Epiphanie

forum de la communauté des joueurs du jdra epiphanie
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Mer 1 Juil - 10:32

ce que vous soulignez en parlant du chemin d'exteriorité constitue la limite meme de l'humanisme. L'humanisme en dépit de ses aspirations universelles ne s'adresse pour le moment qu'a une maigre tranche des hommes: ceux qui ont pu acceder au savoir, qui ont le temps de reflechir, de trouver en eux ces fameuses qualités universelles.

Si l'humanisme prone la valeur de chaque homme, il convient encore de definir l'homme. L'indien, l'africain pour beaucoup ne sont pas des hommes. Soyons honnete si l'histoire de l'Orient et de l'Occident ne se melait pas depuis si longtemps, il en serait de meme.

Le paysan est lui aussi a peine vu comme un homme. Il l'est parce qu'il est chretien mais pour peut qu'il ne le soit plus... Regardez la violence de la repression contre les paysans lutheriens... Ils n'étaient plus vraiment des hommes aux yeux de ces gras chevaliers.

Je le comprends en vous lisant, l'humanisme est encore trop centré sur le gentilhomme d'europe.

le denuement, l'abandon de soi, voila des choses bonnes pour les exaltés de dieu, eux qui ne vivent que dans la lumiere. Ici sur terre les choses sont bien plus sordides. Comment nourrir une grande famille grace a l'abandon de soi? Comment prendre le temps de reflechir quand tout accablé par le servage vous n'avez que le temps de penser a la tache qui vous attend?

Qu'il est doux d'ecrire de grande theorie sur la paix universelle depuis une couche mouelleuse, d'ecrire quelques satyres depuis sa metairie.

Ou est l'universalité tant promise?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Mer 8 Juil - 19:52

Vous avez sans doute raison : le cerf ne pense pas à Dieu en termes autres que crainte et espoir. Nourrir sa famille est une tache sacrée, un devoir. n'est-ce pas un abandon de soi tangible et concret ? la mère "s'oublie" soi-même pour ses enfants, elle oublie sa fatigue, et les porte et les cajole; elle oublie sa faim et les nourrit; elle oublie le froid et les couvre de sa cape.

vous parlez de servage; oui, l'on peut être esclave : de corps assurément. d'esprit certainement, mais pas fatalement. d’âme, jamais envers un autre homme. l’âme n'appartient qu'au Créateur. et il nous est donné de la garder pure.

imaginez, la femme que vous aimez vous prête une ceinture précieuse. vous vous gardez bien de la perdre ou de l’abîmer !
il en est de même de l’âme : ce n'est qu'un "dépôt de Dieu", un prêt du Créateur.

il en est de même pour un idéal, tout comme l'écrit le Masque dans sa dernière missive : un idéal éthéré n'est point extrait du néant ! seul un idéal incarné, matérialisé, créé, tangible existe. un idéal ne peut exister dans des paroles, mais bien dans les actes.
si vous ne faites point ce que vous dites, si vous ne vous comportez pas en accord avec vos préceptes, c'est que vous proférez des mensonges ! c'est que vous êtes non dans le Vrai, mais dans le Mensonge. et le mensonge est d'Iblid, non de Dieu.

et je ne parle point d'universalité ! je parle ici seulement de moi, de ce que je ressens comme vrai. je n'ai nulle prétention de vouloir l'imposer, ni l’ériger en précepte universel. car la sincérité ne peut être imposée de force. aucune sincérité ne peut l’être. aucune affection, ni aucun amour.
rien de tout cela ne peut etre imposé, ni exigé. mais seulement offert.

vous dites il convient de définir l'homme... Pourquoi ? pourquoi définir ce que votre cœur ressent comme inné et naturel?
comment le définir ? par son aspect ? son langage? ses actes ? nait-on humain ou devient-on humain ? pourquoi vouloir definir l'homme?, alors que cela conduirait inevitablement à classifier ses semblables, ses freres en des plus-humains ou des moins-humains?...

Dieu a créé l'Homme. Il lui a offert son affection. Il lui a offert un dépot. n'est-ce pas suffisant ?
n'est-ce pas suffisant d'ecouter son coeur, et le coeur de l'etre en face, pour le reconnaitre humain ?...

je crains les regles "universelles" erigées par des esprits humains, car souvent elles s'ecartent du chemin du Vrai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Mer 8 Juil - 20:14

Le chemin du vrai? qu'est ce que cela le chemin du vrai? le chemin de dieu? Et que fait il dieu pendant la vie terrestre? Parce que c'est bien de cela dont il est question avec l'humaniste!

Que chacun prie ou non sur son lit de mort, avec sincerité ou pas, quelle importance dans le chemin que nous menons?

Dieu rend t'il les hommes egaux durant leur vie? Pourquoi definir l'homme? Pour eviter que certains hommes ne soient pas traités comme tel, parce que l'homme est ainsi, il ne traite qu'avec compassion son semblable!

Voila pourquoi dieu et les belles morales religieuses ne meneront nul part! Pour les comprendre et les appliquer il faut le luxe d'une vie a lire entre les lignes de ces textes saints! qui peut s'offrir un tel luxe si ce n'est ceux qui sont bien nés?

Celui qui nait serviteur, travaillera dur toute sa vie et n'aura comme horizon que plus de travail ou des coups de baton avec la promesse dominicale de finir en enfer! Quand pourrait il prendre le temps d'apprendre a lire ou a écrire?

l'abandon de soi? est ce vraiment la seule chose que vous ayez a proposer? Que direz vous a l'indien que l'on vient de mutilé parce qu'il ne voulait pas se convertir? abandonne toi? est ce la votre vision de l'humanisme?

Sincerement je ne comprends pas votre apathie et si j'arrive enfin a voir l'infinie bonté de vos propos, je ne peux que rager car les hommes ne sont pas bons, les hommes ne sont pas sages! Il n'y a que les mesures radicales qui le font changer.

Accepter sa destiné, c'est je crois, aux antipodes meme de l'humanisme qui cherche a élever et donc a ne pas accepter un etat de fait. Rien a voir avec la croyance, l'humanisme est une affaire entre les hommes. Dieu jugera plus tard si les humanistes sont des hommes bons ou pas.

En effet Dieu a offert son amour. C'est a la fois beaucoup et bien peu. Quand aux idéaux, le moment venu, il faut savoir s'y tenir. bien souvent les belles paroles ne sont qu'un masque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Mer 8 Juil - 20:49

le Vrai est Dieu.
le Vrai est l'adequation entre les pensées, les paroles et les actes.
le Vrai est la sincerité.
le Vrai est l'honneteté de l'esprit.

est-ce parce que j'eprouve de la compassion envers un etre qu'il est mon semblable, qu'il est homme ? ou bien est-ce parce que je le definis d'abord comme homme, et ensuite, cette etiquette m'autorise à eprouver de la compassion envers ?

le savoir n'est rien sans la comprehension du coeur.
savoir lire parfois aveugle.
pensez-vous vraiment que celui qui n'est point instruit ni lettré ne peut etre ni sage ni bon ?! dois-je vous rappeller que le Prophete ne savait point lire ni écrire? et pourtant Dgibril lui a dicté les Paroles, que le Prophete a retenu et a fait transcrire par d'autres, ceux qui connaissaient l'ecriture ?
Socrate, lui, ecrivait-il ?
Diogene, vivait-il dans l'opulence et la luxure?
et que dire du saint François de la ville d'Assise?

vous me dites que le materiel prévaut sur le coeur ou le spirituel. peut-etre est-ce le cas chez vous. ou peut-etre vous avez telle opinion des autres. mais les connaissez vous si bien que cela pour en parler, ces cerf, ces paysans, ces vagabonds?

ce que je dirais à l'indien mutilé ? je ne sais. peut etre je le regarderai, peut-etre je detournerai les yeux... mais je prierai ses freres, sa famille, de ne point se faire à la semblance des criminels. car ce n'est point vengeance, mais double avilissement de soi.

nulle souffrance, nulle faim, nulle pauvreté ne justifient un acte criminel.
si un jour je me retrouve confrontée à une telle situation, je prie d'avoir assez de forces et de courage, ou assez d'humanité, afin de ne pas passer de martyr à bourreau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Mer 8 Juil - 21:57

Citation :
est-ce parce que j'eprouve de la compassion envers un etre qu'il est mon semblable, qu'il est homme ? ou bien est-ce parce que je le definis d'abord comme homme, et ensuite, cette etiquette m'autorise à eprouver de la compassion envers ?

Je ne sais... J'ai vu Cortez ressentir de la compassion pour les azteques mais ne pas les traiter en homme. J'ai vu Vespucci les traiter de sous etres. Quant a moi, c'est lorsque j'ai ressenti cette compassion que j'ai compris que c'etait des hommes. J'imagine qu'il n'y a pas de reponses a ca, si ce n'est un ideal de tolerance universelle.

Pour affirmer que savoir lire aveugle, il faut avoir beaucoup lu. Reflechissez a ce que vous seriez si vous n'aviez pas su lire? Auriez vous suivi cette voie que vous cherissez tant? tous ces poetes, tous ces philosophes que vous n'auriez pas pu lire. Le savoir c'est donner une chance egale aux hommes. Il n'est pas question ici ni d'opulence ni de luxure, simplement de faire des choix.

Mais je vois qu'inexorablement je me heurte a un mur, vous me renvoyez tous mes arguments en pretextant que l'amour suffit et que le savoir ne sert a rien. Je crois que je suis a bout d'arguments, vous campez de votre coté, moi du miens. A quoi bon continuer? Je ne suis pas un rheteur.

Vous jugez bien vite les criminels! je suis un criminel recidiviste, je vole, je mens, j'ai deja tué, je me suis vengé beaucoup et j'ai ete bourreau un grand nombre de fois! Me condamnerez vous au bucher? Il n'y a que lorsqu'on ne sort pas de sa tour que l'on ne risque pas de devenir un criminel.

Il est trop facile de detourner les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Mer 8 Juil - 22:50

la poesie ne se lit pas ! la poesie est contée, racontée ! la poesie est un chant ! le Quran est un chant, une parole.
Malwana n'ecrivait pas : il chantait. Halladj n'ecrivait pas, il contait. Jesus n'ecrivait pas : il racontait.

la philosophie ne se lit pas dans les ouvrages : elle est un cheminement et une discussion !


je ne dis pas que le savoir ne sert à rien ! loin de là : le savoir, la science, le discernement, sont un chemin vers le Vrai. Mais ! mais, car il y a toujours un mais, savoir est une chose; douter en est une autre; comprendre avec son intelligence et son coeur n'est pas brandir une certitude ou science erigée en table de la Loi.

l'amour suffit...
oui et non. l'amour est une necessité, sans laquelle aucune science n'est possible (ou plutot sans laquelle la science devient perversion)
l'amour est comme l'air, sans respirer l'on ne peut vivre; comme l'eau, assoiffé l'on ne peut vivre; comme le soleil, sans lui l'on ne peut vivre...
et là, je parle de l'amour comme charité chretienne, comme amour du prochain, comme amour de Dieu, comme amour de la connassance et des savoirs, comme pieté filiale, comme affection envers une personne...

je n'ai pas réponse à tout.
je ne vais pas faire preuve d'hypocrisie et de non sens, en disant que je ne sais rien; cela serait faux. mais je ne sais que peu de choses. je ne suis que peu de chose de peu d'importance.
le Vrai est grand !

vous vous considerez comme criminel. peut etre vous n'y avez jamais pensé, mais je ne vous ai jamais consideré comme un criminel.
quant à etre pecheur.... l'on l'est tous, d'une certaine maniere...

oui, peut etre je reste trop souvent dans ma tour. ou peut etre que sur mes routes je ne vois qu'une partie de ce qui est reellement, ce qui est reel. oui, je n'ai qu'une vision imparfaite, vous avez raison.
peut etre je detourne les yeux. peut etre je regarde le monde à travers un filtre... peut etre....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Mer 8 Juil - 23:16

De meme que notre religion est ecrite, notre civilisation se base sur l'ecriture. Celui qui ne sait pas lire et ecrire n'a aucune chance d'en devenir un acteur. Un membre oui, mais un membre muet. Je connais vos traditions mais pouvez vous décemment dire que l'on peut se passer de savoir lire? vraiment?

la philosophie est un cheminement oui mais ce cheminement a besoin de bases. la philosophie ne sort pas de nulle part, Platon, Socrate, ils ont bien eu des maitres eux aussi meme si leurs noms n'ont pas été conservé.

Et pourtant il est certaine sciences qui font loi comme les tables du meme nom! La nature a des regles.

vous devriez me considerez comme un criminel car c'est ce que je suis. pourquoi me faire cette fleur? pourquoi me voir plus beau que je ne suis? pourquoi detourner les yeux?

je ne souhaite pas que vous souffriez, je ne souhaite pas que votre regard se trouble a la vue du monde. Mais on ne peut pas ignorer ce qu'est le monde...

Peut etre qu'on le peut en fait. peut etre que vous le pouvez et que moi je dois le voir comme il est.

Savez vous ce qu'il se passe au nouveau monde en ce moment? un empire entier s'ecroule et disparait. C'est la destiné des empires de s'ecrouler mais ils ne devraient jamais disparaitre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Jeu 9 Juil - 13:51

je ne nie pas l'utilité de l’écriture et du savoir écrit. je ne nie pas sa nécessité aujourd’hui"hui dans les terres occidentales et orientales.

ce que je dis est que l’écriture fige la parole vivante. et la tue ainsi.
les enseignements du Prophète, de Jésus, de Socrate, de Bouddha, d’Homère, de Virgile, les chants des troubadours, les poèmes d'Halladj, de Rumi, n’étaient pas écrits à l'origine, mais parlés, dits, chantés, contés. ce sont les disciples qui les ont notés.

l'enseignement n'est pas que transmission d'un savoir, mais un cheminement, un partage, un apprentissage mutuel. un partage, oui, c'est surtout cela je crois. non l'application d'un modus operandi à la lettre, mais l'apprentissage de la pensée et du raisonnement qui y mène et celui qui en découle.

à force d'avoir le nez plongé dans des écrits, l'on oublie de contempler le grand Livre de Dieu qu'est sa Création, le Monde !
à force de psalmodier sans sens des litanies, l'on oublie d’écouter les cœurs des autres, le cœur du monde, les chœurs des astres dans le ciel !

bien sur que la nature a des règles, y mises par le Créateur, comme des lettres d'un alphabet. mais une vue partielle, une compréhension étriquée, réductrice, sont insuffisantes : rappelez vous la fable de trois aveugles face à un éléphant.

depuis que j’arpente ce monde, mon regard, loin de se troubler de ce monde, s'en émerveille !

oui, je trouve la Création merveilleuse !

j'aime la ciel changeant, les contes fantasmagoriques des nuages, j'aime la mer, le velours des champs, l'or des blés, l'ombre des forets. j'aime les mirage tremblants des déserts, les brumes rampantes entre les racines des pins et les pétales glacés de la neige.
j'aime le chant des oiseaux à l'aube et le brame des cerfs au crépuscule. j'aime le miroitement des poissons dans l'eau et l’ondoiement dans le sable laissé par un serpent, et le bruissement des abeilles, et le chant monotone des cigales.
et j'aime les hommes. je ne prétends pas connaitre ni aimer l'humanité toute entière et pleinement (de cela, seul le Créateur est capable). mais j'aime ceux qu'il m'a été donné des croiser le chemin.

parfois je dis que pour aimer tous les hommes, il suffit d'en aimer un seul, et cela est vrai. c'est parce ma mère avait aimé mon père parfaitement humain, parce qu'il m'a été donné d'aimer un humain, il y a longtemps de cela, que j'ai pu éprouver de la curiosité, de la fascination et de l'affection in fine envers les humains.
Je ne nie ni éprouver parfois la colère ou le dépit ou même le dégoût face à certains agissements. Mais il suffit de croiser un regard, qui comme un arc-en-ciel, m'illumine, il suffit qu'une pensée au sujet d'un être aimé m'effleure, pour que colère ou dépit s'estompent.


pourquoi dois-je vous considérer comme un criminel ? vous m'avez sauvé la vie à moultes reprises, vous avez partagé vin et abri avec moi et d'autres; je n'ai connu que le bien venant de vous.
vous avez été capable d'abnégation et d'engagement sincère; vous connaissez la compassion et la générosité du coeur; rappelez-vous Rome ou Topkapi Saraï!
vous vous dites criminel, et vous voulez imposer ce sobriquet dans la bouche des autres envers vous. Mais avez-vous perçu comment les autres peuvent vous voir ? pourquoi leur nier leur propre vision ? en quoi votre propre vision de vous mêmes est plus vraie ou plus complète, que celle que les autres ont de vous ? prétendrez-vous vous connaitre entièrement et complètement, aussi bien que le Créateur vous connait ?
si oui, c'est que vous êtes un sage parmi les sages ! et je ne puis que m'incliner devant une telle élévation de l’âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Jeu 9 Juil - 14:52

Citation :
à force de psalmodier sans sens des litanies, l'on oublie d’écouter les cœurs des autres, le cœur du monde, les chœurs des astres dans le ciel !
Il est étrange que ce soit vous qui disiez cela...

Si l'exces de lecture peut conduire a ne plus regarder le monde, regarder le monde comme une somme de phenomenes magiques sans chercher a ne rien comprendre n'est en rien preferable. Tout est une question d'equilibre... Vasco de Gama, Magellan, Cabral, Colomb on sut mettre leur nez dans les livres le temps necessaire de la navigation avant de s'emmerveiller.

Il serait etrange de ne pas trouver la creation merveilleuse. Apres tout ces voyages je continue de émerveiller mais je refuse de me contenter de le regarder, pour aller plus loin, je me dois de le comprendre, d'en comprendre les mecaniques. Car sa beauté se cache aussi dans sa mecanique.

Je vous envie, j'aimerais etre capable de me detacher de la sorte... Mais je n'y parviens pas. L'injustice fait bouillir mon sang, la vengeance etreind mon coeur, la bassesse me fait enrager. Et rien ne viens eteindre les braises si ce n'est le vin ou le sang.

Oh j'ai un regard franc sur ma situation. Quelqu'un qui vole est un voleur, quelqu'un qui ment est un menteur et quelqu'un qui tue est un tueur. J'ai bien connu les prisons. N'est ce pas suffisant pour faire de moi un criminel? en verité ce n'etait pas le but de ma remarque, j'esperais vous faire changer d'avis sur les criminels. La survie justifie tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Jeu 9 Juil - 15:31

stan a écrit:
Citation :
à force de psalmodier sans sens des litanies, l'on oublie d’écouter les cœurs des autres, le cœur du monde, les chœurs des astres dans le ciel !
Il est étrange que ce soit vous qui disiez cela...
pourquoi?


stan a écrit:

Je vous envie, j'aimerais etre capable de me detacher de la sorte... Mais je n'y parviens pas. L'injustice fait bouillir mon sang, la vengeance etreind mon coeur, la bassesse me fait enrager. Et rien ne viens eteindre les braises si ce n'est le vin ou le sang.
je ne suis pas une personne "détachée", loin de là !
regardez : le simple fait de voir le Masque pleurer voile mon propre ciel de nuages sombres et me mene dans les enfers...

peut-etre que meme si le verre est presque vide, je continue de le voir presque plein Wink

stan a écrit:
j'esperais vous faire changer d'avis sur les criminels. La survie justifie tout.
un crime est un crime. la Loi est la Loi.
Allah voit tout, rien ne peut lui etre caché.
mais une fois le crime payé, ou expié ou racheté : pourquoi le rassasser ? si l'amertume persiste, c'est qu'il n'a pas été racheté.
la survie, oui; mais pas à tout prix. pas pour moi. mais vous pouvez me reprocher tout à fait des élans de martyre Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Jeu 9 Juil - 16:00

Oui le martyre... et le fait de ressasser en boucle les préceptes de la religion. Ce n'est pas un reproche plus une remarque. N'êtes vous pas piégé par votre code? Vous me répondrez que non, et notre débat restera stérile.

Comment pourrait il en être autrement? Les débats sont toujours stérile quand ils se font sans enjeux.

Au final, Il n'y a que la survie qui compte.

Et les vivants ont besoin de dieux à adorer pour se prémunir de la mort.

Il y avait un groupe de chrétiens anciens, les circoncelions, qui afin de rejoindre dieu plus rapidement faisaient en sorte de se faire tuer. C'est tout ce que m'évoque le martyre. Les morales religieuses m'assoment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Jeu 9 Juil - 17:34

il est possible que je sois piegée par le code, comme vous dites, et aveuglée par ce que je crois savoir.
dans ce cas je dois désapprendre !
peut etre vous serez ou vous etes un guide qui me montrera mes erreurs ou une partie de mes egarements.

quel est l'enjeu du débat ? n'est-ce pas l'humanisme ? n'est-ce pas cet idéal que le Masque a aperçu et vers lequel il nous a ouvert les yeux ?
n'est-ce pas la conciliation de l'incociliable : les chemins exteriers et interieur ? n'est-ce pas l'alchimie de soi et du monde ?

quel enjeu mettez-vous dans ces débats ?

le martyre n'est pas souhaiter et chercher la mort. et je puis vous assurer que j'aime la vie ! je la recherche, je la savoure, je la chante et je l'aime !

non, lorsque je parle du martyr, c'est en opposition au bourreau : je prefere mourir en martir que vivre en bourreau. ou si vous preferez : je prefere mourir pour mon idéal que de tuer au nom de mon idéal. mourir pour le Vrai plutot que tuer en Son nom.

mais j'aime la vie ! j'aime ce monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
racoon

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 04/05/2015

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Jeu 9 Juil - 18:17

Je ne pense pas que l'enjeu du Masque se joue à travers un débat, nos convictions sont bien trop forte pour changer. Par exemple vous compariez l'inquisiteur sacrifié pour Lilith à un martyr chose qui encore aujourd'hui m'emplit de nausée. Pour vous c'est un martyr, pour moi c'est une victime et aucun mot ne changera sa.Je ne crois pas vraiment que nos idées peuvent fusionner cependant je pense que nos idées peuvent cohabiter. Vous préchez l'amour de Dieu et nous préchons pour l'accés aux sciences, le projet de Francois 1er de créer l'Académie n'est pas mauvaise et pourrait donner des fruits que les générations futures mangeront.

Il nous faut toujours avancer,se battre pour ce qui semble des miettes, ne jamais abandonner. Je ne suis pas optimiste et l'ardeur semble me quitter avec les années cependant Maurizio mon ami malgré nos doutes et nos douleurs, il faut continuer à avancer même si le chemin semble ténébreux. Car derrière nous se trouve les Ténébres de l'obscurantisme et avec elle la créature se nommant Satan, se stopper nous ferait plonger dans cet nuit noir sans espoir où l'humanité n'a aucune chance de survivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Jeu 9 Juil - 19:02

vous avez raison, Maitre Abel, nos idées peuvent cohabiter.
il serait meme facheux que nous n'ayons aucune divergence d'opinions !, car il n'est pas deux créatures semblables en ce monde (louanges au Créateur !) Wink

vous, en tant que representants de l'Ordre de la Raison, convoquez la Théologie devant le tribunal de la Raison (tribunal de la philosophie). moi c'est la Raison que je somme à se soumettre devant le tribunal de la Foi Laughing

ah ! Averroes et Thomas d'Aquin.... et tant d'autre avant eux ! et tant d'autres après eux...

que signifie pour vous "etre humain" ? ou etre "humaniste" ?
vous etes un savant du vivant, un physicien de l'humain, qu'en pensez-vous ?

rejoignez-vous dans vos idées le Masque?

etes-vous desenchanté du monde ?

ressentez-vous de l'espoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
racoon

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 04/05/2015

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Jeu 9 Juil - 20:55

La science je l'admet nécessite une certaine moralité pour autant je n'ai aucune envie de laisser l'ignorance entraver son chemin. Comme on ne laisserait pas jouer un enfant jouer avec le feu , laisser la Science dans les mains des traditions m'effraient au plus haut point. Ne prenez pas sa mal mais l'inquisition a laisser des cicatrices bien trop profondes. Cependant nos ordres sont coupables de bien des maux et si un tribunal devait les juger ce ne serait pas un tribunal de mage qu'il faudrait saisir mais devant le peuple qui souffre toujours en premier quel que soit le pouvoir en place.

Qu'est ce qu'un humain? Anatomiquement parlant je pourrais vous décrire parfaitement ce que c'est, par contre le définir est impossible pour moi et même si je m'y essayé je pense que je serais dans le faux tout ce que je peux vous dire c'est qu'il s'agit d'une espèce pleine de paradoxe.

Quand à l'humanisme je pense que le premier mot qui me vient à l'esprit est tolérance. Comme nous l'avons dit nous sommes bien trop différend pour espérer partager les même idées cependant si chacun trouver la force en lui non pas de juger ni de nier des idées étrangères . L'idée du Masque d'un jihad intérieur me parle mais n'est pas entièrement vraie pour moi, je préfère enlever toute notion de religion dans ce combat. Nous sommes les créations les plus aboutis du Créateur et j'estime que chaque être à le potentiel de forger son propre destin si il possède les outils adéquats. Le Savoir est une clé qui permet de déverrouiller toutes les portes menant à sa propre vision de la vie cependant ce chemin doit être illuminé par la tolérance et l'ouverture d'esprit sinon nous ne serions pas mieux que des animaux où seul sa propre survie et celle de ces proches est suffisante.

L'humanisme n'est pas une idée mais une multitude d'idée cohabitant et se respectant.

Encore une fois je rejoint Maurizio en disant que nous sommes peux être trop utopistes, peut être sommes nous des intrus dans ce monde, je ne sais pas... Cependant il y a bien trop de choses inconnues pour que j'abandonne, nos voyages ont montré toute la laideur du monde mais je refuse de croire que nous sommes dans un monde fini. J'ai bien trop peur pour penser le contraire, celle-ci peut paralyser des hommes ou faire à d'autres les choses les plus inattendus. Je me considère dans la dernière catégorie et refuse de lâcher mon espoir aussi petit qu'il soit car plus il devient ténu plus il devient précieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Jeu 9 Juil - 23:52

Quel enjeu mettre dans nos debats? peut etre aucun ou peut etre que nous nous entrainons tous a faire vivre l'humanisme.

Que signifie etre un homme? cette question a t'elle seulement un sens? Elle ne devrait pas exister, faut il etre assez stupide pour ne pas reconnaitre ses semblables! Et pourtant, la question ne semble pas du tout resolu...

Je ne suis pas desenchanté du monde, je suis desenchanté des hommes. Je n'idealise rien ni personne, je sais que la jungle aussi belle soit elle est mortelle et que plus les animaux sont colorés plus ils sont venimeux. L'homme est pareil. Pour moi il n'est ni bon, ni sage, mais il devrait toujours avoir le droit de choisir s'il veut devenir bon et sage. Il ne devrait jamais s'en remettre a l'étrange par dépit ou se retrouver contraint d'agir mal parce qu'il ne pouvait faire autrement.

De l'espoir? non. Je sais que si on offre la possibilité aux gens de s'elever certains saisiront leur chance et d'autres resterons dans l'apathie. Le choix, voila ce en quoi je crois.

tu as raison Abel, lorsque tu parles de tolerance et d'ouverture d'esprit, d'idées cohabitantes. J'ajouterais a cela la curiosité. Et notez bien Shahinaz qu'a aucun moment nous remettons l'existence de dieu. En ce moment un homme explore les montagnes du nouveau monde parce qu'il a eu une volonté assez forte pour. Ayons la volonté de nos idées, ne soyons plus des reveurs, creons cette utopie, n'ayons plus peur.

partons, loin a l'ouest, loin de l'occident et de l'orient et construisons la nation de l'humanisme! Et pourquoi pas! le voila le courage! le vrai! ce n'est pas de se dresser sur les murailles d'une cité non!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Jeu 16 Juil - 15:15

Quel étrange voyage nous avons fait... l'umbra est magnifique, dangereux et mysterieux et je sens que je pourrai sans mal m'y aventurer et explorer ses cotes noires. Et pourtant, la fin de notre voyage s'est terminé bien tristement.

Moi aussi je regrette l'époque ou l'honneur etait la premiere des vertue mais cette epoque est revolue. Il n'y a plus de chevaliers, d'ailleurs il n'y a rien d'honorable a tuer un homme. Lorsque les hommes sortent leurs armes il n'y a plus que la survie et c'est le plus malin qui triomphe... Ou le plus audacieux.

Pourquoi je dis cela? Parce qu'en effet nous sommes en guerre, ou plutot nous sommes au milieu d'une guerre. Nos partis respectifs tenteront de nous utiliser mais nous ne devons pas oublier que nous servons un autre parti, celui de l'humanisme. Si nous l'oublions alors a quoi bon?

Il serait naif de croire aussi qu'humaniste rime avec paix. L'homme n'est qu'une etape. Ce qui compte au fond c'est le monde et au dela. L'homme sans son monde n'a aucune importance et si le monde est en guerre l'homme est en guerre.

Je crois que  j'essaye de me rassurer... ou de justifier mes actions passées et futures...

Tout comme les empires naissent sur les empires qui les ont précédé, l'empire de l'humanisme ne pourra etre bati que sur les ruines vacillantes du trop plein de raison et de la foi aveugle. Je l'ai compris sur ce navire... Lorsque est né cet etre de lumiere.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Jeu 16 Juil - 21:41

Comme Dame Penelope a souhaité rejoindre la cité d'Utopia, et afin de ne pas risquer d'hostilités envers notre navire "la dame blanche", je l'y ai raccompagné discrètement dans ma barque.

je vous prie donc excuser mon absence de ces quelques jours.

j'ai une nouvelle d'une grande tristesse à vous annoncer : la main de fer a mené une attaque du mont Qaf; le nid de Simorgh a été détruit, ses cendres dispercés par quatre vents; nombre d'oiseaux furent abbattus....

Chahinaz, de retour dans sa barque, après qqs jours d'absence, a l'air à la fois exténuée, triste et heureuse; les nerfs sont à fleur de peau. les vapeurs d'opium plus denses que d’habitude. comportement etrange et instable, passe des larmes au rire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Jeu 16 Juil - 21:51

je ne jouerais pas a celui qui a frappé le premier, cela ne menerait a rien.

Vous comme moi, nous ne sommes pas des diplomates, le paon et le conseiller seront alliés tant que cela servira leurs interets... Je pense que pour l'heure nous devrions trouver des allies de poids.

J'aimerais fonder quelque chose... le temps peut devenir notre allié, tout comme les anciens mages avaient fondés l'université de nuremberg, de meme que le roi Francois a crée le college de france, j'aimerais fonder mon ecole.

vous avez l'air extenué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Jeu 16 Juil - 22:19

je suis si heureuse qu'Umbra vous plaise ! Umbra est merveilleuse ! incroyablement merveilleuse, étrange, indomptée, envoutante, terra incognita à redecouvrir à chaque instant, changeante....

regardez la fin de ce bout de voyage ! pourquoi s'attrister ? nous avons suivi ce que le devoir nous commandait : j'ai obéi à une cause superieure.
Penelope est un pont entre Foi et Raison, elle enfant à la fois du Tisserand et de Simorgh.
maintenant que le Nid a été saccagé, elle est l'heritage, ou du moins, une partie de l'heritage du Simorgh...

oui, moi aussi je regrette que l'honneur s'estompe (larmes dans le yeux)...
oui, nous sommes en guerre et au milieu d'une guerre... une guerre c'est ... c'est ... (silence long. perdue dans des pensées, ou sorte d'"absence")

lorsqu'un empire s'ecroule, un autre nait ! (eclat de rire et enjouement)

ce qui est immuable, cela s'ecroule, s'estompe, revient à la poussiere ! ce qui est immuable, ce sont des pierres tombales, les chaires mortes en decomposition et ossements de certitudes !
oui, seulement ce qui danse, ce qui tournoie dans le cosmos, ce qui évolue, change, transmute....

(chahinaz se leve et tourne sur le pont du navire)

fondez une école, oui, fondez votre enseignement ! transmettez-le à ceux qui le boiront, le transmuteront et enseigneront à leur tour !
l'enseignement est vivant, non mort ! il ne peut mourir, s'il passe par vous puis par d'autres bouches que la votre. c'est comme un oiseau qui s'envole et vous echappe !
c'est comme une priere amplifiée par votre desir et votre espoir, une priere qui prend vie et souffle, qui est bue par un autre que vous...

la raison est aussi insensible et aveugle, tout comme la foi quand elle n'est que ruine de certitudes et d'orgueil !
la raison, comme la foi, aveuglent, si elles sont comme deux point opposés d'un cercle, et se rejoignent par cet aveuglement.

la Main de fer est un aveuglement !

(colere, au point de frapper du poing; chahinaz fulmine, toute rouge de cet acces de colere soudain)


ils n'ont nul respect de la Création, ni de la Nature, ni de l'homme; ni des plantes, ni des animaux, ni des forets... Il n'aiment pas, ils méprisent la Nature et l'homme !
ils parlent de vérité, et pourtant ils sont aveuglés ! comment peuvent-ils seulement percevoir cette Verité ?!

seigneur Orlando est l'un des 5 de la Main de fer. Vittali en est un autre. il y a aussi l'Artificier Fritz Wurm...

prenez garde, seigneur Maurizio ! tout artefact estampillé "dragon de métal" est sous son emprise ! prenez garde car il a uni les 4 loges alchimiques dans sa triple transcendence, transmutation de corps, d'esprit et d'ame...
il n'est plus de chaire, mais de sa propre volonté.
il est le dragon de métal
il n'aime pas ce monde, ni les hommes; son souhait le plus cher est de quitter ce monde pour d'autres étoiles
il est un esprit froid de raison, sans nulle idolatrie que lui-meme; foulant au pieds le Tisserand et les 3 autres principes...
....il n'a jamais été humain....
.....et pourtant, un jour, celui qui l'a precedé, a été l'un des plus grands hommes de ce monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Jeu 16 Juil - 22:33

ne vous inquietez pas, depuis de nombreuses années je ne porte que ce que je suis capable de fabriquer moi meme et fort heureusement le plan n'est pas l'objet. Une épée est une épée et pourtant certains en font une arme de justice et d'autres une arme pour faire le mal.

Mais vous avez raison, nos ennemis n'aiment pas le monde car il vit, il n'est pas raisonnable.

N'ayez pas peur de la guerre, c'est inutile. Lorsqu'elle est la et qu'elle emporte ou, il est inutile d'essayer de lutter contre le courant, il faut simplement tenter de survivre. La guerre, c'est une longue noyade...

La verité? a quoi bon chercher la verité? la verité est froide, elle est blanche ou noire et moi j'aime les couleurs, les nuances. Je me fiche de la verité dans ce qu'elle a de philosophique. J'aime savoir mes calculs justes, j'aime comprendre le monde et savoir que je suis juste. c'est tout.

Ces hommes ont leurs raisons mais les entendre et les comprendre ne servirait qu'a nous ramollir le coeur au moment du combat. Je ne crois pas que l'on puisse se le permettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Jeu 16 Juil - 23:18

prenez garde ! vous avez été artificier : Fritz Wurm l'est; vous partagez les memes enseignements, vous avez suivi les enseignements de l'Ordre de la Raison : vous etes donc marqués dans la chaire, l'esprit et peut-etre l'ame par vos maitres et enseignants !

je n'ai pas peur de la guerre. lorque l'ange noir viendra me chercher, c'est que c'est mon heure de revenir au Créateur. non que j'aspire à la mort, loin de là ! car j'aime la vie. mais j'espere avoir cette serenité qu'ont ceux qui ont accompli ce qu'il devaient faire, qui se sont revelés ceux qui ils devaient etre.

il y a quelques heures de cela, je me prosternai aux pieds du Malak Nadir, offrant tout ce que je possedais et ce que j'etais... non, son regard sombre et implacable ne me fait pas peur, ou plutot, ne me fait plus peur maintenant !...

oui, je suis extenuée, comme après un voyage. car j'etais en voyage.

d'Utopia je suis redescendue à Romorantin, où j'ai pu discuter avec l'Artificier Fritz Wurm.
j'ai vu la cité de Vulcania, les forges immences, plongées dans les fumées sombres et acres du bois que l'on brule et qui fait fonctionner d'etranges machines, qui fabriquent d'autres machines... il y a une tour de platine, qui attire et se nourrit de la foudre, que l'artificier nomme "energie". cette tour est comme une aiguille etincelante, un axe, une tour de babel ou une maison-dieu...
il y a des arcenaux, et une arche, prete à partir vers les mondes dans les etoiles; elle recele non une paire de chaque animal, mais une goutte de sang ! car il leur est possible de faire naitre une creature à partir d'une simple goutte de sang !

(les yeux ecarquillés d'horreur et de peur, te tendant des croquis d'armes, de navires, de machines, de guerriers amputés aux membres remplacés par des "protheses" en metal)

ce sont des golem ! des homoncules ! les cinq de la Main de fer ...
vitali des progenieturs, lié à De Vinci...
Orlando des assassins xirafai...
Fritz Wurm des Artificiers, lié à Stupor Mundi...
un autre de la haute guilde
un des explorateurs...

et deux des Sept Sceaux qui n'ont pas trahi l'humanité ni la Création. seulement à deux à qui nous pouvons nous fier...

l'un est le Vieux de la Montagne, des Hachachins. il est heritier d'Ali, le Lion d'Allah. il est heritier de l'honneur et de la droiture.

et le dernier est le Masque...



la guerre pour l'Ascension... elle se joue non dans l'avenir, mais dans le passé !
car la Main de fer a des legions de chroniqueurs qui reecrivent l'histoire, qui façonnent l'histoire, qui sont proches de ce qu'est le "paradoxe". je ne sais pas bien ce que c'est, mais ces chroniqueurs ne sont pas seulement des temoins ni historiens, non, ils modifient le passé ! le refaçonnent !

l'on place la Renaissance à la prise de Constantinople par Mehmet II, en 1453. et c'est là que se joue la guerre d'Ascension ! là qu'elle s'est jouée...
j'y etais.
j'en reviens.
j'y ai trouvé ce que j'avais perdu.
je m'y suis rappelée ce que j'avais oublié.
j'y etais celle que je pourrais etre un jour, celle que je serai, multiple et pourtant Unique.
(le regard est extatique)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
racoon

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 04/05/2015

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Ven 17 Juil - 0:38

Si guerre il y a nous n'avons aucune chance d'y survivre en l'état actuel des choses, je rejoins Maurizio dans sa volonté de trouver des alliés puissants. Puissant car la main de fer a une avance considérable par rapport à nous,leur plan doit être précis et sans erreur.

Cette histoire de controle sur notre corps me rend furieux, je vais m'atteler dés à présent à trouver une solution contre ceci. Ce qui m’amène à vous demander mon bon maurizio et dame Chahinaz votre aide, pour vous mon ami je vais être obligé de vous demander d'être le "cobaye" tandis que j'assiste Chahinaz à l'éradication de cette entrave en nous. Son abilité dans le domaine de la magie pourra peut être contrer ce que nous n'avons pu sentir. Je n'ai aucune certitude des résultats et ne vous obligent à rien cependant régler ce problème nous enlèverait une grosse épine du pied.

Quand à la main de fer je ne pense pas qu'ils ne respectent pas la Création au contraire je dirais que le problème est qu'ils l'adorent trop. Ils souhaitent la transcender, la faire évoluer vers quelque chose qui selon eux se rapproche de la perfection. Imaginer un artisan et son nouveau fils,l'homme va essayer de toutes ses forces d'influer sa création pour en faire une version plus aboutie de ce qu'il est en pensant que c'est pour son bien. Cependant ici en imposant sa il détruit l'un des biens le plus précieux de l'humanité : le libre arbitre. Moi même je ne vous cache pas que leur discours a certaines similarité avec ce que je pense cependant ils se sont perdus en route, ils ont dévié de leur but premier pour sombrer dans une nouvelle forme de ténèbres obscurantistes. Leur but entraînera la destruction de ce libre arbitre, créant un monde stagnant qui n'évoluera plus jamais menant à la mort de l'Esprit.


( O Mj je te laisse décider de la possibilité d'une telle expérience et de son succés)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Ven 17 Juil - 13:21

J'etais un homme avant d'etre un mage, je n'ai pas peur de Worm, qu'il vienne! Que fera t'il face a mon épée? Pour moi la magie n'est qu'un outil, une arme supplementaire a mon arsenal mais qu'il m'en prive et je redoublerais de vaillance face a ses hordes et je survivrais a ce combat comme j'ai survecu a tous les autres.

Oui penser a sa propre survie, c'est sans doute un peu egoiste mais mourir pour ses ideaux c'etait valable autrefois aujourd'hui il faut survivre pour mener le combat suivant.

Ne vous trompez pas, ce ne sont que des hommes puissants certes mais il n'a jamais ete dit qu'il etait facile de tuer un roi et pourtant... Ce pic metallique, ce n'est que de la science. La magie elle meme est une science secrete non expliqué.

Pour etre tout a fait honnete, je ne crois pas que nous puissions gagner cette guerre, nous sommes trop petit et meme avec des allies je doute que nous fassions le poids. En revanche nous pouvons orienter la guerre pour qu'elle nous soit favorable, manoeuvrer les deux forces et nous tailler la part du lion sur les decombres de leurs empires... A tout le moins, nous pourrons au moins donner le choix aux hommes, le choix de s'abrutir ou de s'ouvrir au monde, le choix de devenir l'esclave des machines ou bien les concevoir.

L'homme a besoin du progres, c'est dans sa nature. Il a besoin d'avancer de donner un sens a sa vie. Lassé du silence des dieux, il se tourne vers l'invention et la decouverte. Tot ou tard ces machines arriveront...

Mais je ne suis pas ombrageux. Nous avons raillé le masque et ses envies de batailles, il en savait sans doute plus que nous... Et je comprends que maintenant il nous faudra faire des choses dont nous ne serons pas fier. Car s'est ainsi que se gagne les guerres... ou qu'on y survit.

Abel, je serais volontiers le sujet de vos experiences. Il ne me plait guere d'avoir un collier autour du cou.

Ne tremblez pas mes amis, nous sommes fort car nous sommes sous estimés.

Il y a bien longtemps lorsque j'etais a la cour de l'empereur Kubilai, un grand guerrier de Cypango me dit ceci: le combattant qui pense avoir gagné s'engage deja sur le chemin de la defaite.

Courage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   Ven 17 Juil - 13:31

en psalmodiant, étirant les voyelles, en arabe mêlé de mots latins

un Mage des temps anciens, arpenteur du crépuscule,
fondateur des artisans de la Raison,
joaillier des mécanismes,
Verditus est son nom,
Artificiers est le nom de sa Maison,
eut deux disciples, enfants d'esprit, de la science, du discernement.

deux enfants créées non engendrés,
deux héritiers de lignées illustres,
enfants de deux grands rois de ce monde,
intemporels dans l’éternité de l'oeuvre, du conte, du souvenir.

deux frères aussi semblables que le sont la lumière et l'ombre,
l'affection sincère et le mépris froid.

les deux embrassèrent la Raison,
les deux rejetèrent les égarements de la superstition,
les deux étudièrent les Anciens,
les deux virent l'Avenir.

un avenir où l'homme se dépouillera des l'adoration de dieux uniques,
comme il s’était dépouillé de l'adoration des panthéons,
un avenir où l'homme s’idolâtrera lui-même,
puis se tournera vers lé néant,
instrumentalisant ce qui n'est pas lui,
détruisant en voulant construire,
saccageant en voulant faire mieux,
quittant son berceau ne voulant pas mourir dans ses ruines.

les deux embrassèrent la Raison,
mais son baiser fut ambroisie pour l'un et poison pour l'autre.

l'un des deux comprit
que l'humanité n’était qu'un instant,
un état à dépasser,
un chrysalide dont il fallait s'extraire,
transmutant son corps, son esprit et son âme.
il renonça à son corps de chair et se fit dragon de métal.
il transmuta son esprit et sa conscience embrassa les artefacts de sa création,
devenant multiple et ubique.
quant à son âme...
les voiles du mépris envers la Nature,
voiles de l'inimitié envers les hommes,
voiles de dédain envers ses propres inspiratrices, filandières,
et ses maîtres, ses frères,
tous ces voiles impénétrables
ont caché son âme...
après moi, le Déluge ou la Géhenne, dit-il,
car je n'aspire qu'à partir, dit-il,
quitter ce berceau avant qu'il ne devienne tombeau.
et les autres, dit-il, peu m'importe,
qu'ils vivent ou s’entre-tuent, peu m'importe,
car je ne serai plus là pour le voir.
il forgea le Talent et l'Ambition,
il prit le chemin de l'Ascension,
de l'Apothéose,
de la déification de soi.
il déploya ses ailes étincelantes et sombres de dragon de métal.

le second enfant eut aussi ces visions,
et devint homme l'instant où il les rejeta.
il devint humain sans le savoir,
sans s'apercevoir son essence était celle de l'humanité toute entière,
sans voir qu'il était ce 'dépôt' que seuls les humains partagent,
qu'il était la lumière de la Raison, l'éclat du regard de Sophia,
qu'il était le cœur aimant,
qu'il était l'Aimé de Sophia...
la mémoire de sa venue au Monde lui fut prise,
(car sept fois sept voiles sont le secret de sa naissance que connait la quatrième)
son corps de chair lui fut pris,
(mais les quatre et trois furent mêlés en son corps;
et les quatre voies des Artificiers :
science des nombres et de proportions, des Pythagoriciens.
métaux forgés et entrelacés, des Vulcains.
l'alchimie des alliages, des Lions Resplendissants.
et l'honneur des guerriers, des Marteaux.
et les Quatre de l'occident et les Trois d'orient,
soit la Quintessence et l'Unicité)
ainsi, sans le savoir, furent noué en lui
le Ciel et la Terre,
l'Age ancien et les Temps nouveau,
l'Immuable et l'Impermanence,
l'Amour et la Raison...
il arpente le chemin de son existence,
cherchant en chacun qu'il rencontre l'Homme,
cherchant l'humain en lui-même.
l’espérance est son bâton de marche,
les questions et les doutes bordent sa route.
il se vêtit du regard des autres, ne voyant point l’éclat de sa propre grandeur,
il tend la main pour relever d'autres marcheurs à ses cotés...

j'aimerais paver sa route de pétales de roses,
que l'or du sable de son chemin soit rehaussé de la pourpre des fleurs et non du sang.
et pourtant, chacun sait que les roses ont des épines,
qui s'enfoncent dans les mains qui les cueillent, dans les pieds qui les foulent...
j'aimerais border sa route de source claire,
que sa soif soit épanchée, que la poussière soit lavée de ses yeux.
mais ce qui est caché doit le demeurer,
sous le secret des sept voiles,
le secret des sept sceaux.
je ne puis être que le souffle du vent sur sa route,
redéployant le versets dans chacun de ses pas sur le sable mouvant;
je ne peux être qu'un chant d'oiseau,
dont on écoute les trilles sans en comprendre le sens 'batini'...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes   

Revenir en haut Aller en bas
 
à "La Substantifique Moelle", auberge à la croisée des mondes et des routes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Film] A la croisée des mondes : la boussole d'or.
» A la croisée des mondes/ His darks Materials.
» La croisée des chemins [PV:kiza izuru]
» [Horde] La Tanière des Loups -Auberge fermé-
» Auberge Isolée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epiphanie :: Général :: Mage renaissance-
Sauter vers: