Epiphanie

forum de la communauté des joueurs du jdra epiphanie
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la caverne aux rêves

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
plm78

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 08/01/2015
Age : 31
Localisation : yvelines

MessageSujet: Re: la caverne aux rêves   Jeu 17 Mai - 12:59


Kurt.

Tu dis qu’on ne peut pas juger les gens et je suis d’accord. Mais quand les gens jugent ce que tu as de plus chère, quand ses juges s’octroient le droit d’être permissif et dirigiste. Comment les laisser faire ? Comment accepter cela.

Il y a des combats qui doivent être menés et tu en es conscient. Kurt. Je t’aime. J’aime ta façon de tendre la main. J’aime ta façon d’ouvrir les bras sans faire de distinction. Je t’aime comme un frère. À ce titre. Comment puis-je ne serai ce qu’un instant accepter qu’un autre décide si tu dois vivre ou mourir. Je ne le peu Kurt. Tu ouvres les bras pour aimer. Moi je ferme le poing pour que tu puisses suivre ton idéal. Parce que tu les laisseras te juger, se permettre et décider.

Désolé Kurt. Je ne permets pas, je ne laisse pas juger, je ne laisse pas décider et diriger la vie des gens que j’aime. Je suis un juge et j’en ai conscience mais pas pour les même raison et pas pour la puissance.
Un maitre ? Oui, j’en ai un. Et c’est le même que toi. Le même qui fait battre notre cœur. L’amour. À la différence que dans tout art il n’y a pas qu’un seul chemin ainsi nous suivons la même direction mais pas la même route.

Je t’aime Kurt. Et si je dois être un juge alors je le serai.
C’est moi choix. C’est ce pourquoi je me lève tous les matins en détournant le visage devant la glace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1997
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: la caverne aux rêves   Jeu 17 Mai - 17:14

Je comprends Alec et c'est admirable. Mais tu es précieux Alec, justement parce que tu as le courage de te confronter a des forces destructrices. Mon chemin est bien moins risqué que le tiens. Et c'est justement parce que tu as ce courage qu'il faut savoir aussi, parfois, le preserver. Te préserver.

L'amour est un moteur Alec, pas un maitre. Un maitre c'est celui qui t'apprendra a utiliser ta puissance et ta fureur, les pousser jusqu'au bord, à la limite, sans jamais tomber dans la folie.

Je crois en toi Alec. Ne détourne pas la tête de ton reflet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 1253
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 45
Localisation : Proxima du centaure

MessageSujet: Re: la caverne aux rêves   Jeu 17 Mai - 20:06

Chers amis,

Le chant de vos exploits est parvenu jusqu’ à moi.
Ainsi, c’est fait : l’émergence a eu lieu.
Je sais que vous avez du affronter des forces cosmiques.
Je sais que la puissance a tenté de vous ravir cette victoire, à la fois en vous en en dehors de vous.
Je sais que vous avez été blessé dans votre chair.
Vous avez perdu ceux que vous aimiez.
Vous avez soufferts les quolibets et les crachats.
Vous avez dressé contre vous la multitude.
C’est toujours ainsi quand on veut emmener le changement.
En vérité, avant que vous ne réussissiez, je doutais que ce fut possible.
Que l’on puisse dresser contre les princes des étoiles.
Que l’on puisse tuer leurs favoris.
Que l’on puisse voire couler le sang des étoiles.
Car maintenant et grace à vous nous savons qu’ils peuvent souffrir et être blessés.
La peur a changé de camp.
Nous pouvons les vaincre, vous en êtes la preuve.
Cette simple possibilité change tout.
Car ce sont moins les flèches de nos adversaires qui nous ont courbé jursqu’ à présent.
Non, c’est plutôt la fatalité.
Des millions de peuples jadis fiers et magnifiques ont été humiliés et leurs ressources pillées sur cette simple idée :
Nulle victoire n’est possible pensaient-ils contre les pléonexes. Les lois du réel, de la science et de l’économie sont de leur côté.
Nous savons maintenant que tout cela n’est qu’une odieuse propagande.
En lieu et place de lois cosmiques, il faut bien comprendre que cette monstrueuse idéologie est en train de consummer l’univers et ses habitants.
Pour eux, nous sommes juste de la ressource, des « sacs à énergie ».
La Terre elle-même, jadis magnifique courbe et ploie sous le poids de leurs mensonges.
Il n’ y a nulle fatalité ; ils peuvent être vaincus.
Ne laissons pas la folie de quelques uns détruire la beauté et la variété du cosmos.
Ils sont malades, ne le voyez-vous pas ?
Malades existentiellement, car évidés de toute joie authentique et existentielle et tenus de compenser le vide de leur existence en dominant et détruisant tout.
Car ils sont avant tout esclaves d’eux-mêmes.
Les pléonexes sont des êtres d’hubrys et d’illimitté.
Aucune borne morale, culturelle ou spirituelle ne vient jamais entraver leur action.
Et celle-ci menace le cosmos.
Combien de mondes jadis verdoyants ont été réduits à l’état de nécropoles sinistres.
Le chant de ce qui a été doit résonner dans notre cœur.
Combien de magnifiques adamites déportés, humiliés, asservis, entassés dans des cités mondes, n’ayant plus que la mélancolie de leur grandeur passée.
Nous devons les arrêter.
Compagnie du colibri, vous nous avez montré le chemin.
Vous avez fait votre part. Vous avez ouvert une brèche dans l’avenir.
Non, tout n’est pas écrit dans les rêves enfiévrés des prescients.
Il reste la possibilité d’autre chose.
Oh, ce ne sera pas grand-chose au début.
Quelques lucioles dans la nuit. Quelques veilleurs de l’ancien monde. Quelques créateurs de l’avenir.
Et puis, peu à peu ces lueurs jadis éparses et insulaires se croiseront.
La masse critique de ces petites résistances entrainera une cristallisation.
« C’est au moment de plus grand péril, que croit ce qui sauve »
La victoire n’est pas assurée malheureusement.
Combien de révoltes ont avorté dans l’œuf ?
Combien de révolutions ont telle le basilic accouché d’un monstre pire que le mal qu’elles prétendaient guérir ?
Ce sera le moment de l’épreuve.
Non pas la victoire, même si celle-ci n’est pas assurée.
Non, le danger réside dans la malédiction du trône.
Le pouvoir se venge toujours. Il consumme l’esclave affranchi qui vient de terrasser son maître.
Car l’essence du pouvoir est indicible. Il niche au cœur de chaque chose. Vous ne pourrez éradiquer la puissance, et si vous y parveniez, vous seriez pire que le mal que vous avez défait.
Vous devez accepter que la vie est un lutte permanente et que nulle victoire définitive n’est possible.
Exercez votre attention et votre vigilance. Vous ne détruiriez votre véritable adversaire qu’en vous consummant vous-même.
Lorsque votre attention sera vacillante et que vous aurez menés milles combats, le pouvoir se glissera sourdement à votre oreille en vous proposant d’être l’artisan du changement.
Si vous accédez à son appel, il vous dévorera.
J’ai une pensée pour Alec. Sa souffrance m’est parvenue.
Pourtant et paradoxalement, ce n’est pas pour lui que j’ai peur. Au moins chez lui, le mal est visible. Il est beaucoup plus insidieux et pervers chez ceux qui croient avoir renoncé à la puissance.
Il y a la une forme de volupté inversée, un anti pouvoir du refus qui reste un pouvoir, peu êtr le pire qui soit.
Que chacun sonde en son cœur.
Et puisque je suis un pèlerin des mondes, et non plus un manchot grace à vous, je regarderai en mon âme également.
Je ne veux pas être oiseau de mauvais augure et sinistre corbeau troubler votre victoire.
Mais je ne puis m’empêcher cette parole : « les véritables combats sont à venir »
La puissance finalement l’emporte toujours. Alec a simplement été le premier à en vivre l’expérience.
Puisse l’espérance ne jamais vous quitter totalement même lorsque les ténèbres de la fatalité vous cerneront.

VOUS ÊTES LIBERTÉ

Votre Ami et disciple du chemin du colibri

Joseph dit le Magicien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epiphanie.forumactif.org
stan

avatar

Messages : 1997
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: la caverne aux rêves   Ven 18 Mai - 11:48

Merci Joseph pour ces mots. Sans vous tous qui avez ouvert la voie, qui nous nous avez éduquez, rien n'aurait été possible. Mais vous avez raison, cette victoire n'est pas La victoire et il reste tant de luttes à mener ailleurs comme à l'intérieur de soi. L'etre a toujours des doutes sur son existence, sa pérennité... Est ce que je suis vraiment moi même, est ce que les autres m'entendent, me voient... La spiritualité m’apparaît comme une puissance inversée qui ne consume pas l’âme mais qui la fait briller si fort qu'elle consumerait les âmes moins brillantes... Je tourne un film en ce moment et je pense que la clef ne se niche pas dans une ame eclatante, elle est dans la multiplicité. Il y a une telle aspiration à faire, à produire quelque chose... un petit peu de spiritualité venant teinter un peu de puissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1997
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: la caverne aux rêves   Aujourd'hui à 17:35

Merci. Merci à vous tous pour ce que vous avez fait, pour votre aide, pour votre soutien. J'aurai pu sombrer si vite, si fort... Je me rends compte combien ce que nous avons fait est important car nous, nous ne sommes que des allumettes dans la tempête. J'ai bien cru basculer, l'espace d'un instant. Aujourd'hui je ne cherche plus la couleur pure... la couleur pure elle n'existe qu'en cotoyant les reflets, les tenebres... Rien n'est uniforme... Ni pleinement bon, ni pleinement mauvais... Et quelque part jai de l'espoir pour tout le monde. Mais sans vous, sans votre soutien, cet espoir aurait pu s'eteindre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la caverne aux rêves   

Revenir en haut Aller en bas
 
la caverne aux rêves
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epiphanie :: Général :: Singularité-
Sauter vers: