s'amuser bien sur

Le problème de la frécentation trop assidue des cercles ténébrexu c'est une certaine "emphase" dans le jeu au détriment de la simplicité et du naturel

Pour moi les bons joueurs sont ceux qui sont capables de se "rétracter du récit" pour faire plaisir à un joueur en particulier

Au contraire les tentatives de "hold up ludique" se justifient souvent par :
- "je joue mon perso" (je suppose que tu as du entendre cette phrase en étant meneur ?)
- ou tout aussi fréquent "le meneur brime mon perso"

Depuis l'appel de Chtulu ou les persos étaient de simples faire valoirs de l'histoire (avec un taux de mortalité assez impressionnant) les jeux du loup blanc ont opéré une véritable révolution ludique avec cette simple équation "les joueurs sont l'histoire"

il est vrai que parfois les parties dans le monde des ténèbres se limitent à des collections d'individualités avec des persos qui claquent, qui ont tous de la gueule et qui sont parfois bourrés de stéréotypes sur le clan/tradition/tribu du type d'en face...

Je me rappelle au cours d'une chronique de mage l'ascension avoir joué une euthanatos et m'y etre excessivement attaché : je commençais à me faire "des plans sur la comête" et à imaginer les scenarii avant même qu'ils aient lieu... ça te rappelle quelqu'un ? Aufinal la frustration était au rendez vous et j'ai vite compris que le plus salutaire était de suicider mon perso (RIP Anaxagore, paix à ton âme)

C'est pour cela que je recommande vivement de ne jamais prendre les tuiles ou les échecs à titre personnel (comme étant des échecs du joueur) mais comme de formidables occasions de joueur les failles, les déchirures, les échecs, bref l'humanité d'un personnage (qui ne se résume pas à une juage sur une feuille de perso vampire)

Au final, il n'y a pas de gagnats/ perdants, pas de succès/échec, juste des occasions de jouer et d'interpréter un perso

Les occasions tu en as eu beaucoup que ce soit avec Aegis et Vincent et je trouve que tu t'en es bien tiré

Contrairemant à ce que tu dis, j'ai beaucoup utilisé le matèriel que tu m'as fourni et je me le suis approprié dans le cadre du récit

Je ne reprendrai pas les exemples que tu donnes sinon pour dire que je ne suis pas d'accord : de la guilde fantome à l'équilibre, des ouroboros à Fenris ta patte dans le récit est présente et indélébile

Tes propos sur l'instrumentalité sont ridicules: je crois que tu n'as pas du tout compris le mythe de la Source ou le rôle de cette organisation : ce n'est pas le moyen que j'ai trouvé pour ajir sur le récit (un meneur peut TOUT faire : il inteprète les pnjs et la trame du récit: il n'y a pas d'oppositions avec les joueurs mais plutot de la complicité et de la confiance)

pour continuer sur l'arbitraire et le dice less, ma fois ce n'est pas pire que de régler les interractions sociales par des jets de bluf et de barratin : quand les parties se limitent à des jets de dés, on muscle son poignet mais ça s'arrête là : quelque soit la surenchère des pnj et de l'opposition c'est toujours le perso qui a le plus gros score qui l'emporte: une porte ouverte vers l'optimisation au détriment de l'interprétation

Enfin je terminerai en te faisant remarquer que ce que tu assènes comme étant les tables de la loi ne sont que ton propre ressenti ! je laisserai Jenny donner son avis sur le sujet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epiphanie.forumactif.org
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: parole de joueur   Ven 27 Mar - 22:07

faisons donc le "avec franchise" et un absence de tact digne de Jezabel ;-)

il est vrai que, à Epiphanie tout particulierement, ce qui me fait "triper", c'est notamment , dans le desordre:

_ la montée d'adrenaline du perso et du joueur (par perso interposé)

_ un rythme tres soutenu, quitte à et jusqu'à ce que le stress du perso soit resenti reellement (cela dit, il m'est dejà arrivé de demander "pause!" pour reprendre le souffle), aussi bien dans des situations de combat que interaction dites sociales ou politiques

_ une opposition forte (par des PNJ et organisations plus puissantes que Jezabel, qui a toujours eu besoin, pour avancer dans la vie, d'un "ennemi recurrent", quitte à s'en créer, si jamais celui en cours disparait) et generatrice de "grosses merdes" à premiere vue pas ou peu surmontables (ex : empoisonnement recent d'Harald que pesonne ni aucun arbre ne pouvait soigner, et qui aura surement des repercussions sur le couple Smith) (un peu comme dans la serie 24 heures)

_ des choix à faire qui coutent (ex : choisir de tuer sa tante ou laisser mourir son mari ?, c'est lié à l'ex precedent) et qui construisent le perso, dans ses "reussites" et surtout dans ses dechirures

_ et actuellement, un jeu "intimiste" ...


et le perso et le recit dans tout ça........

ben, en fait, j'y pense pas trop, dans le sens ou j'ai tendance à jouer "intuitif", agir et reagir sur le coup, en fonction du perso et de la scene.

c'est vrai que jezabel est opportuniste, démago, sanguinaire, completement scynique, interessée etc etc, mais tout ça est du vecu du perso, et le caractere a enormement changé et change encore.

tout ça pour dire que Jezabel s'est ancrée dans le monde, dans le macrocosme, dans les organisations, des amitiées, des conflits, des dechirures... et jamais n'a claqué la porte de quoi que ce soit ! et fait, bien sur, beaucoup de conneries (ex : gueuler sur Mitras, maitre des 1000 lunes et tuer son propre fils), mais qu'il a fallu assumer (suite à cet incident loup - chat, un pasage devant le tribunal des anciens du loup, et des remontrances comme à un vulgaire chiot, avec reparations à la clef : Jezabel est allée "ramener" Magni des morts)


il est vrai que en groupe je joue souvent "à demi mesure", justement pour laisser les autres faire ce qui leur plait et leur laisser le /les "premier role", quitte des fois à faire le "filet de secours".

mais pas systematiquement !!!! et surtout pas quend ça va à l'encontre des interets et du caractere de mon perso !!!
(ex : on pourrait enfin expliquer l'embargo imperial sur les terres d'Abadonne...... ou la recente remontrance à Vincent suite à MON PHILACTERE cassé (quelle idée de casser un phylactere d'un PJ ?!))

bref, j'ai fait un speech tres nombriliste, en parlant de ce que je connais (un peu) : moi et mon perso..... je ne sais si ça repond à toi, Mika, mais, le plaisir de jouer est un truc à la fois simple et compliqué, pour soi et aussi en groupe, donc, en fait, je me laisse "porter" et "posseder" par le perso, mais c'est ma maniere de jouer .....

*****************

si jai des trucs qui me reviennent, ou des illuminations, je completerai !

**************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: parole de joueur   

Revenir en haut Aller en bas
 
parole de joueur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CMM, Parole de Joueur, L'Intégrale (et bonus...)
» Meilleur moment pour vendre un (jeune) joueur
» Un tres vieux Joueur d'hattrick
» Recherche joueur ou club en Alsace
» Parole du prophète de la Vérité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epiphanie :: Epiphanie :: Le Macrocosme-
Sauter vers: