Epiphanie

forum de la communauté des joueurs du jdra epiphanie
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Mer 1 Oct - 19:23

Il ne faut cependant pas nier son chagrin Ambroise. Ce n'est pas une honte et meme dans les exploits il y a de la tristesse, meme dans les grandes victoires on pleurs ceux qui sont tombés.

Mais que peuvent valoir les mots face au chagrin d'une mere. Je crois cependant qu'ils ne vous ont point deshonnorés et qu'ils se sont sacrifiés en digne gascons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1847
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Mer 1 Oct - 21:04

Je me sens... etrangement heureuse.
pour mon peuple. car le Chemin a été revelé...
heureuse et fiere...
Pour ma Maison, la maison de Gascogne, et la lignée de Jerbiton.

heureuse, oui, et soulagée. car nous sommes victorieux. nous l'avons toujours été dans cette guerre... nous n'avons jamais failli à nos idéaux; c'est cela notre victoire.
meme si j'en suis certaine, les chroniqueurs du roy de France, clameront notre defaite, notre anéantissement...

heureuse et détachée: notre Maison, notre lignée a payé son tribut au Pays Occitan. nous avons respecté nos serments de vassalité, de pretz, de paratge, d'onor...
je me sens libre de suivre d'autres chemins, que ceux auxquels ma naissance m'avait destinée.

oui... liberté... un sentiment nouveau, etrange, intimidant et attirant à la fois... suis-je si insensible et indigne, si en cet instant, je pense à l'avenir, mon avenir, en d'autres terres ?

suis-je indigne, en ne parlant que de moi ? Oh, mes petits-enfants, je l'ai appris depuis peu, sont auprès de ma famille, de mes familles : Mère a accepté dans son abbaye Dame Esclarmonde de Marsans et ses enfants, Lobo sera l'heritier de Marsans; et dame Beatrix de Naxos est déjà partie pour Délos, avec les enfants d'Enriko et d'Azalais...
Je crois que le compagnon d'Azalais prendra croix et épée, certainement l'Ordre du Saint-Esprit de Montpellier...


c'est Ancelin qui m'inquiete... et vous... j'aimerai vous aider !
"mettez votre main dans la mienne, je vous aiderais a vivre et vous m'aiderez à ... vivre autrement..." quelqu'un l'a dit un jour...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Mer 1 Oct - 21:16

M'aider? fais je pitié a ce point?

a vrai dire je ne vous comprends pas trop en cet instant... mais si vous vous sentez libre, c'est l'essentiel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1847
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Jeu 2 Oct - 11:36

Cadwallon a écrit:

M'aider? fais je pitié a ce point?

vous vois-je tel que vous etes, ou bien vous vois-je à travers un filtre de mon propre etre ?

Nous sommes mages... Nous avons la longue vie, la longue jeunesse... Certains de ceux que nous cherissons n'ont point cette grace de la Magie... meme sans guerres, nous verrons des gens autour de nous dépérir et mourir...

Regardez Seigneur Rhys ! Il n'a point usé de l'Elixir, et il n'est point votre fils, mais neveu... mais un jour, il partira. comme un homme qu'il a choisi d'etre. et vous resterez, nous resterons...



oh ! parlant de votre Rhys !

cela fait deux ans qu'il régit, de facto, notre Université. Et nous avons besoin d'un Recteur. un homme sage, compétent, fort et intelligent, respecté et posé...
sans vouloir vous offenser, je ne sais si cette place vous attire, ni Magistere Ancelin... Rhys serait parfait !

de meme, comme il est Mage, bien qu'il oublie cette facette de son etre, sans vouloir l'accabler de charges, il pourrait etre le Magistere de notre Alliance ... Qu'en pensez-vous ?

je ne lui en ai pas parlé encore... mais compte en parler sous peu à Ancelin !


Cadwallon a écrit:

a vrai dire je ne vous comprends pas trop en cet instant... mais si vous vous sentez libre, c'est l'essentiel...

moi non plus, je ne me comprends pas trop en ces instants ...

je n'ai pas su, par manque de convistion, par lacheté, par aveuglement, peu importe les raisons, d'aller au bout de mes chants... c'est moi qui aurait dû me trouver là bas...
si je pouvais changer le cours du passé, et endosser moi-meme les fautes des notres... comme Raimon Rogièr l'avait fait, à Carcassonne... Comme Rogièr, mon feu époux et seigneur dans le siècle, l'avait fait à Moissac... Eux etaient la force, eux etaient nos martyrs, nos saints...
tout comme mes ainés...

mais on ne peut changer le cours du temps. l'on ne peut faire couler les fleuves à l'envers...

alors que faire : me jeter par chagrin et douleur dans les flots du Crépuscule ou du Rhin, et trahir, anéantir les espoirs que d'autres ont remis en moi ? ou honorer les sacrifices et chanter la Fin'Amor, notre reve et notre idéal, immortel à travers les ages et les contrées ?...

quant à liberté... je ne sais pas ce qu'elle est. je connais les liens de vassalité, les liens de l'onor, le devoir, les chaines de l'orgueil, le frisson et l'abandon de la Magie... je ne sais si je cherche la liberté, ou seulement une facette de ce qu'elle pourrait etre... je ne sais si ce que j'eprouve à certains instant est la liberté ou encore autre chose...
je ne pense pas que la liberté me soit essencielle. peut etre meme elle ne l'est pas, pas pour moi, pas au sens où l'on entend generalement ce mot....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Jeu 2 Oct - 13:38

Citation :
Regardez Seigneur Rhys ! Il n'a point usé de l'Elixir, et il n'est point votre fils, mais neveu... mais un jour, il partira. comme un homme qu'il a choisi d'etre. et vous resterez, nous resterons...

A vrai dire... Rhys est mon fils.
Il a choisit de ne pas prendre d'Elixir pour vivre avec son epouse. Comment pourrai je en etre chagriné? Je prefere qu'il vive pleinement sa vie avec son epouse.

Je suis un soldat, qui plus est un vieux soldat, tout ma vie je suis resté alors que d'autres tombaient. J'ai appris a l'accepter.

Citation :
cela fait deux ans qu'il régit, de facto, notre Université. Et nous avons besoin d'un Recteur.

Je pense aussi qu'il serait parfait. Il connait beaucoup de gens dans le monde des universités, il saura la faire prospérer. Il ne vise qu'a l'elevation par le savoir et a renforcer la place de l'homme libre.

Pour ce qui est du role de magistere... Je ne crois pas que ca l'interesse beaucoup. Bien qu'il soit toujours mage, il utilise ses pouvoirs comme un outil de soutien a son travail. Mais cette notion de magistere nous convient elle vraiment? Le role de magistere a Césarée a ete lourd a porter pour Ancelin. Peut etre que nous devrions partager ce fardeau. au fond qu'il y ait un ou 3 magistere, cela ne fait aucune difference.

Citation :
Eux etaient la force, eux etaient nos martyrs, nos saints...

les saints et les martyrs ont besoin de gens pour se rappeler d'eux, sinon ils disparaissent. Votre role est ingrat, votre role est difficile, mais votre role est de survivre a tous afin de perpetuer leur memoire, faire en sorte qu'on n'oublie pas leurs exploits, car il est sur qu'ils essayeront d'effacer leur souvenir.

en fait je parlais moins de liberté que de vous sentir liberé du chagrin. La liberté c'est un etrange mirage qu'on arrive jamais a atteindre et pourtant on peut courir apres pendant des années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1847
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Jeu 2 Oct - 15:22

Cadwallon a écrit:

A vrai dire... Rhys est mon fils.

Shocked

le sait-il ?... surement, suis-je sotte !

comment ?... je veux dire, comment l'a-t-il pris ? comment lui avez-vous dit ? pourquoi avoir caché cela ?, pendant toute son enfance, sa jeunesse ?
pourquoi l'avoir laissé grandir dans un..un mensonge ? vouliez-vous le proteger ? que vouliez-vous ?

pardonnez-moi ces questions, que vous qualifierez sans doute, et à juste titre, d'indiscrete curiosité... Embarassed c'est que... enfin, ça n'a pas d'importance...


Cadwallon a écrit:

Il a choisit de ne pas prendre d'Elixir pour vivre avec son epouse. Comment pourrai je en etre chagriné? Je prefere qu'il vive pleinement sa vie avec son epouse.
je ne comprends pas ....
Il aurait pu lui offrir l'Elixir ?... Elle aurait pu etre une Mage ?...
au lieu d'ouvrir les yeux et percevoir d'autres teintes de ce monde, d'entendre d'autres tonalités, cette femme, - que j'aime et respecte beaucoup, vous pôuve me croire, elle est une bonne mère et une bonne épouse, - elle a laissé Rhys s'aveugler d'un de ses sens, la magie ? elle l'a laissé devenir borgne, par amour pour elle ?!
pardonnez-moi, c'est comme.... comme user dans des travaux de champs un palefroid fait pour la guerre Sad et ne vous offusquez pas de cette métaphore...



Cadwallon a écrit:

Je suis un soldat, qui plus est un vieux soldat, tout ma vie je suis resté alors que d'autres tombaient. J'ai appris a l'accepter.
oui.... vous ressemblez en cela à un vieux chene .... des tempetes passent, et l'arbre est toujours debout...


Cadwallon a écrit:

Peut etre que nous devrions partager ce fardeau. au fond qu'il y ait un ou 3 magistere, cela ne fait aucune difference.
cela m'est égal, au fond. je trouve Rhys digne d'etre un magistere de l'Alliance. mais si cela ne lui plait pas, et ne vous plait pas, et comme personne entre nous trois ne semble vouloir de titre et sygille de Magistere de cette alliance de mages... oui, autant partager...
sauf si vous, vous voulez cette charge ?




Cadwallon a écrit:

les saints et les martyrs ont besoin de gens pour se rappeler d'eux, sinon ils disparaissent. Votre role est ingrat, votre role est difficile, mais votre role est de survivre a tous afin de perpetuer leur memoire, faire en sorte qu'on n'oublie pas leurs exploits, car il est sur qu'ils essayeront d'effacer leur souvenir.
vous avez raison...
perpetuer la mémoire... et transmettre.
transmettre notre idéal et nos hauts faits d'armes... transmettre l'amour de nos Dames et embraser d'autres ames...

peut-etre c'est cela que je pourrai tenter de faire pour le peuple de ce pays de glaces... le jour où les manteaux blancs prendront leurs épées - croix noires... Rolling Eyes


Cadwallon a écrit:

en fait je parlais moins de liberté que de vous sentir liberé du chagrin. La liberté c'est un etrange mirage qu'on arrive jamais a atteindre et pourtant on peut courir apres pendant des années.

c'est donc après cela que vous avez couru ces dernieres années ! Laughing Dame Liberté, votre véritable compagne ...
certains disent que son autre nom est "solitude"... n'en avez vous point peur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Jeu 2 Oct - 15:47

Citation :
comment ?... je veux dire, comment l'a-t-il pris ? comment lui avez-vous dit ? pourquoi avoir caché cela ?, pendant toute son enfance, sa jeunesse ?
pourquoi l'avoir laissé grandir dans un..un mensonge ? vouliez-vous le proteger ? que vouliez-vous ?

Oui il le sait. A vrai dire, c'est Nimue qui lui a dit... parce que j'en ai moi meme parlé a Arbogast et que celui ci n'a pu cacher ce secret a son epouse tant aimé qui venait de voir sa famille dispersé. Nimue, la tendre enfant, a voulu reunir ce qui lui restait de famille. Et elle a eu raison.

Pourquoi lui avoir caché ca?... c'etait la decision de sa mere. Lorsque je suis parti d'Aberffraw, sa mere m'a dit "prend ta fille. Ce fils n'est plus a toi". Pourquoi ai je accepté cela? je ne sais pas... Je me suis raccroché a ce que cette famille m'avait laissé ma petite fille. Et j'ai vu Rhys grandir, devenir l'infame gamin qu'il etait, sans pouvoir rien faire. Quand je l'ai revu ensuite, il etait trop tard... Enfin je l'ai cru. J'ai pensé qu'etre le fils de mon frere, ce seigneur respecté, serait moins infamant que d'etre mon fils. Et je n'avais pas vu ce que cherchait vraiment Rhys...

Mais quelle importance maintenant... ca en a peut etre une finalement.

Citation :
Il aurait pu lui offrir l'Elixir ?... Elle aurait pu etre une Mage ?...

Je ne crois pas que Tiphaine y soit pour quoi que ce soit. Rhys a choisit lui meme, dans un premier temps pour se faire accepter de ses compagnons d'etudes, puis par amour de ne pas user de magie trop souvent. Peut etre veut il une plus grande famille, Tiphaine est encore jeune elle peut lui donner un ou deux enfants, il n'a peut etre pas voulu fletrir cette fleur avant l'heure. ou peut etre a t'il entrevu autre chose que la magie. Je ne decide pas a la place de mes enfants et si je les vois heureux cela me suffit. Je ne cherche pas a comprendre Rhys de la meme facon qu'il ne cherche pas a me comprendre, nous nous aimons voila tout.

Je crois que la magie a enseigné a Rhys la rigueur, le serieux, le gout du travail. L'exigence envers soi. Il n'y a pas meilleure preceptrice que la magie. Il n'est donc pas aveugle, il utilise la magie de facon differente, il maintient sa famille loin de la maladie et de la misere et ne dois ses merites qu'a son seul intellect.

Citation :
oui.... vous ressemblez en cela à un vieux chene .... des tempetes passent, et l'arbre est toujours debout...

Mais nous ne sommes pas fait de bois... le pire est d'oublier le souvenir de ceux qui sont tombé.

Citation :
sauf si vous, vous voulez cette charge ?
je pense que c'est une charge que nous devrions partager. Si l'alliance est un succes, ce ne sera le fait de tous et si c'est un desastre personne ne pourra rien reproche a l'autre.

Citation :
c'est donc après cela que vous avez couru ces dernieres années ! Dame Liberté, votre véritable compagne ...
certains disent que son autre nom est "solitude"... n'en avez vous point peur ?

L'aventure est elle la liberté? j'ai beaucoup servi pendant ces années... Et lorsque j'ai ete servi, je ne me suis pas senti plus libre. Mais je dois avouer que j'ai aimé arpenter les mondes en courant... La solitude, elle est toujours la. Meme au milieu de ma famille je suis comme un etranger solitaire. Ceux que j'ai connu sont tous morts, les valeurs que nous cherissions, les espoirs, les croyances... ce n'est pas un reproche le monde doit changer, le monde doit avancer... mais lorsqu'a 80ans vous etes plus fort qu'a 40, que vos jambes sont encore assez robustes pour vous porter mais que vous ne semblez plus en harmonie, en accord avec ce monde, vous devenez solitaire. Vous ressassez les histoires d'antan et plus personne ne vous ecoute. J'ai fais le choix d'etre un etranger ailleurs plutot que d'etre un etranger ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1847
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Jeu 2 Oct - 16:45

Cadwallon a écrit:

Oui il le sait. A vrai dire, c'est Nimue qui lui a dit... parce que j'en ai moi meme parlé a Arbogast et que celui ci n'a pu cacher ce secret a son epouse tant aimé qui venait de voir sa famille dispersé. Nimue, la tendre enfant, a voulu reunir ce qui lui restait de famille. Et elle a eu raison.
Elle a eu raison de reveler un secret qui ne lui appartenait pas ? Seigneur Abrogast est-il comme ce roseau qui ne peut s'abstenir de chanter le secret du roi antique ?
Et seigneur Rhys ? apprendre par des chemins détournés le verité que son pere, et sa mere, que vous lui deviez !

m'enfin...
cela a du vous epargner des explications difficiles...

comment pourrais-je vous en blamer... Crying or Very sad proche est le jour où j'airai à affronter de semblables questions...



Cadwallon a écrit:

Pourquoi lui avoir caché ca?... c'etait la decision de sa mere. ... Pourquoi ai je accepté cela? je ne sais pas... Je me suis raccroché a ce que cette famille m'avait laissé ma petite fille. Et j'ai vu Rhys grandir, devenir l'infame gamin qu'il etait, sans pouvoir rien faire. Quand je l'ai revu ensuite, il etait trop tard... Enfin je l'ai cru. J'ai pensé qu'etre le fils de mon frere, ce seigneur respecté, serait moins infamant que d'etre mon fils. Et je n'avais pas vu ce que cherchait vraiment Rhys...

vous etes.. vous etiez son Pere ! pourquoi ?... pourquoi l'avoir abandonné ainsi ? vous a-t-il déjà posé cette question?
que cherchait-il, sinon votre affection et votre respect, lorsqu'il etait venu à Césarée, à la Croix du sud ? il n'a pu vous impressionner ni par les armes, ni par la maitrise de la magie, est-ce pour cela qu'il a souhaité étudier dans l'Université de Paris ?
pourquoi n'avoir pas ne serait-ce que tenter de comprendre ce que votre fils recherchait ? ressentir ce que lui désirait ?


Cadwallon a écrit:

Mais quelle importance maintenant... ca en a peut etre une finalement.
oui, ça a une importance.
laquelle, selon vous ? dites-le moi...


Cadwallon a écrit:

Je ne crois pas que Tiphaine y soit pour quoi que ce soit. Rhys a choisit lui meme, .....Peut etre veut il une plus grande famille, Tiphaine est encore jeune elle peut lui donner un ou deux enfants, il n'a peut etre pas voulu fletrir cette fleur avant l'heure. ou peut etre a t'il entrevu autre chose que la magie. ... Je ne cherche pas a comprendre Rhys de la meme facon qu'il ne cherche pas a me comprendre, nous nous aimons voila tout.

Rhys est un Mage ! Dame Tiphaine le sait. l'on ne peut étouffer par amour celui qu'on aime et que l'on chérit... ce n'est pas de l'amour, pardonnez-moi, mais une sorte de..de mise en cage? de déni ? de laisser-deperir ?... je ne sais quel terme choisir.

et la fertilité n'est pas un pretexte, pas pour un Jerbiton ! J'ai moi-meme usé de l'elixir, vous le savez très bien. Et j'ai des enfants... j'en ai porté six ! Oui, six... et j'en ai eu sept. Et si Dieu le veut, je pourrai en porter d'autres, si tel sera mon dévoir... ou si... enfin...
Et Seigneur Rhys sait. Et il sait aussi que pour lui je ne serai point avare des secrets de ma Maison...

qu'a-t-il entrevu, au dela de la magie ? le savez-vous ?
est-ce la Logos ? alors c'est le Néant qu'il entrevu...

et si vous l'aimez, sans chercher à le comprendre, je vous admire !

c'est une attitude emplie d'humilité et de piété...
.... à ma grande honte, je dois vous avouer que je n'ai encore jamais pu ressentir cela : quand j'aime, je veux comprendre, par l'esprit et surtout par le coeur. et si je commence à vouloir comprendre, alors je me sens capable d'aimer...


Cadwallon a écrit:

il utilise la magie de facon differente, il maintient sa famille loin de la maladie et de la misere et ne dois ses merites qu'a son seul intellect.
mhoui... sagesse absolue... ou humilité sans bornes .... ou gachis du Don que Dieu lui a fait... qui sommes-nous pour en juger !
la "magie de l'intellect" Suspect .... sècheresse d'un puits comblé de savoirs et vidé de son essence ....



Cadwallon a écrit:

Mais nous ne sommes pas fait de bois...  le pire est d'oublier le souvenir de ceux qui sont tombé.
alors vous etes aussi porteur de l'immortalité : celle des autres, que vous avez connus...

la veritable mort est néant ! néant est oubli, néant n'est pas .... il n'est rien... neant est ce rien...



Cadwallon a écrit:

L'aventure est elle la liberté? j'ai beaucoup servi pendant ces années... Et lorsque j'ai ete servi, je ne me suis pas senti plus libre. ... J'ai fais le choix d'etre un etranger ailleurs plutot que d'etre un etranger ici.
oui... j'ai connu ce sentiment.... liberté de servir... lorsque Artémi arpentait le Pays Occitan...

ce choix est le votre.

pensez-vous que l'on puisse changer, transmuter, devenir ce Troubadour / trouvere / minnesanger / scald / barde / et que sais-je, chez lui dans toute contrée, accueuilli dans toute chaumiere, familier de chanque contrée, de chaque chanson ?...
j'ai su ressentir l'ame occitane, et la chanter... la comprendre et toucher les coeurs, les esprits et les ames des enfants de mon pays...
j'ai pu m'enivrer des chants persans et du levant, et les chanter...

mais ce pays de glace et de forets sombres est si ... si insaisissable !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Jeu 2 Oct - 18:23

Citation :
Elle a eu raison de reveler un secret qui ne lui appartenait pas ? Seigneur Abrogast est-il comme ce roseau qui ne peut s'abstenir de chanter le secret du roi antique ?
Et seigneur Rhys ? apprendre par des chemins détournés le verité que son pere, et sa mere, que vous lui deviez !

C'etait aussi son secret, puisque Rhys est son frere. Arbogast a le coeur tendre et pur, c'est bien pour ca que ma fille l'a choisit et c'est bien pour ca que je suis fier de l'avoir comme fils. Il n'aspire qu'au bien etre de ma fille, c'est tout ce qui compte. Il a parlé pour alleger sa peine et je ne souhaite rien d'autre.

Nous avons parlé de tout cela ensemble quand je suis rentré de voyage. Il etait apaisé mais tout ceci l'avait enormement troublé.

On ne parle pas ici d'un simple partage, d'une simple trahison. Je vous parle d'une famille baigné dans le sang, de noms infames, de meurtres et de massacres. Je vous parle de deshonneur. La meilleure des choses pour Rhys a cette epoque a été de grandir avec mon frere. Sans ca, il aurait eu a subir les violences de la populace, les crachats. Ce dont je parle c'est de ma propre decheance... Je n'ai pas eu le courage d'entrainer Rhys dans cette humiliation... Secretement j'esperais qu'il deviendrait meilleur que moi, la ou moi je n'avais pas eu le cran d'aller. Je suis l'unique responsable de tout cela, j'ai porté pendant 50 ans mon fardeau sans rien dire... sans pouvoir rien dire, sans n'oser rien dire...

j'ai été pendant des années sans le voir, n'etant pas le bienvenue dans mon pays. Mais que serait il passé si j'avais révélé la verité? Il aurait alors tout perdu, il n'aurait plus ete vu que comme le batard... ou pire. Il aurait du prendre le nom de Rhys ab Cadwallon... le pire nom qui soit... Mais pouvez vous seulement comprendre... Savez vous ce que ca fait d'etre craint et hait?

Mais Rhys etait simplement a la recherche de sa famille, aussi horrible soit elle... Mon frere absent, sa mere le couvant, il a grandit entre le mepris et l'etouffement... Et quand je l'ai revu apres 15 ans, il m'a defié, comme pour se montrer digne de son nom... Et je n'ai pas pu me battre contre lui. Et il m'a hait, hait de partir a sa place, hait de porter le meme titre que lui... et je me suis dis qu'au fond, apres toutes ces années, tous ces mensonges... je me suis dis que rien ne devrait changer.

Et puis il vous a rencontré et depuis il n'a cessé de m'impressionner... Mais comment arriver aupres d'un esprit aussi brillant et lui reveler tous ces mensonges. Une fois de plus j'ai eu honte et je n'ai rien dis.

Citation :
Rhys est un Mage ! Dame Tiphaine le sait. l'on ne peut étouffer par amour celui qu'on aime et que l'on chérit... ce n'est pas de l'amour, pardonnez-moi, mais une sorte de..de mise en cage? de déni ? de laisser-deperir ?... je ne sais quel terme choisir.

Tiphaine n'etouffe personne encore une fois. C'est Rhys de son propre chef qui decide. Moi je les trouve beau tous les deux, je trouve mon fils elegant avec ses rides et si il n'a pas besoin de la magie, c'est que c'est un homme avant d'etre un mage et c'est une belle chose, qui nous eloigne sans aucun doute mais qui me rend fier.

Citation :
et la fertilité n'est pas un pretexte, pas pour un Jerbiton !

Oui, mais Rhys est un flambeau et il est certaines questions sur lesquels une femme peut facilement faire l'impasse alors qu'un homme y voit une question d'honneur. Et encore une fois, je ne crois pas qu'il ait envie de cet Elixir. Je crois qu'il veut vieillir, il ne veut pas d'une vie differente a un autre homme.

Citation :
qu'a-t-il entrevu, au dela de la magie ? le savez-vous ?
est-ce la Logos ? alors c'est le Néant qu'il entrevu...

est ce que pour vous le monde se limite a 3 principes? ne pensez vous pas que simplement il est heureux ainsi, en simple homme aux talents particuliers mais homme quand meme? Sa fierté est d'etre un docteur en droit, ce n'est pas rien pour un gallois! La magie n'a rien apporté de bon dans sa vie avant qu'il n'arrive a Césarée. Pour ma part je ne suis pas surpris qu'il prefere une vie de famille simple, des amis, des collegues d'universités, plutot que de s'enfermer dans une alliance, vivre parmi les fous et les comploteurs et finir par etre montré du doigt par la populace. Il a trouvé la liberté qu'il cherchait et cette liberté c'est d'etre un simple homme sans pouvoir.


Citation :
et si vous l'aimez, sans chercher à le comprendre, je vous admire !

c'est la moindre des choses quand on est soit meme un deplorable exemple. Je ne chercher que son bonheur et j'ai la certitude que c'est ainsi qu'il est heureux et lorsqu'il changera de facon de penser alors je le regarderais avec le meme regard bienveillant.

Citation :
lors vous etes aussi porteur de l'immortalité : celle des autres, que vous avez connus...
sans aucun doute, mais c'est un fardeau lourd a porter et la memoire n'est pas infaillible

Citation :
mais ce pays de glace et de forets sombres est si ... si insaisissable !
parce que vous n'y etes pas encore habitué. Il vous faudra un peu de temps sans doute. Ecoutez le vent, il hurle et porte les paroles des chanteurs... C'est le meme vent qu'a Gwynedd...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1847
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Ven 3 Oct - 11:49


Chaque famille a une histoire, sa gloire et ses ombres, Seigneur Cadwallon. Il ne peut y avoir d'enfant qui ait honte de ses parents, cela ne se peut, je vous assure, car l'amour que l'on porte à Père et Mère est au dessus de toute médisance extérieure...

Non, je ne sais pas ce qu'est être craint et haï... Je ne sais rien de cela. J’ai été crainte, ou plutôt "craint", il y avait aussi de la haine, mais de la part des croisés routiers, cela me réjouissait... car le revers en était l'affection et l'admiration que les miens me portaient...

Vous avez fait vos choix... Il est vrai aussi que rien n'est pire - ou presque - que de naitre bâtard...

* * *

"Vous ne pouvez condamner cet enfant à naitre sans père ! " voilà ce que j'ai dit à un homme, en 1209. Mais il a franchit le seuil de l’abbaye de Fontfroide, et le seuil qui sépare le monde séculier et le monde de Dieu.

Seigneur Rhys n’est pas le seul à avoir rejeté ce que l’Art offre. Cet homme-là aussi a décliné, rejeté, tout ce que je lui offrais : titres, terre, Magie, éternelle jeunesse, famille, moi-même !... Non, je l’en blâme pas. Je ne lui en ai jamais voulu, et Albéric, ou plutôt je dois dire Frère Albéric, le sait.

Je n’ai pas cherché à comprendre. J’ai accepté. Tout simplement. Tout comme lui a accepté que j’épouse son frère, Rogièr, seigneur de Moissac. Parce que le fils que je portais ne pouvait porter nul autre nom que celui qui lui revenait. Ce fils, je l’ai conçu sans magie, sans même y penser… Imaginez cela ! Oui, un tel miracle fut possible. Un tel miracle est possible… Nous nous aimions, c’était aussi simple que cela !

Dès automne 1209, je devenais Ambroise, baronne de Marsans, dame de Moissac. Je l’ai été jusqu’à ce massacre de Moissac, en septembre 1212. Rogièr était proche des Bons Hommes, il était Croyant; et j’ai eu les visions qu’il monté sur le bucher des trois cents de Moissac vêtu de noir, cette chemise que l’on porte après avoir été consolé… le Consolament… Il est mort en Parfait…
N’est-ce pas étrange : un frère est un saint, et un autre meure en hérétique…

Astrolabe est né au printemps 1210. Rogièr de Moissac le reconnu le jour de sa naissance comme son fils et héritier…. Albéric devint son parrain…

J’ai eu un autre enfant, en 1213 : Guilhem. Il pourra porter le titre de coseigneur de Moissac, mais n’en sera pas un héritier. Il est de Marsans, du nom de sa Mère, moi. Et il n’est pas enfant de Rogièr…

Ce mariage n’a été qu’une alliance de convenances et de titre. Mais une convenance nécessaire. Une alliance honorable. Les seules choses que nous avions partagé avec Rogièr, ce furent les champs de bataille, les sièges, les tours de garde, des chansons en veillées… Oui, la seule chose que j’ai pu lui offrir était l’affection d’un frère d’armes, car il n’a connu qu’ »Artémi ». Il n’a vue « Ambroise » qu’à la signature du contrat de l’alliance en présence de témoins, et à l’Hospice de Montpellier, à la naissance d’Astrolabe…

Ce mois d’avril Astrolabe a fêté ses 17 printemps… Je me demande, si je ne vais pas le rappeler de Montpellier… Je ne sais pas si ce que j’ai à lui offrir ici est plus que son Père ne lui offre depuis tant d’années… Oui, vous devinez sans doute, que lorsque je portais le voile, à la Commanderie de Montpellier, j’ai vécu une sorte d’existence sublimée d’une vie de famille. Oui, au moins cela nous avons pu offrir quelques temps à Astrolabe, et Guilhem, mon plus jeune fils…

Je sais aussi que un jour, bientôt, nous devrons à Asrolabe la vérité quant à sa naissance. Je ne sais s’il nous haïra, ou s’il comprendra… Je ne sais quels mots lui dire…

* * *

Vous dites que lorsque vous avez revu Seigneur Rhys après les 15 années de vos errances, il vous avait défié… Comment cela ? Par les armes ?!

Pourquoi avoir refusé ? Rappelez-vous, parfois, lors de nos discussions passées, les mots ne suffisaient plus, et alors les lames parlaient. Quoi de plus naturel pour un chevalier que de chercher une discussion par l’épée ?

Etes-vous certain qu’il vous avait haï ? Et que c’est encore le cas maintenant ?
Est-ce pour cela qu’il n’a jamais voulu guérir sa jambe (et d’où lui vient cette vilaine blessure ?), comme une sorte de reproche ou de vengeance qu’il ait pu retourner contre lui-même ?

* * *

Et ce pays, comme vous dites, est d’une beauté étrange … Je me suis surprise à aimer ses hivers, la dentelle immaculée de neige sur les branches dénudées… Le givre dessine des entrelacs d’argent et de cristal sur les vitres et les vitraux, et lorsque je le fais fondre, celui qui le remplace est toujours différent, encore plus beau et hypnotique…

J’aime ces nuits longues, où la terre est étincelante de mille feux froids, comme éclats de gemmes enchantées… Les cours d’eau gelées, les cascades figées, ce manteau de neige, le ciel d’un azur aveuglant le jour, la lune ronde et blême comme un diamant… Le vent qui balaie les plaines à perte de vue, joue avec les tourbillons spectrales de flocons de neige, dessine des scènes fantasques et les efface tout aussitôt…

Et vous avez raison, le vent chante…


Que je regrette de ne point pouvoir m’aventurer dans ces plaines, ces forets… Les rives de la mer du nord … L’on dit elle est recouverte d’un sable si blanc, qu’on dirait le neige argentée qui a refusé de fondre, et a gelé le feu du soleil en gouttes d’ambre doré…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Ven 3 Oct - 13:04

Citation :
Il ne peut y avoir d'enfant qui ait honte de ses parents

je crois moi que c'est tout a fait possible, tout depend de l'heritage que vous recevez ou que vous offrez. la haine, la honte ne sont pas des sentiments etrangers des enfants. Ils sont meme assez courant parce qu'au fond on n'est trahis que par ce qu'on admire et qui admire t'on plus que ses parents?

oui les routiers vous on hait... moi j'ai ete hait de mes ennemis, de mes amis, de mon peuple, de ma famille. Oh aujourd'hui j'en parle sans plus de tristesse, je l'avais bien cherché apres tout. Il aurait été trop simple d'etre pardonné de tous ces exactions rien qu'en demandant pardon. Ne nous leurrons pas, l'enfer est ici dans cette vie. Et le paradis aussi!

Citation :
Vous avez fait vos choix... Il est vrai aussi que rien n'est pire - ou presque - que de naitre bâtard...
J'imagine que pour beaucoup cela n'a aucune importance, mais nous avons ete elevé dans les traditions des gens qui portent un nom et pour beaucoup c'est l'unique heritage dont ils disposent. Alors oui, pour des gens comme nous, incapables et assassins, le noms a une importance! enfin avait, puisque vous comme moi, avez quelque peu revue votre jugement sur tout cela... encore que...

Citation :
j’ai vécu une sorte d’existence sublimée d’une vie de famille
pardon, je vais etre brutal, mais je n'y vois rien de sublimé... est ce la votre vision parfaite de la famille? un garcon dans le mensonge, une mere nonne et un pere moine, n'echangeant du temps que pour la priere? je suis sceptique... je me demande si vos yeux n'ont pas ete brulé par la lumiere et que votre vision de la perfection n'est pas aujourd'hui froide et parfaite, tranchante et sinistre.


Citation :
Je ne sais s’il nous haïra, ou s’il comprendra… Je ne sais quels mots lui dire…
comment pourrais je vous conseiller... Je n'ai eu que des mots d'excuses pour Rhys, des balbutiements comme une insulte a son intelligence.

Citation :
Vous dites que lorsque vous avez revu Seigneur Rhys après les 15 années de vos errances, il vous avait défié… Comment cela ? Par les armes ?!

Pourquoi avoir refusé ? Rappelez-vous, parfois, lors de nos discussions passées, les mots ne suffisaient plus, et alors les lames parlaient. Quoi de plus naturel pour un chevalier que de chercher une discussion par l’épée ?

Etes-vous certain qu’il vous avait haï ? Et que c’est encore le cas maintenant ?
Est-ce pour cela qu’il n’a jamais voulu guérir sa jambe (et d’où lui vient cette vilaine blessure ?), comme une sorte de reproche ou de vengeance qu’il ait pu retourner contre lui-même ?

je me suis mal exprimé, il m'a defié alors qu'il avait 15 ans. A l'epoque ce n'etait pas un chevalier, c'etait un petit bretteur noble sans talent et sans experience de la guerre. Avoir une épée ne signifie pas pour moi etre un chevalier, je donne de l'importance aux actes pas aux titres. Si j'avais accepté le defi, j'aurai du me battre avec l'honneteté qui lui rendrait honneur et il serait mort avant d'avoir donné un coup.

Oui a l'epoque il me haissait... Depuis Césarée ce n'est plus le cas. Mais depuis Césarée, il sait qu'il ne veut plus etre chevalier. Cette blessure n'est que comedie... Mais un juste retour a cette masquarade qu'est le combat et la vassalité. Il ne veut pas faire la guerre.

assurement c'est un beau pays. Mais tous les pays sont beaux quand on ne les connait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Mar 7 Oct - 17:57

Je suis content de vous voir en pleine forme ma chere Ambroise... ce regain de vitalité, ce contact avec de nouvelles civilisations... Je vous sens revivre. Il est peut etre temps que je vous apprenne le gallois... qu'en dites vous?

au fait, avez vous vu la neige qui est tombé recemment?... etrange non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1847
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Mar 7 Oct - 18:16

stan a écrit:
Je suis content de vous voir en pleine forme ma chere Ambroise... ce regain de vitalité, ce contact avec de nouvelles civilisations... Je vous sens revivre.
je vous remercie.
mais cette liqueur violette n'est qu'un palliatif. tout comme mon habit l'etait, d'une certaine façon : une protection qui attenuait l'influence du poison mais qui ne pouvait le guerir.
cette liqueur est bien enivrante et coule comme une ambroisie, un délice, dans la gorge... et je sens que plus je m'en abreuve, moins je peux m'en passer...

mais je reve de cet instant où je passerai ma lame à travers la gorge d'Eros Renzo Twisted Evil et m'enivrerai de son sang versé...


stan a écrit:
Il est peut etre temps que je vous apprenne le gallois... qu'en dites vous?

ce sera avec plaisir et joie non feintes, seigneur Cadwallon !

car peut-etre c'est parce que je ne parle pas la meme langue que vous que vous et votre peuple me demeurez obscurs Rolling Eyes


stan a écrit:

au fait, avez vous vu la neige qui est tombé recemment?... etrange non?

euh... oui.... oui. la neige en juillet... en plein été...

oh ! et puis à quoi bon que je vous le cache !

oui, j'ai suivi le chemin de la magie du Feu, que l'on nomme aussi magie Astrale, ou Magie de Souleiman, jadis, dans les terres du Levant.
par ma naissance, je suis heritiere, comme tout Mage de notre Maison, des enseignements joints de Jerbiton et Bonisagus, et par eux de l'Ordre d'Hermes.
Et il y a peu j'ai enfin pu arpenter ce troisieme sentier, qu'est la Magie de Glaces...

il me fut accordé de réunir en moi les trois chemins jadis séparés : Feu, Glace et Crépuscule. ou encore Astres, Rhunes et Verbe.
c'est ainsi que j'ai pu les appeler, bien que je ne connaisse point encore leurs noms veritables...

c'est ma quete de la Magie Originelle, de l'Art de l'Age d'Or. où seule la tradition orale existait, seule la Transmission orale, d'ame à ame..

le Scalde qui a quitté les enfers d'Hella m'a conduit sur les branches du Grand Frene Yggdrasil et m'a montré le chemin et ... et...

il m'avait semblé y etre restée plus de trois ans... ou quatre... Mais lorsque je suis redescendue, seuls quelques jours avaient passé.


j'ai lié le Feu et la Glace, seigneur Cadwallon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Mar 7 Oct - 18:25

Citation :
et je sens que plus je m'en abreuve, moins je peux m'en passer...

voila bien le probleme... tant que vous aurez cette chose en vous, vous ne serez jamais vraiment liberé. Mais nous trouverons une solution definitive.

Citation :
mais je reve de cet instant où je passerai ma lame à travers la gorge d'Eros Renzo et m'enivrerai de son sang versé...

helas, la vengeance n'est qu'une maigre consolation... le plus souvent elle rend encore plus aigre qu'avant. Mais c'est un droit que je ne vous retirerais pas.

Citation :
car peut-etre c'est parce que je ne parle pas la meme langue que vous que vous et votre peuple me demeurez obscurs

peut etre... il faut du temps pour comprendre un peuple et il arrive parfois qu'on n'arrive jamais a le comprendre. Mais nous ne sommes pas si different de vos nouveaux amis... alors qui sait.

Citation :
Mais lorsque je suis redescendue, seuls quelques jours avaient passé.

Il ne sert a rien de chercher a mesurer le temps d'un monde a l'autre, chaque monde vit a sa propre vitesse.

Citation :
j'ai lié le Feu et la Glace, seigneur Cadwallon

et dans quel but? pourquoi chercher a renouveller cette magie de l'age d'or? croyez vous qu'on puisse vraiment lier le feu et la glace sans attirer a soit des forces trop puissantes? Je n'ai pas de reponses, je me questionne juste sur le but final de votre demarche?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1847
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Mar 7 Oct - 18:45

Cadwallon a écrit:


voila bien le probleme... tant que vous aurez cette chose en vous, vous ne serez jamais vraiment liberé. Mais nous trouverons une solution definitive.

seigneur Eros Renzo en est la clé ! et si je dois descendre jusqu'aux enfers après avoir cotoyé les cimes de Lumiere du Christ, je le ferai !

la Fin'Amor est une fleur à multiples petales, dit-on, de Lumiere, de tenebres, de crépuscule, et tant d'autres ... si je souhaite cueillir cette fleur et m'offrir à elle, alors il est tous ces chemins que je dois arpenter en mon coeur...


Cadwallon a écrit:

Citation :
mais je reve de cet instant où je passerai ma lame à travers la gorge d'Eros Renzo et m'enivrerai de son sang versé...

helas, la vengeance n'est qu'une maigre consolation... le plus souvent elle rend encore plus aigre qu'avant. Mais c'est un droit que je ne vous retirerais pas.

oh, mais point de vengeance ! voyez-vous, j'en suis... aussi étrange que cela puisse vous paraitre ... flattée. oui, flattée dans mon amour propre et dans mon orgueil.

un Mage, dont j'ai rejeté et l'offre et la personne meme, lui preferant un autre, et un amour chaste... un simple profane, à ses yeux de Mage...
oui, je conçois maintenant, après ces longues années, à quel point j'ai dû, involontairement et par mégarde, avoir blessé l'orgueil du Mage de Tytalus Twisted Evil

et me voilà flattée d'avoir été aussi "innoubliable" Laughing


Cadwallon a écrit:

Citation :
j'ai lié le Feu et la Glace, seigneur Cadwallon

et dans quel but? pourquoi chercher a renouveller cette magie de l'age d'or? croyez vous qu'on puisse vraiment lier le feu et la glace sans attirer a soit des forces trop puissantes? Je n'ai pas de reponses, je me questionne juste sur le but final de votre demarche?

je n'ai nulle réponse. je n'y ai pas reflechi ... j'ai depuis toujours ressenti une attirance pour les Arts du Verbe. et cela allait de pair avec mon incapacité à apprehender un savoir ou une chanson ou une histoire simplement par son écrit.

l'Art de l'Age d'Or, celui des Mages Hyperboréens, dont parlent les écrits et temoiganges antiques, est celui où les signes de l'ecriture n'existaient pas vraiment. l'enseignement et la transmission etaient orale.

j'ai suivi les echos des chansons de Jerbiton, et remontai sur les traces de la Magie du Verbe Chanté. En Césarée, j'ai su que les Mages de Souleiman suivaient un chemin de cet Art.
ici, les Scaldes sont les heritiers directs de ces mages de l'Age d'Or...

pourquoi ?, je ne sais pas. ce n'est pas une "raison", mais un "sentiment" que je devais la faire.
c'est comme si c'etait mon "sort", mon destin, la tache que Dieu m'a assigné...

j'ai trouvé bien plus que je ne cherchais, seigneur Cadwallon...


par exemple, vous savez que Jerbiton a pu contourner la malediction de l'Elixir, n'est-ce pas ? Et vous en connaissez peut-etre le secret...
l'on pense qu'il aurait volé ce secret aux Faés. Mais l'origine et le sens de ce rituel remonte à l'Age d'Or ! il remonte à cette magie ancienne... Et ce n'est que maintenant que je m'en aperçois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Mar 7 Oct - 19:06

Citation :
alors il est tous ces chemins que je dois arpenter en mon coeur...

a vrai dire comment comprendre le bien sans avoir fait le mal, comment comprendre le beau sans avoir contempler l'horreur, chaque homme se doit d'arpenter tous ces chemins, mais il ne se pose pas la question. Vous, ma chere Ambroise, etes un etre d'absolu et de la meme facon que vous avez cotoyé les plus hautes lumieres, je crois que vous risquez de sombrer dans les plus terribles tenebres... lorsque l'envie vous prendra d'arpenter ce chemin, n'oubliez pas de me prendre comme guide et de vous amarrer solidement a moi, je connais les tenebres, elles ne me font pas peur.

Citation :
oui, flattée dans mon amour propre et dans mon orgueil.

voila bien ce qui finira par vous perdre...

Citation :
L'Art de l'Age d'Or [...] est celui où les signes de l'ecriture n'existaient pas vraiment. l'enseignement et la transmission etaient orale.

ce n'est pas parce que vous n'en trouvez plus les traces aujourd'hui que l'ecriture n'existait pas. Tout homme, toute civilisation, a voulu laisser sa trace dans l'histoire. Croire que l'ecriture, aussi rudimentaire fut elle, n'existait pas c'est nié l'existence d'une intelligence. l'ecriture est une image, vous devriez peut etre chercher les images afin de mieux comprendre...

Citation :
l'on pense qu'il aurait volé ce secret aux Faés. Mais l'origine et le sens de ce rituel remonte à l'Age d'Or ! il remonte à cette magie ancienne... Et ce n'est que maintenant que je m'en aperçois...

vous avez par trop de respect pour toutes ces choses antiques qui nous sont trop etrangeres... Aujourd'hui votre voie est dangereuse, pas a cause des regles, pas a cause des ordres etablis, mais simplement parce que nous ne les maitrisons plus. La sagesse ne vient pas des temps anciens, la sagesse s'ecrit au present et je vous supplie de faire tres attention lors de vos experimentations. Parfois, les choses enfouies sont enfouies pour de bonnes raisons.

Les faés sont des creatures terrifiantes, excessivent autant dans le mal que dans le bien. Lors de mes voyages, quelques fois j'ai vu des faés, et la plus part du temps leurs civilisations s'ecroulaient lentement. Nous autres hommes nous ne devons pas frayer outre mesure avec ces creatures.

et de grace, cesser de m'appeler Seigneur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1847
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Mar 7 Oct - 22:14



seign... euh... Cadwallon, je vous remercie pour tant d'attention et d'affection.

Vous avez raison : les Faés sont des créatures chaotiques, changeantes, sans essence modelée et donc sans essence. Comme la brume, malléables et chimériques.
Cette instabilité est effrayante, mais est aussi attirante, fascinante : la vie est une mutation incessante. Car seules les necropoles sont figées !
Les Faés sont le changement, mais changement insaisissable, sans lois, sans but, sans dessein… comme le melange des souffles de Muspellheim et de Niflheim.
Leur amoralité est … dérangeante, pour un esprit eduqué dans les regles de la morale.
Leur esthetique est … etrange, merveilleuse et terrible.
Mais tellement inhumaine…

Vous avez raison : la magie de l’Age d’Or est dangereuse. Nous ne la maitrisons pas.

J’ai comme l’impression que les Fondateurs de l’Ordre d’hermes recherchaient la Maitrise de l’Art. oui, la Maitrise. La maitrise de cet element/essence qui leur echappait.
Et alors ils l’ont partitionné, l’ont cloisonné, l’ont etiqueté.

Seulement, seign…. Cadwallon, maitrise-t-on de facto la Magie ?

Vous savez, une chanson, par exemple, elle nait, sans qu’on s’y attend. En un instant, je la sens, là, quelque part entre le cœur et mes levres, comme une source prete à jaillir. Mais ce n’est pas ma volonté qui l’a fait naitre, non, c’est comme si cette chanson existait quelque part, et qu’elle s’est tout simplement nichée en moi, le temps de se former en melodie et en paroles.
c’est comme un accouchement : l’on ne peut forcer la chanson de retarder sa venue, l’on ne peut empecher sa « sortie »…

et finalement, lorsque je chante, je ne suis qu’un vehicule, un messager entre un souffle createur qui me depasse, et ceux qui l’entendent.

Et la magie, est, pour moi, semblable à une chanson.
J’ai toujours été si peu douée pour les sorts et rituels formels !, que seule l’improvisation et la spontaneité m’est magie.
Et dès lors, je n’ai pas l’impression de controler l’Art de velours. Non, je ne lui suis que véhicule, que la main qui lui donne forme ephemere. Que la bouche qui lui confere une melodie audible…

Oui, ce sont des pensées heretiques, tant en termes de dogme de l’Eglise, qu’en dogmes hermetiques…

Mais plus je m’abandonne à l’Art et la Magie, qui, au fond, pour moi, ne sont qu’une seule et unique chose, moins j’ai emprise et sur l’un et sur l’autre.
Mes vers deviennent sorte d’ « ecriture automatique », mes enluminures, comme pour Sainte Hildegarde, ne sont que visions qu’a mon ame, et l’Art invisible n’est que souffle de mon cœur.
Ils me possedent comme une enveloppe charnelle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Mar 7 Oct - 23:37

Oui les faés sont derangeantes. Elles ne sont pas toutes de cette nature heureusement... le terme "faé" englobe beaucoup de peuples y comprit celui dont je suis le plus proche, les asuriens. Mais les hommes ne peuvent pas les comprendre, que ces fées incarnent l'ordre ou le chaos, car leur perception des choses est totalement differentes et la plus part du temps elles nous voient comme des insectes. Une chose est sur, la faés n'incarnent pas la vie, bien au contraire.

Citation :
J’ai comme l’impression que les Fondateurs de l’Ordre d’hermes recherchaient la Maitrise de l’Art. oui, la Maitrise. La maitrise de cet element/essence qui leur echappait.
Et alors ils l’ont partitionné, l’ont cloisonné, l’ont etiqueté.

J'ai l'impression moi que les fondateurs ont voulu prendre la place des anciens. Et que bien que moins puissant a l'origine, ils ont reussi a maitriser un aspect de la magie a la perfection si bien qu'ensemble, ils ont pu affronter les anciens mages qui s'etaient laissé aller depuis longtemps. Cette magie d'or, cette magie du ressenti qui vous permet de chanter qui me permet de colorer le verre, elle va chercher loin dans le coeur des hommes, elle puise sa puissance dans l'exaltation et les mages anciens immortels et lassés se laisserent battre ou ne furent pas capable d'affronter la magie hieratique de la jeune generation...

Mais peut etre que les anciens mages, devenus fous a l'image des faés qui leurs avaient enseigné la magie, avait generé tellement de chaos que les fondateurs, indignés et trop faibles pour lutter a armes égales, ne trouverent que l'ordre pour contrer le desordre. Ordo ad Chaos...

Ainsi nous payons toujours l'ambition des fondateurs et nous sommes victimes de la peur qu'ils avaient les un des autres, la peur que l'un d'eux prennent l'ascendant. Nous avons dans nos coeurs un pouvoir fou Ambroise, un pouvoir qui ne demande qu'a eclater, un pouvoir qui un jour peut etre sauvera l'ordre mais pour le moment il faut savoir le taire, l'heure n'est pas venu.

Citation :
Cadwallon, maitrise-t-on de facto la Magie

peut on vous controler Ambroise? est il possible d'emprisonner l'air dans sa main? la magie est pareille au mage, la magie et le mage ne sont pas different, ils sont plus qu'intimement lié ils sont le reflets l'un de l'autre. Voyez ma magie, hurlante, brulante, terrifiante j'ai reussi a en faire un objet fin qui penetre le verre et les fils d'acier, voyez vos chants tantot amoureux tantot belliqueux, n'est ce pas la preuve que vous etes la magie. N'est ce pas la ce qu'on appelle controler? faire sienne une technique, comme le cavalier ne fait plus qu'un avec son cheval, comme le marin fait corps avec son navire, comme le forgeron avec ses flammes comme le poete avec ses vers. C'est cela la veritable maitrise, celui qui se refugie uniquement dans la theorie ne maitrise jamais vraiment son sujet.

Mais ne doutez pas Ambroise, vous etes une mage puissante lancé dans une quete etrange et dangereux vous ne pouvez pas douter sinon vous pourriez echouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Rattrapage   Mer 8 Oct - 22:20

Cadwallon a écrit:
au fait, avez vous vu la neige qui est tombé recemment?... etrange non?
Eclipse, neige... les cieux sont bien perturbés. Ou est-ce nous qui les perturbons beaucoup?

Ambroise a écrit:
il me fut accordé de réunir en moi les trois chemins jadis séparés : Feu, Glace et Crépuscule. ou encore Astres, Rhunes et Verbe.
Comme le dit Cadwallon, attention. Réunir ce qui ne peut l'être est un jeu de jonglage délicat... mais c'est votre domaine aussi!

Cadwallon a écrit:
J'ai l'impression moi que les fondateurs ont voulu prendre la place des anciens.
Je pense que les humains ont pris la place de leurs prédécesseurs non humains. De façon naturelle à cause du passage du temps, ou de façon violente par la force. Ou un peu des deux.

Et les traces, les écrits, les signes, les sculptures, les symboles existent toujours. Ils sont à l'image de leurs auteurs. Quand on vit des éons, on ne va pas écrire sur un support aussi périssable que le parchemin, on grave les montagnes et les vallées. Quand on est un vent subtile, on ne va pas buriner la matière, on travaille le chant des oiseaux et cascades. Quand on est la Mort, on n'a pas besoin de marquer son existence, on l'imprime dans les râles des agonisants.

Ambroise a écrit:
J’ai toujours été si peu douée pour les sorts et rituels formels !
C'est une question de "goût et de couleurs" aussi. Azur et or pour vous.
Et d'adéquation... si les chants n'ont pas de prise sur les sels alchimique, ils en ont sur les esprits.
Et puis, avez-vous eu les bons maîtres en la matière?
N'empêche, je suis sur que vous savez y faire malgré tout.

Ambroise a écrit:
mais je reve de cet instant où je passerai ma lame à travers la gorge d'Eros Renzo  et m'enivrerai de son sang versé...
Heuu... n'allez pas trop vite!
Laissez le parler avant! Il aura sans doute des choses intéressantes à dires (et pas que pour votre ego Wink ).


Ambroise a écrit:
vous savez que Jerbiton a pu contourner la malédiction de l'Elixir
Est-ce vraiment une malédiction?
Et si c'était une protection, pour empêcher le fils de tuer le père? Un enfant peut haïr ses parents, les tromper, les utiliser, les tuer. L'histoire est riche sur ce sujet.
Ou une protection pour empêcher les mages d'enfanter des monstres? L'influence de la Magie sur la Vie n'est pas forcément bonne. Une chance sur deux?
D'un autre point de vue, ça pourrait être une mise en garde pour ne pas re-précipiter dans la roue de la vie quelqu'un qui allait peut-être en sortir?
Car il y a un choix à faire pour le sacrifice (Ou l'offrande?). Est-il juste?

Mais je ne pense pas que les fées incarnent la Mort, pas plus que la Vie. Elles sont suscitées et dissoutes par d'autres principes.

Cadwallon a écrit:
celui qui se refugie uniquement dans la theorie ne maitrise jamais vraiment son sujet.
Certes, mais le marin a besoin d'un navire, d'une carte. Le poète d'une grammaire et de mots. Le forgeron d'un creuset et de sels à mêler. Ce n'est pas parce qu'on ne nomme pas quelque chose qu'elle n'existe pas. Connaître les théories qui décrivent les magies permet de mieux les pratiquer. D'aller au-delà de la simple réalisation.
Revenir en haut Aller en bas
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1847
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Jeu 9 Oct - 15:49



Les Faés ne sont pas la vie… Surement, mais elles sont Beauté, beauté étrange et envoutante. Elles sont le tissus de nos contes au coin du feu, quand les nuits d’hivers sont longues… Elles sont ce merveilleux attirant et effrayant à la fois, fascinant et révulsant, tellement étrange ….

Je comprends, je ressens cette fascination que mon Aïeul Jerbiton ait pu éprouver pour le monde des Faés.
Mais la beauté des hommes m’est plus proche, plus fragile, plus ciselée, plus intense… les Faés, me semble-t-il, vivent pour tromper leur ennui. Les hommes vivent, lorsque leurs cœurs battent.

La Magie Ancienne est dangereuse. Et alors ?!

Celle qui m’appelle et à laquelle j’aspire n’est pas ce seul appel du cœur, mais aussi l’engagement complet de son être. Je veux abolir les séparations entre le corps, l’esprit et l’âme. Dieu s’est fait Trinité, afin que nous l’aimions et l’adorions. Je voudrais retrouver l’Unicité.
L’unicité de l’être.
L’unicité de l’embrasement complet en mes chants, où le Souffle engendre le Mouvement, et le Mouvement mène le Souffle.
L’unicité des Trois Tiers de l’Amour.
L’unicité des trois œuvres alchimiques.
L’unicité du Feu, de la Glace et du Crépuscule…


Oui, je crois bien que pour cela il faille connaitre les Ténèbres, après avoir contemplé la Lumière… Soit, je m’offrirai sans retenue à ce souffle aveugle et sombre, au manteau de poix du Porteur de Lumière…



Lorsque la neige et le blizzard balaye la plaine, et que le blanc étincelant aveugle tous les sens, ce n’est que dans la Halle sombre, réchauffés au feu du foyer rougeoyant qui joue avec les ombres, que l’on peut se refugier. Se blottir dans les ombres, se laisser bercer par le crépitement des braises… Se blottir dans la chaleur d’un conte, d’une chanson, dans la chaleur des bras, d’un cœur…

Ymir me manque…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
Invité
Invité



MessageSujet: Vérités profondes   Jeu 9 Oct - 19:32

Ambroise a écrit:
Les hommes vivent, lorsque leurs cœurs battent.
Je suis entièrement d'accord. Tous les savants étudiant la médecine s'accordent sur ce sujet, même si ces battements peuvent être extrêmement ténus et espacés, sans rythme et difficilement perceptibles.
Les êtres ici-bas dont le cœur ne bat pas, sont des créatures nécromantiques.

Ambroise a écrit:
La Magie Ancienne est dangereuse. Et alors ?!
Ben, ne vous faites pas mal! Nous connaissons votre emportement et votre empressement... [soupir]

Parfois l'unicité n'est qu'une question d'échelle, comme les grains de sable d'une plage que l'on contemple de loin.
Ou de point de vue. Vous êtes unique. De près, comme de loin.
Mais un seul principe peut-il tout englober? Il y a là des abîmes de complexité à synthétiser. Je pense que c'est la folie qui guettent quand on cherche à se hisser à de tels sommets... Je le sais pour avoir raccordé des multitudes de symboles en un tout, le Joyau.
Et la folie concerne aussi le cœur, l'âme et l'esprit.

Pour ne pas craindre le froid, il faut être froid soi-même. Sans doute est-ce là les ténèbres à affronter ?
Revenir en haut Aller en bas
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Jeu 9 Oct - 20:44

Citation :
Elles sont le tissus de nos contes au coin du feu

Les Faés ne sont pas des creatures de conte... c'est une race primordiale qui existait bien avant celle des hommes. Je doute que la beauté des hommes soient plus fine et plus ciselé que celle d'etre qui ne vivent que pour la beauté. Je veux juste chasser tout fantasme concernant ce peuple.

Citation :
Dieu s’est fait Trinité, afin que nous l’aimions et l’adorions.

Je pense plutot qu'il s'est fait trois pour que l'homme reussisse a l'apprehender.

Citation :
Soit, je m’offrirai sans retenue à ce souffle aveugle et sombre, au manteau de poix du Porteur de Lumière

Alors vous sombrerez et vous ne remontrez jamais! s'offrir sans retenue aux tenebres cela n'a aucun sens.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1847
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Ven 10 Oct - 10:57

Cadwallon ! la nature des Faés est fantasme à nos yeux à nous les humains !
vous qui etes Faé, je crains que vous ne soyez le seul entre nous à les comprendre, vous et seigneur Aedd.

parlant d'Aedd... Je me rappelle de lui, encore enfant ... Il a grandi si vite ... presqu'un homme. enfin, un dragon Wink

J'ai eu l'impression qu'il a souffert de ce voyage en Foret Noire. Pourtant c'est la terre de sa naissance, n'est-ce pas ?
pourquoi ?
pourquoi les faés l'on torturé ainsi ? pourquoi cette reaction que la sienne : accepter cela ?
qu'est-il vraiment ?

il grandissait si vite, enfant... comme Ymir...




Dieu ... je ne sais si nous pouvons l'apprehender... mais l'aimer, oui, nous pouvons. tout comme nous en sommes aimés...

je n'ai pas peur de sombrer dans les tenebres... ou du moins, tant que je garde cette affection et cette esperance en moi...
De profundis Te clameo...

au fond de la Boite de Pandore, il y avait l'Esperance.
je ne sais ce qu'il y a dans l'ecrin absolu de l'Ocean des tenebres...

Il faudrait que vous conte un jour l'histoire de ce seigneur Eros Renzo, telle qu'il me l'avait racontée il y tant d'années de cela en Césarée...
Passion, toi seule nous guides, dans la lumiere et les tenebres, dans la vie et au seuil de la mort, dans la joie et dans la desolation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
stan

avatar

Messages : 1960
Date d'inscription : 11/01/2011
Localisation : Boul B posey!!

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Ven 10 Oct - 11:33

Citation :
la nature des Faés est fantasme à nos yeux à nous les humains

c'est la que vous faites erreur. Comprendriez vous mieux les peuples de l'extreme asie?je ne pense pas et pourtant sont ils des fantasmes? Les peuples "exotiques" doivent etre prit pour ce qu'ils sont des peuples, sinon vous risqueriez de les voir plus beaux, meilleurs ou pire que ce qu'ils ne sont.

Citation :
presqu'un homme. enfin, un dragon

vous n'avez pas tort en faisant ce lapsus. A vrai dire, dans ce lapsus se trouve toute la souffrance d'Aedd... Un dragon eleve comme un homme. Autrefois, la magie coulait sans peine en lui mais aujourd'hui les choses sont plus compliqué et il lui est de plus en plus difficile de passer du dragon a l'homme et de l'homme au dragon.

Citation :
J'ai eu l'impression qu'il a souffert de ce voyage en Foret Noire. Pourtant c'est la terre de sa naissance, n'est-ce pas ?pourquoi ?

Il a grandement souffert oui. D'abord parce que cette foret est le tombeau de sa mere, le dernier des dragons de la foret noire. La mort n'est pas un vain mot pour les dragons... Aedd porte en lui tout le savoir de sa mere et avec lui la tristesse millenaire de cette race. Mais en depit de tout cet heritage, Aedd a été eleve comme un homme et il se considere comme un homme, élévé en terre sainte.

Certains lieux ont le pouvoir de reveler votre veritable nature... Aedd a lutté pour ne pas laisser le dragon prendre le dessus, pour que nous ne le laissions pas.

Citation :
pourquoi les faés l'on torturé ainsi ? pourquoi cette reaction que la sienne : accepter cela ?

peut etre pour le plaisir de torturer une autre faé?... peut etre parce que ces fées n'aiment pas les dragons? malgré ce que vous semblez penser nous ne sommes pas lié a ces choses, nous sommes un peuple tout a fait différent. Il n'a peut etre pas été dupe du jeu de Myst... Il a peut etre fait cela pour nous aider...

Citation :
qu'est-il vraiment ?
vous l'avez dit, c'est un dragon. ni plus ni moins.

Citation :
comme Ymir

decidemment... ce geant vous obsede... n'oubliez pas qu'Odin la tué parce qu'il etait trop brutal...

Citation :
tout comme nous en sommes aimés
j'espere qu'il existe parce que vraiment il serait dommage que cette devotion se perde dans les interstices des mondes...

Citation :
ou du moins, tant que je garde cette affection et cette esperance en moi
En vous abandonnant aux tenebres vous reniez affection et esperance! Vous ne comprenez pas que vous ne pouvez pas tout avoir? la lumiere ne brille pas dans les tenebres trop profonde, chacune a son domaine pour maintenir l'equilibre.

Citation :
je ne sais ce qu'il y a dans l'ecrin absolu de l'Ocean des tenebres
la mort, la violence, la trahison, mais surtout l'absence de passion... Tout est passé a l'encre de l'aigreur du dedain...

Citation :
Passion, toi seule nous guides, dans la lumiere et les tenebres, dans la vie et au seuil de la mort, dans la joie et dans la desolation
voila de belles paroles de poetes... mais la passion ne fait pas tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Charlotte

avatar

Messages : 1847
Date d'inscription : 15/09/2008
Localisation : NY ou CLUB DE L'ABSYNTHE

MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   Ven 10 Oct - 12:15

Cadwallon a écrit:

Les peuples "exotiques" doivent etre prit pour ce qu'ils sont des peuples, sinon vous risqueriez de les voir plus beaux, meilleurs ou pire que ce qu'ils ne sont.
est-ce que nous, les hommes, les acceptons comme "autres" et "differents" de nous? est-ce que nous les acceptons pour ce que eux ils sont ?

ou bien, dans nos fantasmes, ne les voyons nous pas comme "difference" et "etrangeté " qui nous renvoie à nous et seulement à nous ?

ce qui est etrange fascine. le fantasme est parfois ce qui permet d'accepter ou d'interioriser cet "etrange" si different.
Nous percevons ces Faés seulement par nos sens humains ! Nous n'avons pas cette richesse de sens que vous ou Aedd possedez ! Nous ne sommes qu'humains... nous voyons tout à travers ce filtre d'humanité... peut etre que le fantasme est ce filtre... je ne sais....
mais je doute que nous, les hommes, puissions apprehender et percevoir les Faés pour ce qu'ils sont réellement....


Cadwallon a écrit:

Un dragon eleve comme un homme. Autrefois, la magie coulait sans peine en lui mais aujourd'hui les choses sont plus compliqué et il lui est de plus en plus difficile de passer du dragon a l'homme et de l'homme au dragon.
[.....]
Certains lieux ont le pouvoir de reveler votre veritable nature... Aedd a lutté pour ne pas laisser le dragon prendre le decu, pour que nous ne le laissions pas.

Seigneur !....

nature double... ou duale ? Essence duale donc egalement...

Sa Mere doit lui manquer... j'imagine...
pauvre enfant... enfant elevé sans sa Mere... Heureusement qu'il avait vous, Cadwallon!
y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour lui ?, dites le moi...



Cadwallon a écrit:

Citation :
comme Ymir

decidemment... ce geant vous obsede... n'oubliez pas qu'Odin la tué parce qu'il etait trop brutal...

Laughing Oh ! mais je ne parlais pas du géant né du Feu et de la Glace...
mais de mon fils, Ymir... Aymar pour nom chrétien (cela signifie "illustre maison", doublement meme...), bien qu'il ne soit point baptisé encore, je crains. et Ymir pour nom du peuple de son Pere...

Lorsque je l'ai quitté, il parlait à peine... mais chantait déjà ! lui aussi grandissait vite, trop vite.... et les astres dans le ciel couraient vite....
je l'ai confié à trois ans (ou du moins, il etait grand comme un enfant de trois ans) à un autre. et parfois, je reve de lui, et il semble avoir bien grandi... encore...



oui.... mon dernier fils me manque.

et mes enfants me manquent... je ne sais si je dois les rappeler à Nurnberg... Qu'ai-je à leur offrir ?... ce qu'Albéric leur offre, c'est la stabilité et l'affection, et la presence, et la chaleur d'un foyer, d'une famille, une famille devant Dieu, mais une famille tout de meme... Et je crains en etre incapable...




Cadwallon a écrit:

Citation :
tout comme nous en sommes aimés
j'espere qu'il existe parce que vraiment il serait dommage que cette devotion se perde dans les interstices des mondes...
Comment pouvez vous en douter ! Shocked
Mais pour moi, Dieu n'est pas seulement cette idée épurée.... Il est lumiere, ou plutot Lumiere, que je vois dans les yeux de son fils, que je contemple meme les yeux fermés, qui m'illumine depuis tant d'années... devant la grandeur duquel je me suis agenouillée et duquel j'avais reçu recomfort....
n'appelez pas cela heresie, car ce n'est qu'affection. qui est née sans que nous puissions y avoir une emprise, ni l'un ni l'autre...
j'ai pu transcender le desir et la passion... en adoration. en charité.



Cadwallon a écrit:

Citation :
je ne sais ce qu'il y a dans l'ecrin absolu de l'Ocean des tenebres
la mort, la violence, la trahison, mais surtout l'absence de passion... Tout est passé a l'encre de l'aigreur du dedain...
y etes vous descendu autant ?...
qu'avez vous trouvé?
qu'avez vous cherché ?

Cadwallon a écrit:

Citation :
Passion, toi seule nous guides, dans la lumiere et les tenebres, dans la vie et au seuil de la mort, dans la joie et dans la desolation
voila de belles paroles de poetes... mais la passion ne fait pas tout.
passion fait vie.
et je me sens revivre.... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/rosesetsronces/home
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discussions dans le Jardin Secret. Université de Nuremberg.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jardin secret
» attirer des animaux sauvages dans son jardin
» L'étang à poissons [Dans le jardin fermier et aquatique]
» Une nouvelle patate dans le jardin de terra !
» Secret du monde Illuminati

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epiphanie :: Général :: Ars Magica-
Sauter vers: