Epiphanie

forum de la communauté des joueurs du jdra epiphanie
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les chimères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 1215
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 45
Localisation : Proxima du centaure

MessageSujet: Les chimères    Lun 15 Avr - 18:19

LES CHIMERES

Je fais partie de ceux qui ont été allergiques aux octopoides surévolués dans EP
La vision de « cochons de l’espace « et autres « beluga tueurs » dans le supplément panopticon a fini de me convaincre de supprimer les surévolués dans EP.
Pour autant, et comme je trouvais interressante l’idée d’avoir des personnages bien qu’humanoïdes possédant des traits animaux, j’ai décidé de remplacer les surévolués par des chimères.

Que sont les chimères ?

Les chimères ne sont pas humaines ni tout à fait transhumaines ; elles résultent de croisement génétiques entre des humains et des animaux.
Si la première génération, la primogéniture a été « façonnée » en laboratoire, les chimères ont depuis eu une descendance de façon naturelle.
Les différentes souches de chimères ne sont pas fertiles entre elles et les chimères ne sont pas fertiles avec des humains sans assistance scientifique.
La plupart des chimères ont un trait animalier dominant, ce que l’on appelle la souche. 5 grandes souches de chimères ont ainsi pris l’ascendant

LES SERAPHINS :

Chimères d’humains et d’oiseaux, les séraphins ont de grandes ailes leur permettant de voler. On distingue de nombreuses sous-souches suivant que le séraphin soit issu des gènes d’un rapace (souvent belliqueux), d’un perroquet (de caractère souvent festif) ou d’un corbeau (souvent érudit)
On trouve de nombreux séraphins sur Venus

LES BASTS :
Chimères de chat et d’humain, les basts ont des griffes rétractiles, des pupilles fendues leur offrant une remarquable vision nocturne et de grands pavillons oculaires en lieu et place d’oreilles. Ils ont aussi une longue queue mobile.
Les basts sont les chimères les plus communes. Souvent impulsifs, amoraux et dotés d’un gout pour le danger exceptionnel, ils détestent les nagas

LES NAGAS :
Ce sont des chimères de serpent et d’humain au cuir épais aux pupilles fendues et dotés de crochets venimeux. Créatures à sang froid, ils supportent très bien les environnements les plus hostiles. On les trouve surtout dans les labyrinthes souterrains et les habitats peu illuminés par le soleil. Ils frayent souvent avec des organisations criminelles comme les triades

LES SIRÈNES :
Ce sont des chimères de poissons et d’humains parfaitement amphibies. Dans un fluide, ils sont capables de déployer un rostre dorsal et une membrane palmaire qui leur permet de se déplacer dans l’eau avec une grande célérité. Ils ont de nombreuses colonies sur Europe la planète aqueuse

LES PAZUZU :
Chimère d’humains et d’insectes, ils sont dotés d’ailes membraneuses ainsi que d’un dart venimeux. Répugnants ou pour le moins étranges, les pazuzu ne se considèrent pas du tout humains et trainent avec des factions comme les exhumains. Souvent artistiquement et psychiquement déviants, on en trouve un certain nombre de ruches sur mars.


Cultures :

Espèce très récente, les chimères sont très influencées physiquement et psychiquement par leur souche. Il y a donc autant de cultures que de variétés de chimères.
Bioconservateurs, les chimères sont très attachées à leur corps qu’ils considèrent comme leur véritable identité et culture. Ils ne changent de morphe qu’en dernière extrémité et considèrent au contraire que le même morphe doit être utilisé le plus longtemps possible, raison pour laquelle ils usent souvent de clones de leur corps initial.
Victimes d’ostracisme et pleinement ralliés aux mercuriens, les chimères sont un peu les prolétaires de la transhumanité. Ils ont souvent une natalité galopante, les enfants naissant souvent dans des conditions normales sans exogénèse et après une période de grossesse souvent très courte. De la même façon, la croissance des chimères semble accélérée, ce qui les rend vite opérationnels et utilisables par les hypercorps ou les mafias.
Les chimères pratiquent le bodyart de façon intensive ; celui-ci est plus qu’un enjolivement esthétique ; véritable prémisse d’une identité culturelle en devenir, les tatouages et autres scarification indiquent tout d’un individu et de sa communauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epiphanie.forumactif.org
 
Les chimères
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'évolution des chimères en NSG
» "L'arbre aux chimères" 11/05 lesigny 77
» GN foire aux chimères
» Le nom de vos chimères ~
» [ Aide ] Variantes chimères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epiphanie :: Général :: Eclipse Phase-
Sauter vers: