Epiphanie

forum de la communauté des joueurs du jdra epiphanie
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Karawn Sidhre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: lo   Lun 3 Fév - 16:08

Je passais les portes de Gaer Dur. 3 seigneurs des collines etaient la devant moi. Montés sur leurs chevaux, ils portaient des capes d'etoffes et de fourrures. Ils semblaient gras et fats.

Vous m'avez fait demander? dis je.

Oui. Nous en avons assez de tes manigances. Si nous te livrons a Cassius il se montrera plus clement.

Je pense que vous vous trompez. Mais soit, je vous suivrais.

Alors l'un deux fit un geste et des hommes qui les accompagnaient s'approcherent de moi des chaines a la main. Un des rangers qui etait la s'ecria

vous n'allez pas l'enchainer bande de chien!

laisse les faire. je ne crains pas les chaines, ni celles de Cassius, ni celles de nos freres.

Je regardais sans ciller ces hommes tandis que leurs hommes me passait les chaines. Et nous nous mimes en route. Je marchais d'un bon pas, plus vite que les soldats, presque plus vite que les chevaux lourds de ces gros hommes.

tu marches vers ta perte d'un bon pas Karawn! me dit un des seigneurs, un gros blond a la coupe au bol que les autres appelait Kerwin.

Je n'ai pas peur de Cassius. J'ai deja ete dans sa prison et j'en suis sorti. Mais vous vous n'avez pas peur?

Peur? dit un autre au nez de cochon qui s'appellait Aldebert. Peur de quoi? peur de toi? tu es enchainé!

oh tu sais tes chaines... contractant tous mes muscles je senti les maillons du coté de mon bras d'adamante se briser. les chaines exploserent dans un cliquettement de tonnere. Non je parlais plutot de Cassius.

Avalant la salive qui entravait sa gorge, le dernier seigneur qui s'appelait Robert me dit, Cassius est un civilisé. Il tiendra ses promesses.

vous croyez?... dis je avec amusement.

Dans les rues de Boldhome les gens nous voyait passer. Je sentais l'hesitation en eux. Peut etre qu'enfin les entraves de Cassius se liberait un peu. Je ne pouvais pas leurs en vouloir. Devant le palais. Cassius me regarda arriver.

Tiens, te revoila! Tu m'as fossé compagnie la derniere fois. Cette fois cela ne sera pas si simple. Tu va souffrir mais tu vas aussi mourir. Pour que tous comprennent ce qu'il advient a ceux qui vont contre mon pouvoir.

Cassius, tu fais fausse route. Aujourd'hui c'est moi, mais demain un autre se dressera contre toi! Meme toi tu ne peux pas aller contre le courant de la nature. Tu ne soumettra jamais la passe! tu ne soumettra jamais les orlanthi. Et c'est pour ca que je me dresse devant toi sans peur!

Cassius grimaca. Emmenez le!

Alors des gardes s'approcherent de moi, sans trop s'approcher tout de meme. Je vous suis dis je aux gardes.

j'entendis derriere moi les trois seigneurs rirent. Robert dit a Cassius nous t'avons livré Karawn le rebelle. J'espere que tu nous laisserais plus en paix. A vrai dire, nous meritons bien une part de la prime!

Venez avec moi chercher votre recompense.

Lorsque la porte se referma sur moi je sus que les choses ne se passerait pas aussi facilement que la derniere fois. Au matin, Cassius vint me voir.
Tu vas rester ici une semaine, ensuite tu mourras devant tout le monde. Profite bien de cette semaine.

Alors des tortionnaires de Cassius rentrerent dans la piece. Il ne me restait qu'une semaine mais je savais que le souffle de la liberté avait ete relaché dans la passe et plus rien ne le calmerait. Je savais que Ravn ne cesserait pas de briller. Les coups commencerent a pleuvoir, plus violent que la derniere fois. Ils brisserent mes os, eclaterent mes chairs, avant de me soigner pour recommencer a nouveau. j'oubliais bientot ce que mon corps subissait. Bientot des larmes coulerent de mes yeux, non pas des larmes de tristesses mais des larmes de bonheur. Oui malgré les sevices, je sentais le souffle de la liberté emplir cette prison. Je sentais le regard de Ravn sur moi. Je fus bientot recouvert de glace eternelle et d'adamante. J'entendais les coups des tortionnaires sur cette enveloppe inviolable. Bien que refugié dans la citadelle de mon esprit je parvenais a present a ressentir legerement ce qui se passait autour de moi.

J'entendis d'abord un chant. Puis un bruit de pas. La voix etait claire. douce. Storiwr...

Je vis le cheval vert s'approcher calmement de moi.

Je viens te chercher Karawn.

ah oui Storiwr? qui te l'a demandé?

les gens voyons. je te l'ai dit je suis le souffle des legendes, je suis ce qui se raconte au coin du feu. Les gens te regrettent, les gens ont besoin de toi. Il est temps que tu sortes de ta reclusion. Montre a tous que l'espoir n'est pas mort. Je ne serai pas loin de toi quand tu reviendras a toi. Nous partirons ensemble. Maintenant ouvre les yeux.

Alors mon corps retrouva son aspect lorsque mon esprit revint dedans. De ma main d'adamante j'arretais le manche de la hache qui s'abatait sur moi. Je sentais le bourreau presser dessus de toutes ses forces. Empli d'une fureur hivernale je puissais au fond de moi et me relevait brisant par la meme le manche de la hache. En face de moi le bourreau semblait immense. Dans un mouvement je lui assenais un coup de poing au menton, il s'ecroula de tout son long comme un arbre deracinné. Alors la foule hurla. Je me retournais vers eux. Presque nu, une troisieme renaissance! levant le poing j'emis vers le ciel une bourrasque glacée qui scintilla dans le soleil de midi.

Rien ne peut nous arreter, rien ne peut nous soumettre! dis je

Alors Storiwr dans un hennissement tonitruant arriva des eclairs jaillissant de ses sabots. Je sautais sur lui sans qu'il s'arrete et nous partir vers le ciel et Gaer Dur.

La foule poussa un cri. Les legionnaires abasourdis ne tarderent pas repousser les citadins. Je vis un peu plus loin les tetes des 3 seigneurs plantées sur des pals, la recompense de Cassius avait du les surprendre si on en croyait leur regard figé dans la mort.
Sur le dos de Storiwr ne nous mirent pas longtemps a arriver a Gaer Dur. Une autre bataille allait pouvoir commencer. Et Cassius en serait la premiere victime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Karawn Sidhre   Dim 9 Fév - 3:10

Etrange fait du calendrier, Aeleen et moi etions nés le meme jour. Nous decidions d'organiser une grande fete a Gaer Dur. Comme un premice a la reconciliation de la passe, tous nos amis furent invités. On ne tarda pas a voir l'harmoniste et Thamar parler avec Oisin et Fazur. Et puis bientot mes parents arriverent. Mon pere plein d'entrain en ce jour, s'avanca vers nous, et s'ecria "Ou est ma magnifique fille! que je puisse l'embrasser!" Il arriva devant Aeleen qu'il embrassa de tout son coeur. Aeleen parut surpris. Oui nous etions des gens simples, bruyants, heureux. Ma mere plus discrete me regarda longtemps, inspecta mes blessures. "tu as besoin de te mettre dans un tel etat?" puis elle m'etreigna. Elle regarda Aeleen avec beaucoup d'amour aussi mais ne dit rien. Je vis plusieurs amis du village venus pour l'occasion. J'eu droit a des accolades et des tapes dans le dos. Et puis derriere je vis ma soeur la mine triste. "Eh bien Arwena que t'arrives t'il? je ne vois pas Beort." alors sa mine se rembruni encore un peu plus. "il a ete fait prisonnier Karawn...".
"Comment? pourquoi n'es tu pas venu me voir plus tot?"
"je ne voulais pas t'embeter tu es tellement pris..."
"Tu es ma soeur, Beort mon beau frere. Je ne le laisserais pas en prison. Sitot la fete fini, j'irai le chercher! il ne sera pas dit qu'un Sidhre aura ete laissé par les siens."
Alors son visage s'eclaira un peu.


Nous nous retrouvions dans la grande halle d'adamante de la cité. les sourires et les chants etaient de mise. les rangers et tous nos amis etaient la. Alors entre les boissons et les plats commenca le deluge de presents qui devaient nous assaillir.

Mon fils! dit alors mon pere quelque peu alcoolisé, j'ai appris que tu avais perdu ton armure dans les prisons de Cassius! Moi ainsi que tous tes peres, nous t'avons confectionné une armure digne de ton rang. Alors mon pere retira les tissus qui cachaient le lourd paquet qu'il avait porté sur son dos. "Regarde cette armure, chaque piece est un cadeau de tous ceux de ta lignée a commencer par Balor lui meme!" L'armure etaient magnifique. La cuirasse puissante et legere avait ete gravé a l'eau lourde. le casque splendide ressemblait a une tete de cheval, deux grandes paires d'ailes avaient ete gravé l'une sur l'autre. deux grandes ailes d'aigles des neiges et par dessus plus petites deux ailes de corbeau. L'armure etait un etrange assortiment de pieces d'armures venant de tous les ages mais savament assemblées. Elle braillait d'un eclat presque blanc. En l'enfilant je sentis le pouvoir de Balor mais aussi le souffle leger de Valind... Oui tous mes peres avaient participé a la creation de cette cuirasse.

Oisin portait a grande peine une longue lance. "Karawn cette arme est pour toi! une arme que seul toi pourra soulever. Une lance d'adamante pure qui ne te quittera jamais. Rappelle toi le conte de corbeau cruel et Culain... le manche habrite Culain le chien fidele et la lame est la nouvelle demeure de Corbeau Cruel. Il faut une arme exceptionnelle pour un seigneur d'exception. je sais que tu en feras bon usage mon ami."

Boyd m'offrit une hache "Karawn mon frere, j'ai cru comprendre que tu avais perdu ta hache. Eh bien voici une hache forgée dans la grande forge des heros. Elle n'est habité par aucun esprit pour que cette arme ne vive que pour toi. Elle deviendra une extension de ton corps. N'abandonne jamais la lutte."

Vint alors le moment ou tout les regards se tournerent vers Aeleen. Alors la salle se tut. Aeleen prit ma main et la posa sur son ventre. "Karawn mon roi, je t'offre un cadeau sans prix". Alors mes doutes devinrent des certitudes et je crois que j'ai pleuré. Et l'espace d'un instinct nos ames vecurent a l'unissons, tous les trois. Je sentis une chaleur maternelle nous envahir. je tournais la tete et je vis ma mere qui pleurait elle aussi. "En souvenir de Dana..." me dit elle. et toute cette chaleur alla se nicher au sein d'Aeleen. Notre enfant serait beni par Shalanna Arroy. Dans cette apotheose formidable, je regardais Aeleen avec les yeux de l'amour. Je soufflais un peu de mon flegme, et je dessinais la rune d'Aeleen. "Ma deesse, car oui dorenavant tu es une deesse, tu dois avoir une rune. Laisse moi la forger pour toi." je dessinais la rune de l'adamante, la rune de l'espoir et la rune de la fidelité. " ma deesse voici ta rune, la rune de l'adamante car tu es bien la deesse de l'adamante. je crée  la rune de l'espoir pour toi! car tu es cet espoir, cet eclat acier qui anime le coeur des orlanthi meme dans les tenebres, la fidelité car comme l'adamante jamais tu ne te derobe, tu es forte et fiere." Alors la rune d'Aeleen la penetra au coeur.

La fete dura longtemps et nous bumes beaucoup. nous avons rit et nous avons chanté comme si la guerre etait loin de nous, nous avons juré et crié sous le regard des dieux ou comme un etrange reflet de ces dieux, mais nous ne sommes que des hommes! Que la vie etait belle, quand la guerre etait loin. Ma famille, mes amis, tous ici, oubliant qu'ils etaient lunards, orlanthis, chaotique ou esprit. Storiwr chanta jusqu'a la nuit accompagné de la splendide femme qui accompagnait un simple legionnaire, que tous firent mine de ne pas reconnaitre. Et enfin quand il fut l'heure de se coucher, c'est dans le bonheur que nous avons regagnés nos chambres.

J'etais sur le balcon. Oui Aeleen que je venais d'aller chercher, m'etait aussitot reprise. Mais elle etait dorenavant une deesse, quoi de mieux pour lui offrir une vie eternelle. Je regardais Ravn mon etoile. J'avais dessiné sa rune dans l'air. La vallée en bas s'etendait silencieuse. Cette rune... n'allait pas. Alors un petit souffle leger chassa ces runes. Je sentis ce corps chaud semblable a aucun, je sentis sa petite main se glisser dans la mienne. Je sentis son flegme parcourir mon bras et se meler au miens. Elle dessina ma rune. La rune de Ravn etait adamante et fidelité. Aeleen rajouta au milieu la rune du courage. une rune unique. Ma rune. Elle se colla contre mon epaule. Comme a l'epoque ou elle etait encore un esprit nos flegmes se melerent dans une communion formidable.

Nos runes si semblables... pour ainsi dire les memes. deux coeurs, une ame. la lune etait moiré. Oui le changement etait en marche. Mais tout ne serait pas que destruction et mort. Il y aura de la vie il y aura de l'espoir.

Je suis la haut sur la montagne
j'ai entendu resonner le coeur de la terre.
j'ai vu les forets blanches et petrifiées
et j'ai vu les hommes courir en bas.
j'ai vu le chagrin, j'ai vu la haine
mais ces sentiments la ne monte pas si haut.
je descend de la montagne pour parler du courage
pour faire oublier la mort et le sang.
l'espoir est dans la terre
l'espoir est dans les coeurs
et rien ne peut aller contre.
loin sont les forets petrifiées
loin est la tristesse glacée des cimes
ici nous sommes sur le royaume des hommes
et nous forgeons notre destiné!
et quand j'en aurai fait assez que j'aurai gagné ma place
dans les legendes ou pret de mon amante
alors seulement l'espoir brillera haut dans le ciel
et avec lui la lune noire et le soleil et les nuages grondants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Karawn Sidhre   Mar 11 Fév - 22:54

https://www.youtube.com/watch?v=FVBT4GmslsQ

Le loup bientot devorera les astres
et le ciel sera vide pret a accueillir
une nouvelle lune apres le desastre
de cette guerre qui ne veut pas finir.

du nord au sud et pour l'eternité
le loup restera dans le coeur des civilisés
comme un symbole de terreur
comme la fois ou nous avons ete vainqueur

nous sommes tous des loups
nous les rangers de Karawn
nous sommes la meute invisible
nous sommes la venerie invincible

ennemi du peuple, serviteur du chaos
prends garde quand tu sors de l'ombre
nous sommes partout, nous voyons tout

tu ne sentiras que la peur, les yeux rouges de Wurmonoc,
tu sentiras la fleche dechirer ta substance
mais deja il sera trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Karawn Sidhre   Mer 12 Fév - 0:04

Depuis les montagnes j'ai vu l'ocean
il etincelait comme couvert de diamants
j'ai sentis les embruns porté par le vent hurlant
j'ai vu sa surface remuer sous le tonnerre triomphant.

Une vague s'est levé du sud,
elle porte l'ecume de l'espoir
j'ai vu une vague descendre du nord
avalanche amenant le renouveau.

j'ai vu ces vagues tout balayer sur leur passage
emporter avec elles tristesse et sombres presages
devaller comme des torrents sous les elements dechainés
pour se rejoindre, se dresser l'une contre l'autre et enfin s'unifier.

rien ne peut aller contre les forces de la nature
il en est de meme de nos voix qui s'elevent
rien n'arretera nos coeurs et nos corps qui s'elancent
au devant du danger, l'ame en paix, au nom de la liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Karawn Sidhre   Mer 12 Fév - 0:30

sens tu ce souffle qui t'emprunts
qui devient aussitot l'opium de tes matins.
sens tu ce parfum de cannelle et de vin,
si loin des odeurs de lait et de miel qu'affectionnent tant les citadins.
reconnais tu le prix qu'elle exige pour te serrer dans ses bras?
le prix du sacrifice, du sang, du courage accompagne ses pas.
nulle reine n'est plus belle et nul or n'est plus fin
aucune pretresse d'Uleria n'a un coeur comme le siens.
mefie toi mon frere si tu gouttes a son parfum
tu ne pourras plus t'en passer tant tu le trouveras divin.
la vois tu danser entre les arbres, l'entends tu rire quand tu veux l'attraper
regarde cette amante gracile, mon frere, elle est insaisissable, elle s'appelle liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Karawn Sidhre   Sam 15 Fév - 13:04

nous ne nous battons pas seulement pour nous,
nous nous battons aussi pour eux tous,
ceux qui ne peuvent pas se defendre,
ceux qui ont peur, ceux qui sont dans le noir!
apportons leurs la lumiere et l'espoir!
montrons à la mort qu'elle n'est pas toute puissante,
montrons au monde qui nous sommes!
des héros intrepides, affaiblis, diminués
mais toujours vivants.
nous sommes ce que nous sommes mon frere,
des coeurs grondants, irrigués par la liberté
l'espoir et l'amour!
Alors relevons nous et battons nous!
il veulent nos tetes? faisons les leurs payer tres chers!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Karawn Sidhre   Dim 16 Fév - 2:59

Mes freres j'ai une grande nouvelle. Et si demain, nous nous battions non pas pour survivre, non pas pour triompher mais pour installer un grand royaume. Un grand royaume qui ira des montagnes de la verité aux confins d'Esrolia, de pays d'Heort aux murailles de Pyropolis! Oui, nous sommes tous freres, nous n'adorons pas les memes dieux, nous ne croyons pas aux memes choses mais nous avons le meme sang! Nous avons ete appelé orlanthi par des cartographes trop faineants pour se pencher sur nos croyances et nos peuples. Aujourd'hui, une chose nous unis, ce gout de la liberté, et si nous nous rebaptisions "brawdoryddid" dans l'ancienne langue, Braudori aujourd'hui, les freres de la liberté! Offrons a notre peuple sa veritable place, montrons a ces gens qui nous ont appelé barbares, que nous avons une culture, des chants et des epopées, des artistes, des sculpteurs, que nous aimons la farce et la caricature. Que nous sommes capable de comprendre les sciences tout comme eux. Nous avons longtemps ete les enfants turbulents de glorantha, devenons un peu plus que ca! Gagnons notre royaume, ensemble nous serons forts! Ce n'est pas moi Karawn, ni Tewenin le guide qui gagneront la guerre, c'est vous mes freres. Jamais aucun peuple n'a compté autant de heros, aucune civilisation n'a su s'elever comme la notre, partant de rien pour devenir un peuple de heros. Je vous ai vu vous entrainer et vous battre, aucun seigneur ne vous ecrasera sous sa botte, alors choisissons ensemble ce seigneur, une fois la guerre finie. En chacun de vous je vois un seigneur, un heros, un demi dieu, triomphons ensemble, construisons ensemble, pour notre avenir, pour notre peuple, le peuple qui si vous l'accepté s'appellera aujourd'hui les Braudori, les freres de la liberté, le grand peuple reuni, non pas sous la tutelle d'un dieu mais sous la tutelle d'un principe. Faisons de notre peuple un peuple d'ouverture et de metissage, un pays aux frontieres ouvertes mais bien definies. Ne nous renions pas, devenons meilleurs, nous sommes divisés, reunissons nous, peu importe que nous prions la glace ou le feu, l'orage ou la nature. Nous sommes de grands coeurs, ne succombons pas, ni a la cruauté ni a la morbidité. pour les orlanthi, pour les braudori, pour la force et le courage, pour notre avenir, que le temps des tenebres ne revienne pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Karawn Sidhre   Lun 17 Fév - 14:32

Depuis de nombreux jours, je parlais a Boyd des batailles a venir. Boyd avait trouvé grace a l'aide des mostali rangers a fabriquer un grand nombre d'armes d'adamante sans pour autant insuffler un esprit de la forge a chaque fois. Les mostali ne croyants pas aux esprits de la forge n'avaient pas besoin d'un tel rituel et fabriquait l'adamante par des procédés purement alchimiques. Tous les guerriers de notre armée ne serait pas armés d'adamante mais il y en aurait suffisament pour faire croire a une armée d'adamante pure. Apres tout sa nature profonde echappait a l'empire rouge. et pourtant...

Boyd crois tu qu'il serait possible de forger des armes d'une puissance incroyable...

Quel genre d'armes Karawn? rien n'est plus solide que l'adamante.

Je sais mais pourtant... j'ai l'impression que le sort, ou les dieux, appelle ca comme tu veux, mais quelque chose nous jouera des tours. Les incursions des dieux dans notre monde se font de plus en plus courantes. Belintar et Kajabor, l'autre jour...

je ne sais pas si il est possible de faire quelque chose... nous avons concentré un savoir incroyable dans nos arts de la forge, different de celui des nains, mais pas moins puissant reflechissons. Quels genres d'effets recherches tu? c'est par la qu'il faut commencer.

je voudrais pouvoir tuer des dieux...

Oh la Karawn. Fait tout de suis demi tour! d'abord tu ne peux pas dire ca, et ensuite tu sais qui tue les dieux, tu sais ce que cela entraine, ou tu es assez intelligent pour le comprendre. Si tu pars dans cette direction, je te le dis tout net, tu fais fausse route et aussi fort sois tu, tu ne seras jamais assez fort.

et pourtant...

et pourtant oui nous avons appris a maitriser une partie du pouvoir des runes. ce qui ne veut pas dire qu'il faut devenir fou, qu'il faut faire comme les erudits de l'ambigu.

tu as raison... peut etre serait il possible de faire des fleches non plus briseuses mais changeuses de runes...

voila quelque chose de plus raisonnable, de moins dangeureux, quelque chose a ta portée.

alors Boyd prit une fleche, arracha un de mes cheveux qu'il accrocha autour de la fleche. J'humectais ma fleche d'un peu de flegme. le cheveu brilla un instant puis rayonna d'une lumiere bleue.

Karawn choisi bien ta rune... lorsque tu tireras il sera trop tard. n'oublie pas, certaines choses ne peuvent etre changé, chaque cause a sa consequence. n'espere pas changer le neant, il ne possede pas de rune. tu n'auras pas la guerre sans la destruction, tu n'auras pas la paix sans le sacrifice, tu n'auras pas le changement sans le neant...

Je sais... attends... j'ai une idée.

je faisais courir le flegme jusqu'au bout de la fleche et la en face je dessinais la rune du feu. Alors la fleche s'enflamma. je dessinais dans la foulé la rune de la glace, la fleche se mit a degager un froid polaire...

Et si nous dessinions une rune pour rajouter une lettre au nom des dieux? qu'en dis tu? un veritable changement. pourquoi pas la rune de l'homme?

Karawn, tu trouves les dieux si differents des humains? tu es toi meme marié a une deesse...

Ah! quelle rune choisir...

ce choix t'appartiens. En tout cas nous allons apprendre aux rangers ce tour de fleche shamanique. Il surprendra a coup sur!

Boyd, si je ne trouve pas cette rune, j'en forgerais une!

soit mon ami, mais ne perd pas de vue, que ce que tu fais aux dieux, tu te le fais a toi et a ta compagne. Les dieux ne te veulent pas de mal, ils sont necessaires, ils sont le refuge de ceux qui n'ont plus rien, de ceux qui ont peur. N'es tu pas toi meme un peu tout ca a echelle humaine?

je ne suis pas un dieu Boyd!

je le sais et loin de la et pourtant tu as epousé une deesse. tu incarnes une alternative aux dieux. une alternative, pas un contraire. N'oublie qui t'as donné le pouvoir? Valind, apres des siecles de reflection aurait il fini par s'engager dans cette guerre en t'envoyant? Pense a tout cela, encore une fois les dieux ne sont pas nos ennemis. Le chaos dans ce qu'il a de plus abject, de plus fou, le voila notre ennemi.

Alors je sais quelle rune forger!

dans la lueur rougeoyante de la forge d'adamante, mon flegme bleu rayonnait.

voici la premiere rune, le regret! car avoir le courage d'avouer qu'on regrette ce que l'on a fait est sans doute la plus grand preuve de courage. Assumer ses erreurs tres bien mais reconnaitre qu'en plus on a eu tord voila la preuve que les fils d'orlanth auront grandi. voici la deuxieme rune, le pardon. les rancoeurs nourriront un changement funestes, le pardon sincere entrainera un authentique changement. la guerre, la mort font parti de la vie, mais il y a trop longtemps que le monde n'a pas fait un pas vers le pardon. je regroupe ces deux runes en une seule. Que par cette rune, les rancoeurs et le chagrin soit chassé. il y aura de la destruction, il y aura la mort, mais que ce renouveau soit authentique, que l'avenir de refasse pas les memes erreurs que nous, que le regne des dieux blancs puissent debuter sous les meilleurs auspices.

Je regardais la fleche portant cette rune.

Il est temps que la grande famille des dieux se retrouvent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Karawn Sidhre   Mar 18 Fév - 1:21

voila plusieurs nuits que mes reves viennent sur un vent de tristesse... "les dieux doivent repartir..." et si Aeleen devait repartir?... Au fond de moi je le sais depuis le jour ou elle est devenu une déesse. Nous ne faisons plus partit du meme univers. Il y a tant a faire ici... Je ne peux pas me derober a ma famille mais je ne peux pas me derober a mon peuple. Ce choix sera sans doute le choix le plus dur qu'il me sera donné de faire et je ferais tout pour ne pas avoir a le faire... a une autre epoque nous aurions pu vivre ensemble a l'epoque ou les dieux et les hommes marchaient cote a cote... aujourd'hui, les choses sont differentes... Deja le chagrin m'assaille. Si seulement je pouvais tomber au combat lors de cette bataille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Karawn Sidhre   Mar 18 Fév - 12:05

https://www.youtube.com/watch?v=QmMhlygq0dg

quand le vent souffle on peut entendre venant des montagnes ce sinistre chant de guerre annonçant les batailles a venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Karawn Sidhre   Mer 19 Fév - 11:59

Message aux généraux lunards de la passe.

Vous êtes des combattants de valeur, vous êtes des officiers nobles et de fin stratèges. Vous faites votre devoir mais ce devoir est il vraiment de défendre un empire corrompu, offert en pâture au chaos par les 6 sœurs? Nous vous offrons la possibilité de rejoindre les votre en peloria, sain et sauf. savez vous ce qui se passe en Peloria? le peuple, votre peuple, se soulève au nom de Laudril, et qui croyez vous que l'empire envoie pour mater les rebelles? pas l'armée reguliere vous êtes tous ici, elles envoient le chaos tuer vos mères et vos sœurs. nous ne voulons pas ça pour vous. chaque officier qui se présentera à grise murailles a gaer dur à sommrt des neiges ou à tout campement orlanthi sera épargné. après... eh bien après ce sera la guerre et si nous prions pour qu'il n'y ait pas de cruaute,.soyez assuré qu'il n'y aura aucune pitié.
Tewenin d' Heort seigneur de grise murailles, guide des orlanthi, Karawn Sidhr, seigneur de l'adamante, gardien des montagnes, Général Oisin Iolar, grand Marshall, Boyd Gaer, seigneur de la forge, gouverneur de sommet des neiges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Karawn Sidhre   Mer 19 Fév - 22:58

Nous avons l'avantage du terrain, le combat ultime se passera chez nous. Profitons en! Emmenons Cassius, emmenons les 7 bannieres la ou nous le voulons, la ou ces immenses armées ne pourront pas manœuvrer. Je connais un endroit dans la passe. Un goulet d'etranglement qui debouche sur les marais. Cet endroit serait parfait. Nous ferons face, ils ne pourront pas passer en masse et une fois deployé ils embourberont leurs montures. Nos archers, bien meilleurs, pourront les attaques par le haut et aussi pendant qu'ils sortiront de la boue. Il faudra frapper fort, au coeur, la ou leur armée est la plus puissante, des lors, ils perdront espoir. Les rangers peuvent apporter protection et soutien mais ils ne sont en rien equipé pour faire face a l'infanterie lourde et a la cavalerie, ils devront agir en tirailleurs et rester mobile. En revanche les tonnerres de grises murailles et les lanciers d'Oisin seront le gros de l'infanterie, ils sont bien protégés et les lanciers d'Oisin peuvent tout a fait stopper une charge avec leurs grandes piques. Ils seront le noyau dur autour duquel tout doit se deplacer. les cavaliers legers de sommet des neiges pourront harceler les flans des armées. En revanche nous n'avons que peu de cavalerie lourde. Il n'y a guerre que les chevaliers fidele a Tewenin qui seront capable de mener un assaut de cavalerie lourde et il ne sont qu'une poignée 80 tout au plus. Nous aurons l'avantage de la hauteur si nous parvenons a les amener dans cet endroit. Encore faut il parvenir a les amener la. Une provocation en bonne et due forme serait encore le meilleur moyen de les faire venir ici. Mais pour gagner la bataille, nous devons etre mouvant comme le sol d'un marais et frapper des que possible au coeur de l'armée adverse, briser son point fort, pour briser son esprit. Nous y laisserons peut etre la vie, mais que cette bataille promet d'etre belle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Karawn Sidhre   Sam 22 Fév - 13:12

le temps des batailles est proche. Difficile de dire qui reviendra, meme si la toile d'arachnée solara est visible, elle peut changer subitement.

dans la penombre de la maison de Septime, mes yeux luisaient comme un feu de glace.

Allons Karawn. Vous etes quelques uns a detenir suffisament de pouvoir pour faire trembler les heros des anciens temps.

Tu as raison... Mais quand meme. D'ici a ce qu'Eurmal viennent jouer les troubles fetes.

c'est son role et tu le sais.

Oui je le sais. Mais Acos fait parti des dieux que je prie et je ne crois pas qu'Acos et Eurmal fassent bon menage.

Septime me sourit. De ce sourire qu'il avait parfois, qui me remettait a ma place, qui semblait dire, "mon pauvre, que comprends tu vraiment des dieux". J'oubliais que j'avais un dieu en face de moi, n'il n'etait ni meilleur ni moins bon, c'etait un dieu et par la meme il avait une comprehension differente de la mienne, de la meme facon qu'un non initié ne pouvait voir le monde comme je le voyais.

Tu sais, avant de partir a la guerre il est de coutume de faire des présents. au cas ou on ne reviendrait pas. les jours a venir promettent d'etre epuisant mais je vais te faire un dernier cadeau mon ami. dis -je alors a Septime.

Concentrant toute ma volonté et mon pouvoir vers lui, je fis apparaitre sa rune.

Aucun pere ne devrait avoir peur de ses enfants. la peur et l'amour font partie de la vie, toi tu n'as que trop detesté ton enfant. Laisse moi t'aider, laisse moi t'offrir autre chose, un autre vie.

Tu m'as deja offert un foyer

Alors laisse moi te donner la chance d'avoir une vraie famille, comme j'en ai eu. La magie des runes ne doit pas etre un moyen de prendre et de servir ses propres desseins, la magie des runes doit etre a l'image de celle du createur, un don, un cadeau, desinteressé. Je ne veux pas que la couleur rouge soit maudite a jamais. Tu es un dieu et tu le seras toujours rien ne peut aller contre. Mais le soleil se leve lorsque la nuit se finit, tu as repoussé le role qui t'avait ete imposé, tu es devenu un symbole d'espoir et de renouveau. Pas le renouveau bruyant que nous sommes, juste le renouveau d'un matin, d'une nouvelle journée, d'un soleil qui se leve, prometteur et protecteur. Devient ce soleil de l'aube, le soleil rouge. Trop souvent le rouge a ete la couleur du sang versé mais fait en sorte que le rouge deviennent le sang de la vie qui bat au coeur de chacun.

Alors je saisi la rune de la lune qui palpitait en son coeur. Je pouvais son coeur battre. A ce moment la je pouvais presque sentir mon coeur battre, et celui de toutes les soeurs et celui de l'astre lunaire. Je sentais que toutes les forces en presence voulaient lutter contre ce que j'allais faire. Mais tout a coup, en entrevoyant la vie qu'allait pouvoir mener mon ami, je me senti envahi d'une force incroyable, une chaleur douce au milieu de la froideur et du sang, de la souillure et de la tristesse. Cette chaleur venait du sol, j'entendis une douce voix m'inciter a continuer. Alors je saisi cette rune de la lune. je l'ai tourné a l'horizontale et j'ai separé le trait du milieu en deux, les poussant vers les bords. La rune finale etait un etange melange entre la rune du soleil et celle de la nuit. j'y versais tout mon energie, je chancellais mais j'ai soudain senti cette force venant du sol me soutenir, verser sa propre energie dans la rune que je venais de creer. Alors Septime se mit tout a coup a briller, et le soleil se leva, dispersant la nuit de ses rayons rouges, rouges de vie.

Voila tu n'auras plus a avoir peur de ton enfant mon ami. Tu n'auras plus a craindre Sheng, vous voila parents. Je sais qu'au fond de toi tu es bienveillant, garde cette vie d'homme, reste a Gaer dur autant que tu veux, je crois qu'a présent tu es moins lié a la lune.

C'est avec la brillance du soleil dans les yeux que je choisis de m'ecrouler, vide d'energie.

J'entendis a la limite de ma conscience, Septime et cette voix douce parler.

Pourquoi fait il ca? qu'est ce qui pousse les orlanthis au sacrifice...

Septime, ce ne sont pas les orlanthis qui on fait ca, c'est ton ami. Ce n'est ni un guerrier, ni un seigneur, dans son coeur. Karawn reste un montagnard, un eleveur, quelqu'un qui a grandi dans l'amour et le respect de l'autre. La violence fait parti de son monde mais au fond, il la deteste. Son parcours l'a mené a comprendre la futilité d'une vie d'homme, il est mort deux fois, il sait que son epouse, que leur enfant, vivront bien longtemps apres lui. Il t'offre de vivre apres lui. Mais il s'epuise, ce grand pouvoir, remodeler les runes, puisent en lui trop profond.

Oui, je le crains aussi. Il est temps que la grande bataille arrive, quel qu’en soit l'issue, lui et les siens ont bien merité du repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Karawn Sidhre   Lun 24 Fév - 23:21

Nous sommes nombreux et pourtant nous ne sommes rien face aux armées qui nous font face. Mais n'oubliez pas mes freres, jamais aucun peuple ne s'est dressé comme nous le faisons, jamais aucun peuple n'a compté autant de héros. N'ayez pas peur de la mort car tous vous avez deja merité votre place dans les grandes halles d'argent. Vous avez tous merité de porter l'adamante. la puissance ne se cache pas dans le nombre, elle se cache dans le coeur des heros pres a defendre leurs foyers, leurs familles. Ceux qui feront le sacrifice ultime ne se sacrifie pas pour rien, ils se sacrifient pour le renouveau, pour la liberté.

armée des tempetes

20 grands pretres du pantheon des tempetes ( valeur 25) - 500

250 rangers (valeur 20) - 5000
80 chevaliers d'Heort (valeur 20) - 1600

300 gardiens de Valind (valeur 15) - 4500
150 tonnerres (valeur 15) - 2250
150 épées d'Humakt (valeur 15) - 2250

100 guerriers aigles (valeur 10) - 1000
500 cavaliers des neiges (valeur 5) - 2500

6000 guerriers tempetes (valeur 5) - 30 000
2000 archers tempetes (valeur 5) - 10 000
6000 lances de la passe (valeur 5) - 30 000
2000 boucliers de la passe (valeur 5) - 10 000

40 balistes dragons (valeur 5) - 200
40 catapultes tonnerre (valeur 5) - 200

Rois et seigneurs, sortez vos tresors, levez vos bannieres! que nos voix resonnent comme le tonnerre, faisons trembler le coeur de Glorantha comme jamais! Une armée d'adamante se dresse aujourd'hui, plus puissante que jamais! Frappez vos boucliers, levez vos bannieres, enflammez vos fleches et faites chanter l'acier! Aujourd'hui, l'Histoire sera notre seule juge, nous ne nous rendrons pas, laissons nous aller a la furie de la bataille, l'heure de la pitié, l'heure du pardon, sont passés, il ne reste plus que le temps du sang et de la rage. Montrons leurs pourquoi leurs anciens avaient peur de nous, detruisons tous, nous reconstruirons plus tard. Pour la passe, pour notre peuple enfin reuni, pour la liberté! Par le blizzard cette bataille sera peut etre la derniere, alors faisons en sorte qu'elle soit belle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Karawn Sidhre   Mar 25 Fév - 14:15

Pour parvenir a l'armée de Cassius, les troupes fraiches devront forcement descendre la passe. Organiser un passage via des portails ou via des lunes volantes serait tres compliqués mais possible. Il n'empeche que le nombre d'unités en renfort serait inferieur au nombre d'unités se deplacant en marche. Il reste la possibilité d'utiliser le reseau fluvial. L'acheminement de troupe par les airs peut etre compliqués par des vents violents. les deplacements terrestres et fluviaux sont facilement previsible notamment a cause du nombres de ces unités. Il ne sera pas compliqué de ralentir leur progression et de les faire parvenir fatiguées sur le lieu de l'affrontement. Ainsi la reserve lunard serait deja entamé moralement et physiquement.

De notre coté il faut le plus possible essayer de se deplacer discretement. Le coeur de l'armée ne peut pas se deplacer discretement en revanche les unités speciales peuvent sans mal se deplacer par petit groupe de 25 ou 50. Pourquoi ne pas se faire passer pour des adorateurs de bellit? et cacher armes et armures sur des chariots de foin. Toute initiative de deplacement discret est la bienvenue. Pas de doutes que lorsque l'ennemi verra les forces allignées devant lui, il sera impressionné car il n'avait pas estimé nos forces a ce nombre. Ce n'est pas une escarmouche que nous livrons cette fois, les effets de surprises ne peuvent pas etre de meme nature. Il serait bon aussi de ne pas cacher les armes d'adamantes dans les regiments afin que les espions puissent ramener a leurs chefs que nous sommes lourdement armés.

nous avons perdu la derniere fois, mais le prix pour l'empire a ete eleve, les generaux le savent. Nous devons jouer au maximum cette carte. Nos incessantes attaques ont fendu l'edifice qu'est l'armée lunard. Si les troupes fraiches auront a priori un moral meilleur il ne faut pas sous estimé les defaillances des troupes en place qui peuvent jouer en notre faveur.

Nous devons frapper le plus fort possible les unités fraiches et puissantes afin de faire vaciller l'integralité de l'armée. Enfin nous ne devons pas nous laisser aller a une guerre statique, nous devons etre mobile, agile et plus rapide que leurs lourds regiments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Karawn Sidhre   Sam 1 Mar - 11:43

une playlist d'orlanthi voguant sur les ailes de la guerre.

https://www.youtube.com/watch?v=Leo1DTmspx4

https://www.youtube.com/watch?v=VVgSMuRsjNg

https://www.youtube.com/watch?v=D2hE4XO8rF4

https://www.youtube.com/watch?v=Pv3_UteA34c
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Karawn Sidhre   Dim 2 Mar - 2:40

https://www.youtube.com/watch?v=kn7vYpKxVfc

Apres tant d'années de guerre et de lutte, j'esperais la paix. La paix est la mais l'indifference l'a suivi. Je ne me demande pas pourquoi nous avons fait tout cela, nous l'avons fait parce que c'etait juste. Et jusqu'a bout nous avons ete juste.

Mais que j'aurai aimé trinquer et chanter avec mes amis, Tewenin, Oisin, Boyd, Septime, Thamar et Iskandre et tous les autres! Que j'aurai aimé voir notre enfant grandir a Gaer Dur en compagnie de celui de Septime et Lyre.

Le destin ne nous a pas epargné. Le monde repart neuf. Me voila dieu de l'inspiration, dernier sacrifice au peuple de Glorantha? non pas, c'est le dernier cadeau de Glorantha. Car quand l'inspiration devient le souvenir alors tous ceux la reprennent vie. Je suis aujourd'hui le chanteur celeste. Dans des souvenirs tangibles alors Tewenin et Fazur, Boyd, Oisin et la Reine Ira qui regnent tous les deux sur Esrolia, Lyre et Septime et meme Wackbot et Kajabor, tous sont la. Sheng tu avais raison, tout a une fin, tout sauf les souvenirs du chanteur celeste.

Partons dans la musique
Realignons les etoiles
les runes ont vue le jour
les runes ont ete brisé
les runes ont ete reforgé

notre temps est fini
nous aurons ete les derniers des heros.
la chandelle brule a nouveau
les loups ont regagnés les forets

le sang n'innonde plus la terre
et nous sommes libres de nous aimer.
Nous voulions l'espoir, nous voulions la paix
Nous voulions surtout la liberté.

La liberté vous l'avez,
les dieux ne vous dominent plus.
le neant n'est que le temps
et rien ne lui resiste
pas meme les legendes d'antan.

Mon frere aujourd'hui je nous reve
je nous revois lutter et saigner
je revois nos exploits et nos echecs
tant que les reves durs vous vivrez.

https://www.youtube.com/watch?v=gMIMv8JV3lE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Karawn Sidhre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Karawn Sidhre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epiphanie :: Général :: Runequest-
Sauter vers: