Epiphanie

forum de la communauté des joueurs du jdra epiphanie
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Expériences de PSYCHO-CREATION / Dr Murr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1847
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Expériences de PSYCHO-CREATION / Dr Murr   Mer 19 Juin - 17:35

Expérience 0.1 de PSYCHO-CREATION. Notes de Dr Mélusine MURR.

Lorsque j’ai repris connaissance après cette première tentative de psycho-création par autohypnose programmé sur 4 heures, mon corps était assis dans la pièce blanche, face à une photo-sculpture visiblement achevée.

Sa lumière imitait l’illuminium sous cet angle de vue. L’illuminium solaire, éblouissant, d’un oiseau en plein vol. Rapace de petite taille et aux formes aérodynamiques parfaites.

Mon inconscient superficiel est donc préoccupé par des rapaces ? Ou le ciel ? L’espace ? La spiritualité ? Une recherche d’élévation spirituelle ou intellectuelle ? Un dépassement de soi ?

Je me levai. Avec ce changement de perspective la lumière vive du faucon devint courbures et angles. Lorsque j’en fis le tour, c’est la silhouette de Matteo que je vis, élancée, lame dénudée… J’aurais dû m’en douter ! Falco signifie faucon… Et pourtant j’avais appris les bases de l’italien.

Mon inconscient l’a représenté exactement tel que je l’avais rencontré pour la première fois au parc d’Ilmatar, s’entrainant à l’escrime avec sphere-ia hérissée d’armes.

NOTE : A vérifier si l’inconscient enregistre de préférence la première représentation perçue de l’objet ; cela doit être en rapport avec ce qu’on appelle « la première impression » et l’importance ce celle-ci dans les rapports sociaux des humains.

Le simple fait d’évoquer mentalement cette rencontre fait ressurgir chaque détail de la scène. Et nul besoin de RA. Je ferme les yeux un instant. Je sens l’eau ruisseler sur ma peau suite à la baignade improvisée dans la rivière artificielle. Et le tissu des vêtements coller aux bras à la manière d’un sparadrap-fraicheur sous la légère brise.  La douceur de l’herbe sous les pieds nus. Ça chatouille. Le bruissement des feuilles du saule pleureur dont j’écarte les branches …

Et quand je les rouvre… Il est juste là, devant moi. Une silhouette se découpant dans le coucher artificiel du soleil sous le dôme d’Ilmatar. Mouvements parfaits par leur harmonie. Je retiens mon souffle. Je voudrais faire taire ce tambourinement saccadé dans mes tempes. Afin que rien ne trahisse ma présence. Et je regarde. Fluidité parfaite dans les enchainements. Comme un ballet. Pureté et précision du mouvement. Harmonie absolue. Comme le vol d’un faucon…


Expérience 0.2 de PSYCHO-CREATION. Notes de Dr Mélusine MURR.


Psychochirurgie programmée sur 6 heures sous observation de Gustave.

Objet : couche limite d’Aion-Jung. Refoulement primaire.


Je suis devant  une représentation fractalisée de …moi-même ! Comme si une fractale plus petite représentait un fork n-1…

La représentation s’anime. Chaque fractale acquière une teinte différente et se détache, comme un flocon de neige, tombe, se dissout…

(Des instantanés de mon travail à la StAnne se succèdent par flashs, comme des clichés photographiques… J’opère en multiforks. Je suis sous ubiquité permanente, présente en dizaines d’exemplaires. Peut être des centaines…)

Restent deux forks. Ils dansent ou combattent. Mais le lien ne se rompt pas. La fusion n’opère pas non plus. Et pourtant ils sont différents et identiques à la fois. Tout dépend de l’angle de vue de l’observateur.

(La fusion de forks est toujours une opération délicate. Surtout lorsqu’il s’agit de forks alpha. Et mon travail à la StAnne m’oblige à fusionner sous la surveillance de mon fork alpha. Une « moi » veut partir. Je ressens une lassitude et un désir irrationnel de liberté. Une autre « moi » n’obéit que son devoir : rester et faire ce pourquoi elle a été programmée… Une sorte de désaccord entre mon Soi et mon Persona, dirais-je maintenant, avec du recul.)

Et l’une d’elles s’immobiles, obligeant la seconde de faire autant. Comme deux éléments quantiques imbriqués. Une lame jaillit dans la main.

Je m’entends hurler. Il y a eu un meurtre. Symbolique ou réel. Je ne sais pas.

Je reviens à moi. J’ai froid. Ce n’est pas physique. C’est comme si j’avais dénudé une partie de moi qui n’avait pas à l’être.

J’ai détruit la photosculpture dynamique. Pourtant je n’en ai pas eu conscience sur le coup. Les bris lumineux de la RA de la photosculpture sont éparpillés sur le sol. Son encrage a été endommagé. La programmation en RA est altérée… Bloquée. Une partie en est effacée, avec altération du support physique. Impossible de reprogrammer à l’identique. C’est moi qui l’ai fait. J’en prends conscience. Je savais que je tenterais de reprogrammer, alors j’ai fait en sorte que ça me soit impossible.

Je ne sais pas si l’un des mes forks a détruit l’autre. Quelquefois, lorsque la fusion échoue ou s’avère dangereuse, l’on doit effacer le forks. L’oblitérer. Le tuer. Anéantir une partie de soi-même…

Parfois le simple fait de l’envisager et d’entamer le processus de destruction permet d’amorcer la fusion. Auquel cas elle ressemble plutôt à une dévoration d’un fork récalcitrant. Je ne sais pas si c’est le cas.

Je ne sais pas lequel des forks a eu le dessus…

Ce que je sais, c’est que moi, Mélusine Murr, suis partie de StAnne…






NOTE :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Synchronicit%C3%A9

Le mot « synchronicité » vient des racines grecques sun (« avec », qui marque l'idée de réunion) et khronos (« temps ») : réunion dans le temps, simultanéité.

Jung la définit ainsi :

« Les événements synchronistiques reposent sur la simultanéité des deux états psychiques différents. »

« J'emploie donc ici le concept général de synchronicité dans le sens particulier de coïncidence temporelle de deux ou plusieurs événements sans lien causal entre eux et possédant un sens identique ou analogue. Le terme s'oppose à 'synchronisme', qui désigne la simple simultanéité de deux événements. La synchronicité signifie donc d'abord la simultanéité d'un certain état psychique avec un ou plusieurs événements parallèles signifiants par rapport à l’état subjectif du moment, et - éventuellement - vice-versa. »

« J’entends par synchronicité les coïncidences, qui ne sont pas rares, d’états de fait subjectifs et objectifs qui ne peuvent être expliquées de façon causale, tout au moins à l’aide de nos moyens actuels »




Expérience 0.3 de PSYCHO-CREATION. Notes de Dr Mélusine MURR.



Psychochirurgie programmée sur 1 heure sous observation de Gustave.

Objet : Dépassement de la couche limite d’Aion-Jung. Refoulement structural.


J’ai devant moi la représentation en taille réelle de Pr Gustave Murr. Il me sourit avec ses yeux luminescents, et des ridules creusent la lumière condensée et teintée de la photosculpture. Ça lui donne un air presque christique… Irréel en tout cas. Il tend sa main vers ma joue et ébouriffe mes cheveux. Ça me plait d’imaginer dans ce geste le contact d’une main sèche et chaude…

Soudain, il s’écroule à mes pieds et fond en flaque lumineuse autour de moi, réfléchissant en miroitements voyeurs cette scène d’affection entourée de roses d’un doré sinistre éparpillées par dizaines.

Celui qui se dresse devant moi n’est pas mon père. Ce n’est pas le Pr Gustave Murr. Il tient dans ses mains, desquelles goutte une pluie de lumière, une minuscule étoile.

J’ai déjà vu ce visage… Je le reconnais… C’est…

J’entre dans le bureau de mon père sans frapper, car mes bras sont occupés à tenir cet énorme vase avec les vraies fleurs : des roses jaunes. On avait un mal fou à s’en procurer. Et mon père les aimait tellement. Elles lui rappelaient sa Terre natale. Et encore surement quelque événement qu’il me taisait.

Le vase me tombe des mains lorsque je lève les yeux vers son bureau.

La porcelaine se brise en un craquement organique.

L’eau inonde le carrelage et scintille sous la lumière artificielle au tungstène.

Les roses sont éparpillées entre moi et cet homme qui me regarde silencieusement. Il pose le minuscule cristal qu’il tient entre ses doigts ensanglantés sur le bureau.

La part physique de mon père, depuis son fauteuil en similicuir, observe la scène avec ses yeux vitreux d’indifférence. Le col de sa chemise se teint progressivement de rouge sombre.

L’homme lève son arme.

Je sens des mains se poser sur mes épaules. Mais je ne bouge pas de toute façon. Je ne réfléchis pas. Le temps s’est arrêté pour moi… Je ne suis plus moi… C’est comme si j’observais une scène irréelle sans pouvoir interagir…

Le bruit de la détonation est si lointain…

L’homme se penche et passe sa main sur la cavité creusée dans le bois artificiel par l’impact de son pistolet à antimatière. La pile corticale n’est plus.

Il marche vers moi, piétinant les fleurs.

Je ne bouge toujours pas.

Il s’arrête à ma hauteur. Ses lèvres remuent, mais je n’entends pas. Il me contourne et sort.




On sonne à la porte. Je suis sur Ilmatar. Je suis Mélusine Murr. La sonnerie retentit encore et m’encre davantage dans cet instant présent. J’ouvre. L’on me tend un bouquet de fleurs. Des roses d’un jaune éclatant, comme des soleils.



Le vase me tombe des mains lorsque je lève les yeux.

Les roses sont éparpillées entre moi et cet homme qui me regarde silencieusement. Il pose le minuscule cristal qu’il tient entre ses doigts ensanglantés sur le bureau.

La part physique de mon père, depuis son fauteuil en similicuir, observe la scène avec ses yeux vitreux d’indifférence. Le col de sa chemise se teint progressivement de rouge sombre.

L’homme lève son arme.

Je sens des mains se poser sur mes épaules. Mais je ne bouge pas de toute façon. Je ne réfléchis pas. Le temps s’est arrêté pour moi… Je ne suis plus moi… C’est comme si j’observais une scène irréelle sans pouvoir interagir…

Le bruit de la détonation est si lointain…

L’homme marche vers moi, piétinant les fleurs.

Je ne bouge toujours pas.

Il s’arrête à ma hauteur. Ses lèvres remuent, mais je n’entends pas. Il me contourne et sort.


NOTE DE GUSTAVE :

Dr Murr est allée ouvrir la porte à la troisième sonnerie. L’expérience 0.3 était terminée. Je l’ai vu accepter le bouquet, puis le lâcher. Elle s’est écroulée sur le seuil.

Sur mes instructions, la personne présente a ramené Dr à l’intérieur et l’a mis sous surveillance psychochirurgicale post-traumatique standard.

Depuis, ses ondes cérébrales indiquent un fonctionnement en boucle autoalimentée: son ego conscient semble bloqué sur un événement particulier, le revivant en permanence.

Etant donné que je ne suis pas étranger à cet événement, je n’ai pu intervenir directement sur l’Ego du Dr Mélusine Murr et l’ai laissé en état et dans son morphe.


Dernière édition par Jezabel Charlotte le Mer 19 Juin - 17:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1847
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: Expériences de PSYCHO-CREATION / Dr Murr   Mer 19 Juin - 17:38

l'experience 3 a été envoyée par Gustave à Jack et Ethan.

Jack reconnait sans efforts le morphe de son frere Billy. peut etre meme il se rappelle la scene d'il y a 7 ou 8 ans ? (enfin, tu la places quand tu veux entre 8 et 5 ans). peute tre meme qu'il a été present ? ou pas ?

héhé !

et si vous venez voir Melusine chez elle, vous verrez aussi les 2 sculptures, et Gustave donnera acces aux notes et protocoles ....

et aussi Gustave semble bouleversé par l'experience 0.3.........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Expériences de PSYCHO-CREATION / Dr Murr   Mer 19 Juin - 23:33

pas de reaction ouverte de ma part. Ce souvenir je m'en souviens tout a fait. C'est meme d'ailleurs ce qui a mit fin a notre equipe. Il etait allez trop loin. Ca ne pouvait plus durer. Et quand je vois ca, je ne peux qu'imaginer ce qu'il peut faire de son coté en ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Expériences de PSYCHO-CREATION / Dr Murr   Mer 19 Juin - 23:48

il y a quelques semaines, je t'ai promis une photo de moi avant, sur terre...

Je sais ce que tu essaye de faire ces temps ci. et je sais aussi que tu t'occupes bien de sarah, rien n'est plus compliqué ni plus doux que la famille. "famille je vous hais" disait il, un cri du coeur, un cri de l'ame je vous hais car vous m'etouffez, je vous hais car je vous aime trop.



la photo date un peu... c'etait quelques temps avant la mort de mon pere (tout a gauche) apres lui c'est mon oncle Butch (le pere de Maxime) puis Billy et moi. ouais je sais on se ressemble pas tellement pour des jumeaux... mais la connection se faisait ailleurs...

Bref, parfois, a trop chercher comprendre, on n'aime pas les reponses qu'on trouve. penses y.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1847
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: Expériences de PSYCHO-CREATION / Dr Murr   Jeu 20 Juin - 0:07

(la doc est maboule .... ça tourne rond dans sa tete .... mais rond au sens propre affraid )

il y a des chances que Gustave fasse appel aux services psy de l'aerostat pour faire retrouver ses esprits à la psy Laughing (la secu, ça doit servir à quelque chose ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Expériences de PSYCHO-CREATION / Dr Murr   

Revenir en haut Aller en bas
 
Expériences de PSYCHO-CREATION / Dr Murr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeux/Réflexion] Psycho-délire
» VOS PROCESSUS DE CREATION
» Psycho fox (psyco fox)
» creation Loup Garou
» Creation des pions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epiphanie :: Général :: Eclipse Phase-
Sauter vers: