Epiphanie

forum de la communauté des joueurs du jdra epiphanie
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CONFIDENTIEL - DOSSIER NUMERISE - DE RAVIN. ETHAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Zachary

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: CONFIDENTIEL - DOSSIER NUMERISE - DE RAVIN. ETHAN   Mer 8 Mai - 18:45

Natacha Silver :"Ethan de Ravin, recteur, professeur, ambassadeur et maintenant conseiller et membre du Triumvirat. Vous avez toutes mes félicitations. Je ne savais pas que vous étiez prêt à exploser pour ne plus travailler pour moi. Si vous vouliez démissionner, vous auriez pu me le dire. Je ne mords pas. Pas fort en tout cas."
Ethan de Ravin :"Croyez moi Natacha, je serais plus que volontiers resté dans votre ombre. Je ne devrais pas vous le dire, mais je n'ai aucune idée par où commencer. J'ai plus de rendez-vous qu'il n'y a d'heures dans la journée, j'ai plusieurs centaines de dossiers à lire. De dossiers urgents j'entends. J'en regrette presque de ne pas être resté sur Titan."
NS :"Je vous dirais bien que tout va bien se passer, mais je n'irais pas mentir au conseiller du renseignement. Je n'aimerais pas être effacée. Non, votre vie est désormais un calvaire. Du côté de Madone ils ont eu la bonne idée de faire un chemin de croix virtuel pour les élus. Nous n'avons pas ce sens du raffinement à Imaltar et nous n'avons définitivement pas le temps. Mais ce chemin de croix est bel et bien là."
EdR :"Comme c'est rassurant."
NS :"N'est-ce pas? Mais nous sommes nombreux dans la même galère. Dix, bien que je doute que les huit autres vous l'avoueront. Si vous avez besoin de soutien, je serais là. Ou un de mes forks en tout cas. Un Delta suffira?"
EdR :"Votre sollicitude ne connait point de limite."
NS :"Je sais, on me le dit si souvent. D'ailleurs Ethan, j'aimerais mentionner un point avec vous, que vous n'appréhendez probablement pas encore à sa juste valeur; un point qui ne manquera pas de se rappeler à vous dès que vous serez en situation de faiblesse. Votre exposition médiatique va exploser. Aujourd'hui tout le monde vous félicite, le chevalier blanc, droit et juste qui nous défend de la corruption. Mais demain, c'est votre passé moins rutilant que ce même monde cherchera. Dès que l'inertie retombera, ce qui vendra sur le mesh c'est vos bévues. "
EdR :"C'est effectivement quelque chose à prévoir. Des suggestions?"
NS :"Il n'y a rien de pire que des informations sur vous qui filtrent sans votre contrôle. Regardez moi: j'ai mentionné mes errements maritaux avec Berd Pett, vous savez, le chanteur et acteur de LX, une semaine après mon élection. C'était pendant votre colloque d'ailleurs, personne n'y a prêté attention et cela ne me reviendra pas à la figure. J'ai enquêté sur vous Ethan, et je ne suis pas remontée plus loin que vos interventions à l'ONU, à une époque où vous ne vous appeliez pas encore Ethan. Mettez ça sur la toile, jouez l’honnêteté et la droiture. Profitez de l'inertie, tant que cela ne brisera rien. Bon, si vous avez collaboré avec les Titans oubliez, mais c'est le moment pour laissez filtrer votre passé. Sous contrôle. Et puis comme ça j'en saurai un peu plus et je saurai qui se cache sous cette carapace."
EdR :"Rappelez moi de ne jamais vous mettre à dos."
NS :"Voyons Ethan, vous n'êtes pas si stupide que ça..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: CONFIDENTIEL - DOSSIER NUMERISE - DE RAVIN. ETHAN   Jeu 9 Mai - 16:20

Mémoires d'Ethan de Ravin.
Format LX, Interview, Simulation en réalité virtuelle, Texte.
Morceaux choisis.

"J'ai rejoint la propagande du parti du peuple Hongrois lorsque j'avais seize ans, obéissant à mes parents qui étaient membres du parti. Il faut replacer cette époque pré-chute et néo fasciste dans son contexte: on appartenait au parti, on le servait, ou on était déclaré traître à la nation. C'était aussi la seule source viable d'éducation et seuls les membres du parti pouvaient espérer obtenir un diplôme."

"... J'ai été contacté par un membre de l'ambassade américaine, qui m'a proposé de m'extrader à condition de travailler pour son organisation. Je n'étais pas un traître dans l'âme, mais mon meilleur ami venait de rejoindre la police d'état et avait été forcé d’exécuter une personne anonyme dans une ruelle. Il m'en avait parlé, avec fierté. Je devais fuir et les Etats-Unis représentaient la solution. Je n'ai jamais revu ma famille. Mon nom est devenu Balint Judas."

"J'ai rencontré de grands hommes et de grandes femmes parmi les Jasons. Mitre est devenue plus qu'un refuge, mais un espoir. Le gouvernement américain était corrompu, mais dans une échelle toute autre que ma patrie natale. Les libertés étaient factices, mais c'était déjà un luxe sans prix. Mes travaux se sont vites orientés vers la technologie, que je voyais à l'époque comme une solution à l'humanité. J'avais vu ce qu'elle avait de plus noir cependant et je savais qu'il fallait du contrôle. La liberté capitalistique n'était pas la réponse à l'oppression."

"Je me suis marié aux Etats-Unis et j'ai pris le nom de mon épouse, Emilia. Ceux qui ont eu la chance de la connaître peuvent comprendre ce qu'elle a apporté à ma vie, mais également à mon travail. L'optimisme et la foi en l'humanité ne viennent pas de moi, mais d'elle."

"Je n'ai pas été à l'initiative des Argonautes, mais j'ai tout de suite vu en l'émancipation des Jasons un signe fort. Cela s'est fait dans un contexte particulièrement tendu, quelques jours après l'oblitération du nouvel empire Pakistanais par les bots de combats indiens. Certains citent les événements qui ont suivi comme la naissance du conflit avec les Titans. La réalité c'est que la Terre était trop préoccupée par elle-même pour se rendre compte que les avancées en matière d'IA militaire n'avaient plus de contrôle. Les Argonautes étaient la réponse de la communauté techno-progressiste à ce danger. Une réponse trop tardive."

"La chute était inexorable. Je suis encore aujourd'hui persuadé que l'humanité aurait pu vaincre, si elle s'était unie."

"Après les événement je n'étais plus en mesure d'agir. J'ai finalement changé mon identité, rompant définitivement avec l'être qui était né à Budapest une soixantaine d'années plus tôt. Je me suis crée et je me suis concentré sur moi. J'ai oublié mes devoirs, des devoirs que je n'étais plus capable d'accomplir. Sans elle l'espoir n'était plus."

"Tout ce que j'avais été mon savoir et j'ai décidé d'immigrer sur Titan. J'ai utilisé les fonds de l'assurance-vie d'Emilia pour créer mon université. Cela a duré cinq ans, jusqu'à ce que je sois contacté par la Constellation de l'Etoile du Matin."

"Nous ne sommes pas saufs. La paix est illusoire. Les machines ne sont plus dans le système solaire, mais leurs disciples marchent dans leurs pas. Les extrêmes sont toujours là. La trans-humanité est au bord d'un gouffre, un gouffre qui est présent depuis soixante milliers d'années."

"Imaltar est un phare, une lumière..."

"...Une réponse."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: CONFIDENTIEL - DOSSIER NUMERISE - DE RAVIN. ETHAN   Lun 27 Mai - 8:34

Lumières douces, réalité ajoutée limitée. Ethan et son fils attablé, en silence, l'un en face de l'autre. La cuisine n'a rien d'extraordinaire, mais pour un enfant ayant grandi dans une grotte elle est exceptionnelle. Ni l'un ni l'autre ne savent que se dire.

Finalement c'est l'enfant qui s'exprime.

"Vous me détestez?"

Ethan pose ses couverts et le regarde dans les yeux. Des yeux bleus qui lui font penser à ceux de sa mère.

"Pourquoi je te détesterais?
-Parce que maman est restée là-bas et que moi je suis sorti."

Un léger silence. Ethan se souvient du souffle d'Emilia. Il avait déjà retrouvé sa mémoire eidétique à cet instant, mais pourtant il n'en aurait pas eu besoin.

"Si quelqu'un aurait dû rester, ce n'est ni elle ni toi. Crois moi, j'aurais tout donner pour qu'elle se retrouve ici avec toi. Non, je ne te déteste pas et jamais je ne le pourrai. Tu es notre sang, tu es notre espoir. Si elle était sortie en te laissant, le chagrin l'aurait bien davantage détruite que le virus."

L'enfant ne dit rien de plus mais de la tension quitte ses frêles épaules.

"Tu as déjà vu le visage de ta mère?
-Non. Elle m'a dit que la maison avait été détruite et qu'elle n'avait pas retrouvé de photos, même après.
-Viens voir."

Un simple film, qui n'était resté que deux ou trois semaines dans les cinémas et qui n'avait pas crée le succès attendu. Loin d'une merveille, mais qui pourtant créa une lumière dans les yeux d'un jeune garçon, qui pour la première fois se rendait compte à quelle point sa mère était rayonnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary

avatar

Messages : 518
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Re: CONFIDENTIEL - DOSSIER NUMERISE - DE RAVIN. ETHAN   Mar 28 Mai - 21:06

Une journée normale

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CONFIDENTIEL - DOSSIER NUMERISE - DE RAVIN. ETHAN   

Revenir en haut Aller en bas
 
CONFIDENTIEL - DOSSIER NUMERISE - DE RAVIN. ETHAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Dossier sur l'histoire de Sega
» Dossier Resident evil/Biohazard
» Nabaztag confidentiel ?
» Dossier The Legend of Zelda
» Dropbox - Un dossier sur le net (Super Pratique !!!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epiphanie :: Général :: Eclipse Phase-
Sauter vers: