Epiphanie

forum de la communauté des joueurs du jdra epiphanie
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lettre de Jeremiah Ashcroft à son père

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 1203
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 44
Localisation : Proxima du centaure

MessageSujet: Lettre de Jeremiah Ashcroft à son père   Ven 6 Juil - 16:22

Viendra un jour ou les corridors du mensonge se fissureront
Aucune prison ne peut me retenir captif
Je connais tout de tes secrets ; le pacte passé par notre aieule, le temple dédié à YS
Moi aussi j’ai passé un accord avec le Maître des Dimensions.
Je sais ce qui doit advenir quand les étoiles seront propices
Je sais ce qui hante par delà les astres morts, ce qui murmure au delà de la folie et du songe.
Vous ne pourrez pas mentir éternellement aux citoyens d’Arkham
Jeune déjà, tu rentrais tard de Myskatonic. Le sentiment d’une mission, d’une vocation te tenaillait déjà.
Absent, tu laissais le soin de notre éducation à Mère et aux gouvernantes.
Quand mère fut internée à Arkham, je fus livré à moi-même.
Je fis de grandes études et pris rapidement un poste prestigieux dans l’entreprise familiale, promus à un brillant avenir de directeur.
Las, le poids qui pèse sur les ainés de notre sang est indicible.
Pourtant quelque chose manquait, le tableau me semblait factice.
Comme toi j’épousai une femme docile et mondaine dont le rôle se limitait à la représentation et aux réceptions.
Comme toi je collectionnai les maitresses et j’appris bien vite que nous avions les mêmes lieux de débauche même si les tenanciers évitaient que nous nous y croisions.
Comme toi, je crois, nous avions le même penchant pour la cruauté. J’imaginai sans problème les sévices que tu infligeais à tes victimes
Nous nous ressemblons en tout point ; tu ne peux me mentir.
Surtout, je découvris que j’avais un don pour le paranormal.
Comme tu me refusais de devenir sorcier habilité je dus étudier en secret la vrai magie. Je découvris que tu étais toi-même un magicien fameux qui inspirait un terrible effroi à ses collègues occultistes.
J’ai renouvelé le pacte ; nous sommes deux à savoir ; comme tu t’en doutes, aucun secret ne me sera longtemps inaccessible
Je ne me sens plus humain ; sans doute ne l’ais-je jamais été vraiment ; j’aspirai à autre chose.
YS m’a révélé ma vrai nature. A présent je puis contempler l’humanité comme un savant ou un chat le ferait de souris de laboratoire. Je n’éprouve plus aucune compassion sur mes semblables. S’ils savaient seulement ; s’ils avaient l’intuition que notre civilisation n’est qu’un fugace instant entre deux gouffres d’éternité. S’ils voyaient les forces cosmiques et aveugles, étrangères à toute forme de providence et capable de briser à chaque instant notre planète comme une coquille de noix.
Je reviendrai, non pas seul et désarmé comme un fils aimant mais armé et secondé par des armées innombrables. L’affrontement peut commencer…


Dernière édition par Admin le Ven 6 Juil - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epiphanie.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1203
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 44
Localisation : Proxima du centaure

MessageSujet: Re: Lettre de Jeremiah Ashcroft à son père   Ven 6 Juil - 16:55

Lettre à Theresa Ashcroft

J’avais besoin de savoir
Je suis monté dans le cimetière familial des buttes d’Arkham
J’y suis allé en plein cœur de la nuit la plus noire.
Je savais que Ton tombeau serait entouré d’un aréopage de curieux et d’occultistes d’opérette.
Je ne voulais pas qu’on me reconnaisse.
Surtout j’avais besoin de Te parler
Et j’ai accompli le rituel
Je ne voulais pas troubler ton éternel repos ; tu l’avais bien mérité
Mais il fallait que je te parle, que je vide mon sac.
Pourquoi cette malédiction pesant sur notre famille
Quel genre de pacte avait tu tissé avec des Choses que l’on ne doit pas nommer
Surtout pourquoi avais –tu sauvé la race humaine
Quand tu es apparue, je suis tombé en larmes ; toi l’aieule qui portait toute la gloire de notre famille, je voulais te confier le poids de mon infamie
Pourquoi mon âme est –elle aussi noire ?
Pourquoi ai-je réussi à réitérer le sortilège alors que père avait échoué ?
Et j’ai compris : TU VIS EN MOI
Mon esprit à franchi les cercles les plus avancés de la compréhension et j’ai appréhendé des vérités que seule toi avait entrevue
C’est donc que tu t’étais défié de père.
Tu souhaitais que le Don saute une génération pour venir directement en ma personne
Car je suis ton véritable héritier
Et le grand dessein que tu as entrepris sera achevé par moi
J’ai vu des choses que les pauvres mortels ne peuvent appréhender, des mondes lointains et inaccessibles ou des civilisations luxuriantes brillent depuis des eons.
J’ai vu des gouffres terrifiants, des abimes qui dépassent la structure de l’esprit humain en noirceur et dans lesquels des flots d’immondices se déversent en permanence
Je suis allé à Leng, à Kaddath ; j’ai foulé les nécropoles interdites et les tombeaux diluviens
Partout, je cherchai ton nom, ton regard, le signe d’une approbation
Maintenant, je sais ; TU ES LE SECRET
Seul moi suis digne de porter ce fardeau à présent. Les flammes consumeront les derniers fragments de cette vérité
Mais ton souvenir demeurera à jamais, non dans la mémoire des hommes, mais plutôt dans les démons et merveilles suscitées par tes descendants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epiphanie.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1203
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 44
Localisation : Proxima du centaure

MessageSujet: Re: Lettre de Jeremiah Ashcroft à son père   Ven 27 Juil - 19:28

Lettre de Jeremiah Ashcroft aux Wilson


Longtemps nos familles se sont opposées.
Quand le procès des sorcières de Salem eut lieu, déjà un Wilson se tenait du côté des accusateurs, une Ashcroft était condamnée
Puis il y eut la guerre civile
puis la politique.
Arkham était devenue un gigantesque champ de batailles ou notre haine réciproque s'affutait jusqu'à l'incandescence sans compter les morts, les dommages collatéraux.
La haine avait atteint une telle intensité que presque palpable, tangible, ressemblant à un diamant inaltérable elle pouvait être perçue en chaqu'un de nous, dans nos moindres faits et gestes, dans nos déclarations, dans notre façon de faire l'amour.
Républicains ou démocrates.
Guerriers ou marchands
Libérateurs ou punisseurs.

Cette guerre nous a enchainé, nous a asservi. les anciens y puisent leur puissance, diviser pour mieux régner, cela a toujours été leur doctrine.
Ils nous ont menti trop longtemps, il est temps à présent de recouvrer notre liberté.
Combien de sorciers talentueux dont on a pas voulu révéler le pouvoir secret ?
Combien de fils indiscrets que l'on à enfermé à l'asyle pour avoir écorné le mur du mensonge ?
Combien d'enfants sacrifiés qui demandent justice et vérité ?

Car il y a un Secret. primordial. Monstrueux. Qui unit nos deux familles.
Je ne cherche pas comme nos pères à gouverner cette cité. Non, le ciel étoilé est mon royaume. La nuit est mon alliée

Je m'adresse à vous non comme à un ennemi, mais comme à un possible allié. Il est possible d'enfinir avec cette guerre insensée. Mais pour cela, tel Zeus, nous devons renverser les colosses aux pieds d'argile

Les fous ! s'ils savaient notre courage et notre folie; mon imagination ne connait aucune limite et j'ai de nouveaux alliés.

Je vous offre ce présent : le Secret réside à Dunwitch. Mais il y a pire, le Dragon rode attendant Sa Pitance.
Les Pactes doivent être honorés.

Les statues hiératiques des anciens sont transparentes comme du crystal : nos sangs sont doublement mellés avec la semence des étoiles

Bien à vous, votre ami si vous le souhaitez

Jeremiah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epiphanie.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1203
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 44
Localisation : Proxima du centaure

MessageSujet: Re: Lettre de Jeremiah Ashcroft à son père   Ven 3 Aoû - 17:55

L’invitation

(Lettre transmise aux PJ)

Comme je vous écris, un voilier sidéral en arcanotechnologie entièrement mu par la magie est en voie de finition.
De nombreux rituels étranges ont présidé à sa construction et des mains inhumaines en ont assemblé les blocs. J’en suis l’architecte et l’instigateur.
Ce voilier, le Necronomicon est plus qu’un simple navire ; c’est un véritable organisme, aux formes étranges et terrifiantes qui reflète ma psyché la plus profonde.
Je vais partir explorer le vaste univers à bord de ce vaisseau mystique. J’affronterai sans doute des épreuves terrifiantes et des révélations inhumaines mais loin d’emplir mon esprit de frayeur, cette perspective est un défi à ma hauteur.

Car je suis un authentique aristocrate au sens que Nietzsche donnait à ce terme, un véritable prédateur loin de tout ce qui est commun aux esprits consensuels et prolétaires que l’on croise dans les avenues grouillantes et cosmopolites d’Arkham.
Je puis sembler effrayant aux esprits inférieurs, mais c’est bien par ce que j’ai embrassé d’autres sphères de conscience qui eussent consumé une âme moins forte.

Sur cette Noire Odyssée, Yog Sothoth sera mon guide comme Athéna fut la protectrice d’Ulysse.

Vous pouvez être de cet ambitieux projet. J’ai besoin d’un équipage valeureux et comme Jason je veux moi aussi avoir mes argonautes. Cette lettre est une invitation pour la plus formidable aventure entreprise par un humain. Et en vérité humain je ne le suis plus tout à fait, mais presque post ou sur humain. Mon esprit a pris conscience de la vaste structure du cosmos et loin de m’effrayer de cette sombre splendeur, des abimes insondables et des terreurs entre les astres morts j’y ai pris gout

Vous avez votre cabine à bord du Necronomicon,

Bien à vous,

Jeremiah Ashcroft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epiphanie.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1203
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 44
Localisation : Proxima du centaure

MessageSujet: Re: Lettre de Jeremiah Ashcroft à son père   Ven 5 Oct - 17:46

J’ai vu…
Des anémones carnivores dans les jungles vénéneuses de Venus
Des méduses mnémovores dans les nuages de Saturnes
Des coléoptères collectionneurs sur Ganymède
Des chats philosophes dans les mondes oniriques
Des géants cyclopéens dans les entrailles du monde
Des vers blafards dévorant les astres morts
Des vampires de feu sur Fomalhaut
Des idoles pansues et sauriennes sur Cykranosh
Des crapauds boursoufflés et gélatineux sur la face sombre de la lune
Des insectes eugénistes sur Yuggoth
Des nécropoles du temps sur Yith
Des ghasts carnivores dans la défunte cité de Sarkomand
Des dieux oniriques et oubliés dans les montagnes de Kaddath
Des nuées d’insectes destructeurs voyageant entre les mondes
Des vampires aux yeux fulligineux dans les corridors dimensionnels
Des lacs de mercures intelligent sur L’ghyx
Des nécrophages chasseurs dans des déserts d’ossements
Des répugnants octopoides nageant dans les mondes aquatiques de Xoth
Des intelligences chromatiques dans les aérolites de Bételgeuse
Des nautiles conquérants dans les nébuleuses de Hydra
Des formes de vies purulentes et variées dans la cité cosmopolite de Carcosa

J’ai vu cela et des millions d’autres choses
Mais je n’ai rien vu de semblable à l’homme
J’ai compris que le simiesque glabre n’était qu’un accident éphémère, une scorie dans la respiration monstrueuse de l’univers au rythme des palpitations du monstrueux A, le sultan nucléaire de toute chose
Cette erreur sera bientôt réparée
Ceux qui n’auront pas fortifié leur esprit et métamorphosé leur corps seront emporté lors de la conjonction des étranges éons, la nuit ou les 5 pharos dessineront le grand portail ourlé de ténèbres et que les dieux extérieurs se déverseront dans notre réalité.
Le temps, l’espace et la conscience seront irrémédiablement courbé en cet instant afin d’accueillir leur retour

Ia Ia ! Ft’agn Ru’lgurth Az Marloth Sub Nyog Kulrluz Krul Fluiz Azatoth !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epiphanie.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1203
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 44
Localisation : Proxima du centaure

MessageSujet: Re: Lettre de Jeremiah Ashcroft à son père   Dim 2 Déc - 12:01

Lettre De Jeremiah à Amsar

ça y est.
nous y sommes.
La cyclopéenne Rlyeh a jaillie des eaux et le grand Chtulhu s'est éveillé.
Les étranges eons; tu te rappelles.
Le signe dans les étoiles; la grande conjonction; la fin d'un cycle.
Chtulhu et Chtuga
Hastur et Tsattoghua
des myriades de grands anciens.
Et au delà, caressant de leur souffle fétide et glacé l'orbe de la Terre les Dieux Extérieurs
Et au delà encore, au son de flutes indicibles voilant la grande nébuleuse d'hydra, le sultan de toutes choses, l'abominable Azatoth
Gloire au Livre Noir, Al Azif, le Necronomicon
Ia ! Ia!
Tu te rappelles
Mon père, ma famille, mon monde.
Tu ne me voleras pas cet instant.
Celui de la confrontation, de la vérité.
J'ai tellement souffert
J'ai tellement courbé l'échine.
Ma peau est devenue comme du cuir tanné
Je ne ressens plus rien
Pas même la vengeance
J'ai affuté mon arme pour cet instant
TU NE ME VOLERAS PAS CET INSTANT, AMSAR
Maintenant que tu peux détruire le prix
Maintenant que je peux l'étreindre amoureusement, mortellement
Ce monde.
Le prix de ma victoire, le prix de mon triomphe
Le prix de ma revanche
En libation aux Dieux noirs
En leur honneur
Pour leur plus grande gloire
Nous ne sommes plus des mortels
Nous sommes des figures.
Regarde les fourmis, les nains, les parasites qui s'agitent à tes pieds de géantes
Les habitants de monde
Morts de terreur devant la possibilité de notre confrontation.
Prépare - toi
La confrontation ultime sera terrible
Ta ami, ton ennemi, plus proche de toi en cet instant qu'un amant

Jeremriah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epiphanie.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre de Jeremiah Ashcroft à son père   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre de Jeremiah Ashcroft à son père
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Journey : lettre touchante d'une jeune fille sur son père mourant
» Une lettre au Commandant Alurn, adressée à toute la garde...
» Lettre en faveur des restes écarlates
» *lettre simple, à écriture rouge sang sur fond noir* Chers Gardes.
» Ouf!! - Le 16.XII.1456 - R - TOP (Lettre du maire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epiphanie :: Général :: Cthulhutech-
Sauter vers: