Epiphanie

forum de la communauté des joueurs du jdra epiphanie
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ecole de Guerre de Nurenberg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Ecole de Guerre de Nurenberg   Dim 14 Sep - 22:18



un mot du Kriegmeister Cassibellan:
Quand Takashima, le grand reformateur de l'armée japonaise, fit la demonstration de la guerre moderne aux samourais, ceux ci se gaussèrent et prirent ces manoeuvres pour des jeux d'enfants. Les samourais etaient des guerriers individuels qui s'entrainaient pour briller individuellement au combat. On peut supposer que l'apparition d'une ecole de guerre en 1225 aura peu ou prou fait le meme effet aux chevaliers. D'emblée avec ce concept d'ecole nous sommes dans l'anachronisme. Je vais donc introduire des concepts sans aucun doute anachronique mais je tacherais de rester le plus fidele possible a l'aspect de ces "armées" qui prefigurent deja les armées de mercenaires du XIV et XV siecle. De la meme facon, il est plus utile de parler d'ingenieurs (un terme de la renaissance) que d'engigneor ou d'engineor (fabriquant d'engin en vieux francais)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Ecole de Guerre de Nurenberg   Lun 15 Sep - 13:17

reflexions sur la guerre et son enseignement
par le Kriegmeister Cassibellan.

"Car le plus pressant des problèmes qui s'imposaient alors aux classes dirigeantes était beaucoup moins d'administrer durant la paix, le royaume ou les fortunes particulières que de se procurer les moyens de combattre"

Puisqu'il devient de plus en plus difficile de lever une armée une fois le ban de guerre dressé, les seigneurs, plutot que de combattre eux memes, preferant pays l'ecuage afin de payer quelques routiers, il semble necessaire de doter d'une formation solide ceux qui feront les armées de demain. l'experience et l'expertise des capitaines, sergents et autres gens de guerre est indispensable non seulement a la victoire mais aussi a la tenue d'une armée.

Un capitaine routier qui aura recu une education militaire sera plus a meme d'assurer fidelité au seigneur qu'il sert, celui ci s'engageant par contrat a payer au juste prix, les talents du capitaine et de ses lances.

les escholiers capitaine et sergent sont eduqués afin de diriger leurs lances dans tous les cas de figures.

les artilleurs et les sapeurs sont formés pour diriger des equipages.

l'ingenerie militaire quant a elle vise a developper les techniques et les armes de demain.

les enseignements se base avant tout sur la pensée militaire a l'echelle d'une lance mais en embrasse tous les aspects, de la manoeuvre a la logistique. Il s'agit de transformer la lane en un outil souple et adaptable, capable d'utiliser le terrain, deployer des eclaireurs, contrer des charges de cavalerie lourde ou harceler le train logistique ennemis.

L'ecole de guerre de Nurnberg a pour but de former des gentilhommes aux techniques militaires les plus avancées. L'ecole ne forme pas qu'aux arts guerriers, elle vise ausi a faire de ses escholiers des hommes honorables et eduqués.

L'entrainement du capitaine a pour base le maniement de l'épée, du bouclier, de la lance et de l'arbalete. Il est aussi enseignée a l'homme d'armes l'equitation de combat.

l'entrainement du sergent complete l'entrainement du capitaine. Le sergent s'entraine aussi au maniement de la hache, de la masse, des armes d'hast et de l'arc. l'equitation de combat lui est accessible si il dispose d'un cheval.

les sapeurs et artilleurs recoivent un entrainement poussé a la hache et aux armes d'hast.

les escholiers ingenieurs peuvent, s'ils le souhaitent, avoir acces a un entrainement a l'épée ou a l'arbalete.

Les manoeuvres comprennent les ordres de marche, les formations ainsi qu'une dimension commandement.

le droit et en particulier le droit de la guerre sont dispensés afin de faire du capitaine un homme honorable qui n'ira, ni contre ses principes, ni contre ceux de son employeur. Les enseignements en politique sont dispensés dans le meme but. Ils permettent au capitaine de s'assurer qu'il traite convenablement avec les puissants sans aller contre son suzerain.

La pensée militaire embrasse les champs de la tactique et de la strategie et vise a former les penseurs militaires de l'avenir. Les techniques de charge de cavalerie, les equipements, les campagnes de raids et de sieges interminables ne permettent plus de mener une guerre rapide et efficace. Il convient non seulement de former les capitaines a une nouvelle approche guerriere reposant sur 3 principes: l'infanterie, la logistique, l'innovation, mais aussi d'ouvrir grand les portes de la pensée militaire. Il ne faut plus uniquement se baser sur l'experience acquise sur le champ de bataille, mais il faut la valoriser en donnant un bagage scientifique qui permettra une plus grande efficacité de la part des penseurs et des ingenieurs de la guerre afin de faire emerger des avancées technologiques importantes telles les phalanges d'Alexandre, la legion romaine ou les chars egyptiens. Le cours de pensée militaire permettra surtout de briser des idées recues et de ne plus confondre folie et audace en donnant aux capitaines les outils pour reagir en toutes circonstances.

L'ingenierie militaire revet deux aspects. l'un, double, vise a former les sapeurs et les artilleurs en melant savoir technique et savoir tactique. Les sapeurs et les artilleurs partagent les cours ingénierie  civile et d'architecture. Les sapeurs completent cet enseignement par la pratique de la maconnerie, la connaissance des pierres et l'alchimie. Les artilleurs eux etudient la balistique et l'optique. les deux branches s'entrainent bien sur a mener des equipages.
L'autre aspect de l'ingenierie militaire embrasse tous les aspects de l'innovation militaire, la metalurgie, l'optique, la mecanique, l'armurerie.

Les escholiers sont incités a assister aux autres cours de l'université afin d'y affiner leurs connaissances, la guerre n'etant vue en rien comme une finalité. Un esprit ouvert, entrainé et nourrit sera plus a meme de reagir avec imagination et reactivité.

Les escholiers de l'ecole de guerre s'engage a avoir une conduite honorable. L'etude personnelle est au coeur de la formation de l'escholier qui lui seul suit les chemins qu'il juge digne. Les escholiers reunis en petits colleges permettent le developpement des capacités de chef, ainsi que la reflexion de groupe. L'escholier s'engage a ne point mentir, ni tricher, ni voler. L'escholier assume pleinement ses actes mais veille toujours a se faire respecter.

L'ecole dispose de trois voies d'acceptation.

Dans un soucis d'equité d'acces au savoir, l'ecole propose une fois par an des epreuves de selection tant physiques qu'intellectuelles. Ce mode de selection donne acces a un enseignement libre et gratuit. Armes et equipements etant fournis par l'ecole.

Pour les gentilhommes peut desireux de passer ces epreuves, il est possible de monnayer son admission.
Le cursus de capitaine est de 50 livres par an.
Le cursus de sergent est de 25 livres par an. il tombe a 12 livres par an si le sergent peut attesté de deux annuités d'experience militaire.
Le cursus d'ingenieur militaire est de 40 livres par an.

La troisieme voie d'acceuil est la recommandation. De facon totalement anonyme pour l'escholier, un bienfaiteur peut recommander un jeune homme prometteur a l'ecole qui se charge alors de son enseignement.

Comme rien ne remplace l'experience, les escholiers sont tenus de donner des jours de garde a la ville genereuse de Nurnberg. les capitaines, les sergents et les sapeurs sont redevables de 50 jours de gardes.
Les ingenieurs et les artilleurs sont quant a eux redevables de 50 jours dans une des fabriques communales d'armes.

1226, Nurnberg.

sous le regard d'Optat d'Heitinog dit le lion.
"Vous êtes aussi jeune que votre foi, aussi vieux que votre doute ; aussi jeune que votre confiance en vous-même, aussi vieux que votre peur ; aussi jeune que votre espoir, aussi vieux que votre abattement."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Ecole de Guerre de Nurenberg   Lun 15 Sep - 13:45

organisation de l'ecole.

Kriegmeister Cassibellan d'Anglesey (version francaise de Cadwallon de Gwynedd)

Feldmeister Evrard     Feldmeister Aedd von Schwarzwald   Docteur Aimable d'Anglesey (peu ou prou la traduction de Rhys)

Entrainenement Evrard Aedd
Manoeuvres Evrard Aedd
Droit Rhys
Politique Rhys
Pensée Militaire Cadwallon
Cartographie Cadwallon
Architecture Aedd
Ingenierie militaire Cadwallon
Artillerie Evrard
Metalurgie Cadwallon
Optique Cadwallon
Mecanique Aedd
Ingenierie Civile Dirk
Balistique Dirk

Cursus Capitaine
entrainement
manoeuvres
droit
politique
pensée militaire
cartographie
architecture
service communal

Cursus Sergent
entrainement
manoeuvres
manoeuvres avancées
cartographie
service communal

Cursus Sapeur
entrainement
manoeuvres
cartographie
architecture
mines
service communal

Cursus Artilleur
entrainement
manoeuvres
cartographie
balistique
architecture
service communal

Cursus Ingenieur
Metalurgie
Optique
Mecanique
Dessin
Cartographie
Pensée Militaire
Entrainement
service communal


Dernière édition par stan le Jeu 18 Sep - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 1215
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 44
Localisation : Proxima du centaure

MessageSujet: Re: Ecole de Guerre de Nurenberg   Lun 15 Sep - 21:49

Superbe !

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epiphanie.forumactif.org
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Ecole de Guerre de Nurenberg   Jeu 18 Sep - 19:49

Que refuser a Hermann Von Salza? Il avait fait du chemin le capitaine depuis le jour ou je l'avais vu dans ce palais de Wurzburg. Aujourd'hui, c’était un homme qui avait l'attention de l'empereur, un homme qui pouvait faire ou défaire un destin. Pas de doutes qu'il avait pesé lourd dans la balance lorsque le chambellan avait décidé de l’aumône qui nous serait allouée pour l'université. Difficile dans ces conditions de lui opposer un refus. Dirk présent, il ne servait a rien d'essayer de contourner les désirs du capitaine templier, le flamand finirait par se servir tout seul.

De toute evidence il semblait inconcevable d'afficher clairement un apprentissage d'espion. D'ailleurs y a t'il vraiment un apprentissage? Je ne crois pas, ce sont des natures... A l'affut des defenseurs de l'empereur, de ceux qui, comme Dirk, serait meilleur dans l'ombre plutot qu'en plein jour. De toute evidence, il n'y avait pas de profil particulier. La moisson se ferait parmi tous les etudiants, aussi bien les soldats que les savants. On n'apprend pas a camoufler ses emotions, on ne devient manipulateur, on l'est par nature.

Von Salza voudra sans doute aussi quelques surins a ses ordres pour effectuer les basses besognes. Des hommes vivants seuls parmi les tenebres de leurs existences. Pret a tuer en silence, sans etats d'ames. J'ai vu certains de ces hommes. Dirk en est un, je suis sur qu'il est capable de tuer tout en se demandant ce qu'il mangera le soir.

qu'a cela ne tienne, ils auront leurs espions. Ils auront ce qu'ils demandent, jusqu'a un certain point. Nous aurions, Aedd et moi, beaucoup a leur apprendre. Ce que nous avons fait un pays de Qhin n'est pas des plus recommandable... Et pourtant nous avons gagné notre vie comme ca... Mais nous ne seront pas assimilé a cela sur ce monde. La survie exige des sacrifices que nous n'avons pas a faire ici.

Dirk sera ravi de pouvoir entrainer des maitres espions et des maitres assassins. n'en parlons plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Ecole de Guerre de Nurenberg   Jeu 18 Sep - 21:03

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Ecole de Guerre de Nurenberg   Sam 20 Sep - 13:04

Cadwallon se rend dans la chapelle qu'est en train de decorer Ambroise.

Ambroise, j'ai recu un courrier venant d'un de nos bienfaiteurs...

Je suis ravi que votre entreprise prenne forme, Cadwallon. L'université est un besoin essentiel pour notre empire, un outil qui permettra a l'empereur de former l'administration dont il a besoin pour gouverner. Vous devez bien vous douter que de simples clercs ne suffiront pas toutefois. Je suis sur qu'au sein de votre université, vous trouverez des jeunes gens tout a fait disposer a servir l'empereur. Quand je dis servir, je sous entend devenir ses agents... Vous n'avez pas besoin de plus de details, je sais que vous avez compris. Tout ceci doit bien entendu rester discret.

S.


En tant que jerbiton et troubadour, j'aimerais avoir votre avis sur tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: Ecole de Guerre de Nurenberg   Sam 20 Sep - 18:04

La politique .... Quoi de plus naturel pour un seigneur puissant de ces terres qui nous accueillent.

mais il ne 'agit point de notre bon Empereur, n'est-ce pas ?

Savez-vous que nos troubadours occitans, qu'ils soient seulement chanteurs ou bien poètes, ont une mémoire exceptionnelle ? Car il leur est demandé d’être capable de reproduire à l'identique la chanson entendue une fois et une seule, en paroles et en mélodie.

les troubadours voyagent, allant de cour en cour, de chanteau en château. nous sommes, en fin de compte, des mercenaires lettrés. Et donc des messagers. les messages qui nous sont confiés sont rarement écrits : ils sont gravés fidèlement en notre mémoire...
J'ai été un de ces messagers pendant ces longues années...

ce que j’essaie de vous dire, c'est que la canso lyrique n'est pas la seule corde à nos vielles.
il y a aussi la poésie politique et engagée.

j'ai pensé l'enseigner. à des escholiers doués de talents certains... je ne sais encore si je souhaite le faire officiellement, ou bien en discrétion.

il s'agirait des genres poétiques suivants :

- la satyre : afin de discréditer un puissant par des mots

- l'apologie : vanter les mérites d'un seigneur, protecteur ou mécène

- créatrice de mythes : la saga arthurienne en est un exemple parfait

- et les chroniques : témoignage d’événements, neutre ou teinté des trois genres précédents.


de plus, vous n’êtes pas sans savoir qu'il existe moultes façons de "servir" : une oreille indiscrète, une lame discrète et une confidence dans une alcôve sont autant de facettes possibles pour un "service"...

là, je vous parle en tant que Jerbirton et troubairitz...

et si vous m'en disiez plus ? dans les limites de l’indiscrétion qu'un chevalier, un mage et un père se doit de respecter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Ecole de Guerre de Nurenberg   Sam 20 Sep - 19:12

Non en effet, il ne s'agit pas de son Altesse, mais c'est tout comme. Lors de mon premier voyage dans le saint Empire, j'ai fais la connaissance d'un chevalier de l'ordre teutonique, Herman von Salza. A l'epoque il etait tout au plus un seigneur de l'ordre en vue mais son talent politique l'a propulsé aux plus hautes instances. Aujourd'hui, c'est vraiment l'eminence grise de l'empereur.

Dirk est un de ses hommes. Il s'occupera du volet plus sombre de la formation de ces gens. Je ne veux pas lui laisser les coudés trop franche, il est certes efficace mais quelque peu "expeditif"... meme pour moi. Je pense qu'avec votre aide nous pourrions offrir a l'empereur autre chose que des tueurs de l'ombre car comme vous le dites parfois une reputation est tout aussi destructrice qu'un coup de poignard.

Je pense que de telles personnes sont recrutables dans toutes les spheres et dans tous les milieux et je pense que votre concours serait un plus. Qui irait soupconner quelques eleves en litterature turbulents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: Ecole de Guerre de Nurenberg   Sam 20 Sep - 19:46

Herman von Salza... ce nom ne m'est pas inconnu... l'Ordre teutonique est fort réputé... croix noire sur manteau blanc, si je ne me trompe...

si vous souhaitez l'efficacité et la discrétion, nous pourrions meme inviter quelques amis de la Montagne... Wink nous avons bien le magiestere es arts de medecine maure, n'est-ce pas ? un nouvel arrivant de sa suite ne serait nullement suspect.

ou à l'occasion je pourrais inviter quelqu'ami poete de la langue du levant Rolling Eyes

en effet, qui soupçonnerait un chantre de l'art Laughing

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Ecole de Guerre de Nurenberg   Dim 21 Sep - 13:41

oh tout le monde sait que les chantres de l'art n'hesitent pas a propager leurs propres idées. Mais nous ne pouvons pas nous passer d'eux. Mais je pense que ces agents sont recrutables dans tous les cursus. Ce n'est pas l'etude qui fait l'engagement.

Le pouvoir d'Herman von Salza s'etend bien au dela de l'ordre teutonique, comme je vous le disais c'est le conseiller le plus proche de l'empereur. C'est un stratege, un chef militaire et un grand politicien. Je pense que dans les années a venir, il vaut mieux l'avoir comme allier.

En revanche, je ne souhaite vraiment plus avoir de contact avec vos "amis" de la montagne. Ce sont des exaltés religieux qui ne defendent que leur propre camp. Je suis d'ailleurs presque sur qu'ils ne partageraient pas leurs savoirs avec des non musulmans.

Pour etre honnete... J'ai vu beaucoup de gens croire en beaucoup de choses, a mon age on est tout a fait en mesure d'accepter les croyances des gens. En revanche, partout j'ai vu des exaltés. Ils se sont tous reveles etre des alliés dangereux et incontrolables et les choses ont souvent ete bien pire . Voila aussi pourquoi je ne souhaite pas revoir vos amis assassins.

Et puis, posons nous cette question: Voulons nous faire de cette université un repaire d'assassins et d'espions? est ce la seule chose que nous avons a apporter? J'ai accepté la demande de von Salza, parce qu'on ne peut pas lui dire non. Mais nous pouvons nous contenter d'une poignée d'agents et diffuser dans toute l'université un esprit favorable a l'empereur et a ses grands projets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Ecole de Guerre de Nurenberg   Lun 29 Sep - 20:08

le livre des citations d'Optat d'Heitinog dit le lion.

1- On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal. Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme.

2- Si un jour votre coeur allait être mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard.

3- La chance est la faculté de saisir les bonnes occasions.

4- A la guerre, les conseils valent ce qu’ils coûtent ; c’est-à-dire rien.

5- C’est une erreur fatale d’entrer en guerre sans la volonté de gagner.

6- Le monde complote constamment contre les braves. C’est le combat ancestral - le rugissement de la foule d’un côté - et la voix de votre conscience de l’autre.

7- Les batailles perdues se résument en deux mots : trop tard.

8- Des moutons dirigés par un lion sont plus redoutables que des lions dirigés par un âne.

9- La jeunesse est une victoire du goût de l'aventure sur l'amour du confort.

10- Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.

11- Un conciliateur c'est quelqu'un qui nourrit un crocodile en espérant qu'il sera le dernier à être mangé.

12- Il ne sert à rien de dire “Nous avons fait de notre mieux”. Il faut réussir à faire ce qui est nécessaire.

13- Il est une bonne chose de lire des livres de citations, car les citations lorsqu’elles sont gravées dans la mémoire vous donnent de bonnes pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Ecole de Guerre de Nurenberg   Lun 6 Oct - 22:23

Théorie sur la conquete


La strategie de la guerre et la strategie de la conquete sont trop souvent melangés par les seigneurs qui estiment la population roturiere comme une quantité negligable. Cette idée recue ne vient que de la suffisance des seigneurs vis-à-vis de leurs sujets, ce qui, sans remettre les idées de noblesse et de feodalité en question, s’avere etre une idée stupide, les populations campagnardes etant pour l’essentiel generatrices de richesses. Aussi le seigneur avisé qui se lancerait dans une strategie de conquete, peu importe l’ambition qu’il installe derriere le mot conquete, devrait penser dans le meme temps a une strategie d’influence.

La destruction, la terre brulée, sont des strategies eprouvées mais inutiles dans une guerre de conquete. Les echos que l’on a de l’est ou la horde orientale a sevit prouve que le recours a la terre brulée n’est utilisé qu’en dernier recours lorsque la cité refuse de se soumettre. Si de tels sauvages sont capables de cette demarche, comment les seigneurs vivant dans la lumiere du christ ne pourrait en faire autant.

La conquete ne peut se faire qu’en deux temps. Le premier temps tiens en un ensemble d’attaques efficace visant a decapiter les seigneurs les plus influents. Cesar dans son « bello gallicum » nous fait la demonstration d’une invasion intelligente en montant les chefs les uns contre les autres, ainsi les seigneurs bourguignons permettent de bloquer l’avancer de Vercingetorix avant qu’il ne rallie a lui tous les seigneurs gaulois du nord et de l’est. Ce que César nous prouve ici, c’est qu’il n’est pas necessaire de tuer un seigneur adverse pour triompher, on peut tout aussi bien le rallier a sa cause et le laisser combattre. Apres tout, notre civilisation n’offre t’elle pas le confort, le savoir et le paradis ? un seigneur etranger ne serait il pas tout disposé, comme l’on été Clovis ou Harald a se convertir au christianisme. Avoir un seigneur etranger en guise d’allier permi aussi de maintenir le train logistique dont nous parlerons dans un prochain volume. Le second temps vise a conquerir par le cœur le reste de la population.

Pour cela, le seigneur avisé cherchera a apprendre et comprendre les us et coutumes des populations conquises. Cette demarche est indispensable pour pouvoir regner sur les nouveaux sujets, elle permet aussi d’assimiler la culture du peuple en question et de l’influencer de manière a prendre en compte notre culture, j’en veux pour preuve l’exemple de Baldr associé au christ depuis les debuts de la christianisation nordique ou bien les differents missionnaires celtes, Ronan, Yves ou Patrick desormais intégré a la legende. D’une region a l’autre, les attentes peuvent être tout a fait differente, ne serait ce qu’a l’est du Saint Empire on trouve aussi bien des peuples installés que des nomades. En s’impregnant de leur culture, de leurs habitudes et de la perception de leur environnement, le seigneur est en mesure de conserver voir d’inverser la perception qu’ont les populations conquises.

Cette approche permet non seulement de se premunir d’un chaos post conquete mais aussi de limiter les destructions et donc de ne pas toucher a la machine economique des territoires conquis. La comprehension approfondie d’un peuple permet de prendre des decisions tres rapide et en accord avec la culture locale.

Les exemples de conquete et d’absorption de la culture ne manque pas dans l’histoire, que l’on parle D’Alexandre, de César et la guerre des gaules, des vikings en Irlande ou des saxons en Cornouaille. La conversion des seigneurs paiens est de facto indispensable pour discuter d’egal a egal avec les autres seigneur de notre continent.

Si je puis avancer un avis sur la guerre qui se prepare a l’est, je serais d’avis que le pragmatise nordique savant melange de survie et de commerce poussera les gens de l’est a se convertir et a courber l’echine pour peu qu’on prenne le temps de les convaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Ecole de Guerre de Nurenberg   Dim 2 Nov - 22:52

Et si, d'un coup d'oeil, nous pouvions apprehender le monde. Et si, les campagnes pouvaient etre prevu et eprouvé sur le papier avant de sacrifier la vie d'hommes?... J'ai l'intuition que c'est des cartes que peut decouler le succes des campagnes a venir...

Des a present, j'ouvre une chaire de cartographie dans cette enceinte de guerre ou le savoir et la technique se combinent au courage et a la force. Par cette chaire, nous rajoutons la vitesse et la flexibilité a notre science!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecole de Guerre de Nurenberg   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecole de Guerre de Nurenberg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Convention de l'Ecole de Guerre (2 et 3 juin 2012) : le compte-rendu
» Création d'un club de wargame à l'Ecole militaire
» Convention à l'Ecole de Guerre
» Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
» Chariot de guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epiphanie :: Général :: Ars Magica-
Sauter vers: