Epiphanie

forum de la communauté des joueurs du jdra epiphanie
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Loven ha Elyon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 1214
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 44
Localisation : Proxima du centaure

MessageSujet: Loven ha Elyon   Jeu 16 Oct - 15:52

récit (volontairement cryptique)

Loven ha Elyon soit "blancheur suprème" en ancien idiome

*********************

Dans la salle voutée et sombre, les silhouettes aglutinées des affamés s'aglutinaient autour du trone de noirceur; sur ce dernier comme un gigantesque coléoptère bouffi aux yeux de braise
La silhouette du Fléau s'avançe et s'agenouilla au pied du trone
- je n'ai rien pu faire votre altesse
- je sais praxitèle, je sais ...

un fouet barbelé tissé d'ombres pures jaillit et vint couturer le corps du haut nexus de gigantesques zebrures; lorsqu'il perdit connaissance, le seigneur E se tourna vers son acolyte:
- Mr Pain, montrez tout le poids de mon mécontentement au Fléau

*********************

Dans la salle du banquet, le golem de diamant siégeait en compagnie de son cortège: des dizaines de singes s'agitaient à la table du Trés Haut; des manes étaient servies aux convives
un messager entra et vint souffler quelques mots au monarque de diamant
celui -ci frappa du poing sur la table avec une violence inouie fendant le meuble de diamant en deux sous la puissance de l'impact
- c'est fait; un nouveau pouvoir est né, au service des Jardins et aucun de mes serviteurs n'a pu l'empécher"
Les mains de l'entéléchie se tendirent et de fins rais de lumière blanche et crépitante en jaillirent qui vinrent frapper les courtisans: des hurlements épouvantés s'élevèrent

**********************

Dans l'auberge sombre, à la lumière des bougies, Azis et Barghest se regardèrent pensivement:
- la grande connivence a cédé
- je le sais bien mais les dieux ont été contraints d'agir
- il a acquis un gigantesque pouvoir; pourra -t -il être stoppé ?
- la tache était suffisemment rude auparavant; lesdieux et les hommes sans le secours des jardins n'y parviendront pas
- le juge suprème doit rire dans sa barbe
-oui le vieux singe peut être fier de lui; le triumvirat est à présent une réalité


************************

Dans les écuries de Tarasque, le fier Herakles mangeait goulument; sous son regard, des juments divines s'ébataient excitant son désir; les yeux verts de l'étalon scintillèrent comme les habitants de la monade vinrent s'agenouiller devant lui et le révérer comme un dieu; après tout il avait bien mérité son titre d'étalon des cavales divines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epiphanie.forumactif.org
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: Loven ha Elyon   Ven 17 Oct - 9:18

aucun bruit dans la Foret Argentée....

une femme, agenouillée devant un catafalque ouvert, parle au gisant, comme si un corps sans vie pouvait l'entendre...

"elle etait pour toi, cette fleur. je t'ai dejà ramené, je te ramenerai encore une fois, c'etait pas le bon moment pour toi de mourir"

mais le corps reste silencieux....

la femme depose la fleur sur son front et le catafalque est refermé.

toujours ce silence...

des larmes de diamand coulent des yeux de la femme....

***************************************

dans un desert decrepi de poussiere grise...

"maintenant, remplissez votre part de marché et donnez moi la fleur", dit une forme encapuchonnée

"et qu'est-ce que vous allez en faire?" repond la femme

"elle est pour LUI, je LE ramenerai, j'ai ce pouvoir", la forme brandit un parchemin

"vous ne pourrez pas LE ramener, pas vous ! IL n'est pas de votre lignée, IL n'est meme pas de la sienne, IL est des jardins !", la femme reprend le souffle, "mais vous avez raison, la fleur n'etait pas pour moi, mais pour LUI. aussi."

la femme repart dans ce desert

jusqu'où est-elle le jouet de ce qui nous depasse ......

***********************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
La rumeur fantôme



Messages : 9
Date d'inscription : 24/09/2008

MessageSujet: Re: Loven ha Elyon   Ven 17 Oct - 12:59

***********************************************

aux soleils déclinant, une faible lueur,
des frontières de l'orient , aux vaste couleurs ...

de la viande racornit, merveilleuse saveur !

qui du noble au gueux ?
qui du pedant au faux vertueux ?
quid d'un empire ou tous se terrent ?

tintement, claquement, grincement, feulement !



QUI sentira le parfum ? ...



le masque-poête


****************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1843
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: Loven ha Elyon   Ven 17 Oct - 13:32

salle....des personnes....

la discussion est vive et animée.....

on ne distingue pas tout, mais une affirmation vibre dans l'air :

"maintenant, j'emmerde les dieux et les hommes ! maintenant nous avons franchi encore un pas vers la liberté et l'independance!"

la femme qui les a prononcé a le regard empli d'esperance folle et chochote des prieres de remerciement à yahvé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
Admin
Admin
avatar

Messages : 1214
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 44
Localisation : Proxima du centaure

MessageSujet: Re: Loven ha Elyon   Ven 17 Oct - 13:52

récit (accessible à tous)

Messiah... en ancienne langue "l'oint de Dieu"

Il avançait sur les sables calcinés des déserts de la foi. Le Blanc Pélerin parvint devant un puit asséché; des agapéens se lamentaient devant la fosse; leurs lèvres boursouflées, leurs mains clacinées, leurs gorges sèches se tendaient en une prière commune vers l'ineffable afin que le Très Haut leur évite la mort ignomigneuse de l'assoiffé

Le blanc pélerin marcha parmi les suppliants; ses pieds nus étaient d'une blancheur éclatante; on eut dit les pieds d'un marin, nétoyés chaque matin par les embruns
Des prunelles d'émeraude brillaient sous le capuchon blanchi à la chaux vive

Le blanc pélerin tendit son baton orné d'une tête féline vers le puit

un grondement jaillit des entrailles de la terres; l'eau jaillit éclaboussant les agapéens, maculant leur visage d'écume rosée

-viens tu de la part du Père ? demanda l'ancien barbe fleurie
- non, je viens pour le Fils répondit le Blanc Pélerin, énigmatique

**********************************************

Dans le temple bleu de Aton, le haut prètre Hiram méditait la gloire de l'Unique
Le peuple du lapiz bien que mineur tournait sa dévotion vers l'ineffable
une silhouette entra chariant un parfum de sable, de canelle, d'épices
Hiram se tourna vers le blanc pélerin
- est tu chair ou esprit ?
- je ne suisque regret dit le blanc pélerin
-que veux tu ?
- on prétend que tu es architecte du cosmos; partage tes secrets mystiques avec moi
- tout d'abord incline toi devant l'idole d'Aton
- ça ne m'est pas très difficile ; je mets face contre terre devant le Père de mon Père dit le blanc pélerin en mettant face contre terre devant l'idole leocéphale de l'Invisible
-As ton tour incline toi devant l'esprit des jardins dit le blanc pélerin exhibant le baton d'Aron
- le grand prètre se redressa; dans sa main le baton du haut architecte, l'une des 7 clefs cosmiques de la machine des mondes
- je te briserai, dit Hiram
il frappa le sol de son baton, ouvrant une traverse vers la machine des mondes
à son tour le blanc pélerin frappa le sol; un feulement terrible se fit entendre; la pièce fut envahie par la Présence de l' Esprit Totem
Hiram poussa un hurlement
- qui es tu vraiement
- Je suis le Gardien Secret dit le pélerin blanc et mon pouvoir est celui du fils ;je suis celui qui montre le chemin ; et j'anonce Celui qui doit Venir . Je connais le seniter qui mène au Fulgurant qui est un elohim comme moi; je suis le messager de l'Autre voix/voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epiphanie.forumactif.org
La rumeur fantôme



Messages : 9
Date d'inscription : 24/09/2008

MessageSujet: Re: Loven ha Elyon   Ven 17 Oct - 14:25



centaurée ... la fleur du chaos


certains auront la "chance" de la sentir d'ici peu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 1214
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 44
Localisation : Proxima du centaure

MessageSujet: Re: Loven ha Elyon   Ven 17 Oct - 14:42

Récit...

- Votre excellence, le maestro de la principauté de nacre est la
- Je le recevrai pour une audience privée dans mon laboratoire
-bien maestra

La silhouette replette du maestro entra dans le boudoir privée; la maestra ferma doucement la porte et apposa son opacité
- les petits voyeurs dit elle songeant aux aprentis; ils me reluquent du matin au soir
un silence se fit; le maestro plaqua sa rousse compagne contre le mur et entreprit de la déshabiller sauvagement en mordant son corps
- tu crois qu'ils soupçonnent quelque chose Edward ?
- Entre 2 coups de butoir, le maestro répondit
- je ne sais pas Izabella, et après tout qu'importe; nous oeuvrons au rapprochement de nos principautés
- sans doute dit -elle; tu es l'un des meilleurs amants du macrocosme
- le maestro tomba à genous; il caressa les pieds menus et peints à l'orichalque de sa comparse avec une délectation infinie
- ton corps sera mon seul objet d'adoration; je passerai ma vie à étudier ses meandres et ses coubes sublimes
- la jeune femme saisit une badine dorée
- tu es certain d'être de la lignée du singe; selon certains attributs je dirais plutot que tu es un ane
- oh oui c'est ça ma reine, fouette moi et tu pourras juger toi même de l'intensité de mon contentement

Dans le palais de grise arcane, nul bruit ne venait troubler la quiétude des jeunes étudiants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epiphanie.forumactif.org
Admin
Admin
avatar

Messages : 1214
Date d'inscription : 13/09/2008
Age : 44
Localisation : Proxima du centaure

MessageSujet: Re: Loven ha Elyon   Ven 17 Oct - 16:54

Récit...

Le sombre monarque marche dans un long corridor du palais noir en compagnie du Mirmidon engoncé dans une armure d'argent liquide
- Votre magesté, tout ce passe selon vos commandements
- N'oulie pas ce que tu me dois dit l'empereur d'une voix ou sourdait quelque menace ; es tu avec moi ?
- oui votre magesté, jusqu'à la fin s'il le faut; l'alliance est toujours vivace
et après un silence il demanda:
- il parait que vous allez à la réception des mages gris; dans quel but
- je veux revoir de vieux amis et de vieux ennemis dit le monarque; et surtout j'ai un présent pour tous
- et quel est -il votre Altesse ?
- juste la Guerre, juste la guerre ...
Les deux conjurés partirent d'un grand rire aux echos déments
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://epiphanie.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loven ha Elyon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Loven ha Elyon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nominations paroissiales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epiphanie :: Epiphanie :: Le Macrocosme-
Sauter vers: